Accueil / Tous les articles / Nos nouvelles / Lawton accède à la finale de la Coupe Canada et affrontera Bernard

Lawton accède à la finale de la Coupe Canada et affrontera Bernard

Cheryl Bernard est de retour dans une forme caractéristique des matchs olympiques et elle affrontera Stefanie Lawton pour offrir une preuve concrète à la Coupe Canada qui se terminera avec une bataille pour 25,000 $, aujourd’hui (dimanche) à 11h.

Sherri Singler, Marliese Kasner et Sherry Anderson (Photo: CCA/Michael Burns Photography)

Bernard et Lawton ont chacune à leur tour arrêté la suite de victoires de Shannon Kleibrink en s’orientant vers les éliminatoires Page de samedi.

Gagnantes de huit matchs de suite contre sa rivale, Bernard et son équipe composée de Susan O’Connor, Carolyn Darbyshire et Cori Morris ont volé un point aux 5e et 6e bouts en route vers une victoire de 6-4 dans le premier match Page et a accédé directement à la finale du championnat.

Kleibrink a semblé frustrée d’une attaque sans fin de Lawton dans l’après-midi lors de la demi-finale et elle a concédé la victoire de 8-4.

Lawton, avec Sherry Anderson, Sherri Singler et Marliese Kasner ont bien fait leur travail et ont lavé Krista McCarville de Thunder Bay, 9-2 pour sortir victorieuses du deuxième match Page sans lendemain.

“Nous sommes venus pour jouer, aujourd’hui, et c’était évident,” a dit Lawton, 30 ans. “Nous avons réussi toutes sortes de lancers. Elles (Kleibrink) ont de la difficulté avec leurs placements; avec une avance tôt dans le match, nous avons pu frapper.”

On a fait tout un plat de l’addition de la vétérane Sherry Anderson sur l’équipe de Lawton.

“Elle apporte beaucoup d’expérience,” a dit Lawton qui a relégué sa soeur Marliese au rôle de 1re lorsque Anderson est devenue libre. “Elle apporte aussi une attitude calme.”

Anderson qui a terminé le match de demi-finale, samedi, avec une sortie multiple de trois pierres, a avancé: “Peut-être que c’est le bon moment. Nous sommes encore à l’étape des fiançailles, mais c’est agréable.”

“Je pense, de l’expérience de jouer avec ta famille, jouer avec ta soeur, que c’est différent et tu fais les choses différemment avec une personne qui n’est pas ta soeur. Ça fonctionne bien dans la maison avec Stefanie parce que sommes plus une équipe et non deux soeurs sur la glace, si vous voyez mon point de vue. Et Marliese joue si bien comme 1re, elle n’a pas raté de doubles, cette année, je pense.”

Lawton a dit que son équipe aura besoin de son jeu relevé si elle espère gagner contre les Olympiennes, dimanche.

À ce sujet, Bernard et ses coéquipières semblaient s’être remis en bonne forme le matin.

“Le curling de club et la glace de club ne sont pas faciles et cela n’a jamais été notre force,” a déclaré Bernard qui a remporté la médaille d’argent aux olympiques à Vancouver. C’est vraiment bon de sauter sur cette glace. Toutes les filles jouent très bien et ont du plaisir tout en faisant ce que nous devons accomplir. Mon estomac fait des siennes encore une fois comme aux Olympiques et aux Essais. C’est étonnant comme ça revient aussi vite. Et ça me tracassait au début de l’année. On s’interroge si on va ressentir la même magie. Mais c’est bien revenu.”

La victoire de Bernard était sa 8e de suite contre sa rivale de toujours, Kleibrink. La dernière victoire de Kleibrink dans ce duel personnel fut au Calgary’s Autumn Gold Classic à l’automne de 2008.

Dans l’après-midi, Lawton a gagné le premier bout et a volé deux points au 2e pour prendre l’avance 3-0 lorsque la dernière pierre de Kleibrink a effleuré une garde.

La femme de Calgary avec Nixon, Bronwen Webster et Chelsey Bell a effectué un placement bon pour deux points au 3e bout, mais a raté un double difficile au 4e laissant un placement de routine bon pour deux points à Lawton.

Lawton a réussi une double sortie au 5e et Kleibrink n’a marqué qu’un seul point. Puis, Lawton a brillé encore au 6e en exécutant une double montée en angle pour déloger une pierre adverse et ensuite a effectué un placement dans le cercle de quatre pieds pour inscrire deux autres points lorsque les balayeuses de Kleibrink ont permis à sa pierre de trop courber et se retrouver dans le milieu du cercle.

“Nous avons joué des matchs inspirants ici et j’espère que nous nous en souviendrons au championnat provincial,” a dit Kleibrink.

“J’ai eu de la difficulté avec la vitesse des mes lancers contre Lawton. La glace n’était pas facile et nous n’avons pas réussi à la lire et c’est évident qu’elles ont réussi. Avec une glace comme ça quand vous n’êtes pas trop sûr et qu’elles lancent bien, c’est un cauchemar pour vous.”