Accueil / Tous les articles / Nos nouvelles / La Suède et la Suisse dans le Page 1-2; la Corée dans le Page 3-4; le Canada vs USA dans un bris d’égalité

La Suède et la Suisse dans le Page 1-2; la Corée dans le Page 3-4; le Canada vs USA dans un bris d’égalité

La Suissesse Mirjam Ott était très heureuse, jeudi, de découvrir qu’on l’avait classée No 2 derrière la Suède pour les éliminatoires du championnat mondial Ford de curling féminin.

Avec ses deux gains lors de la dernière journée des rondes préliminaires, Ott s’est retrouvée dans une position familière, mais, dans ce cas-ci, probablement inattendue.

(Photo: CCA/Michael Burns)

La skip de Davos connaît tout du No 2. Elle possède deux médailles d’argent olympiques pour prouver ce point.

Maintenant, la Suisse et la Suède s’affronteront dans le match Page 1-2, ce soir (19h) au Enmax Centre.

“C’est formidable de s’être qualifiées pour les éliminatoires,” a dit Ott après sa victoire de 6-4 sur la Russie, jeudi soir. “Nous n’avons jamais atteint le Page 1-2 au Mondial. Ça nous donne deux chances de survie. Nous aimerions prendre la première.”

Plus tôt, jeudi, l’équipe vétérane suisse, Carmen Schaefer, Carmen Kueng et Janine Greiner a provoqué une égalité à quatre avant d’entreprendre les derniers matchs en défaisant la Corée, 6-5.

La Suède, Margaretha Sigfridsson, Maria Prytz, Christina Bertrup, Maria Wennerstrom, a perdu, 6-5 en prolongation le matin contre l’équipe des États-Unis, dirigée par Allison Pottinger, mais a rebondi en après-midi en lavant Lene Nielsen du Danemark, 7-2, et s’est qualifiée No 1 pour les séries.

La Corée, après une victoire de 7-3 sur la Russie en après-midi, a égalé le dossier de la Suède et de la Suisse à 8-3 et a été classée No 3 pour les séries.

Les États-Unis feront face au Canada dans un match de bris d’égalité, aujourd’hui à 14h. Nedohin a perdu deux fois, jeudi et a terminé à 7-4; elle s’est inclinée, 6-5 devant l’Italie en après-midi et s’est fait lessivée, 9-3 par l’Écossaise Eve Muirhead en soirée.

Pottinger a défait le Danemark, 8-5.

L’équipe qui remportera le bris d’égalité sera classée No 4 pour les séries et affrontera la Corée dans le match Page 3-4, samedi à 13h.

“Nous ne sommes pas trop déçues,” a dit Nedohin après la déconfiture de la soirée.

“Avez-vous déjà vu des Canadiennes affamées? Nous sommes pleines d’énergie. Nous serons de retour. Je vous dirais que la skip était absente aujourd’hui et j’y serai demain. Je vais avoir une meilleure journée.”

On lui a demandé ce qu’elle avait appris de la débâcle de la journée: “La skip doit réussir ses lancers pour gagner. Ce n’est pas mon jeu. Je serai plus alerte demain.”

Une victoire à son dernier match aurait classé le Canada No 2 pour les séries.

“Cette équipe est aussi bonne que jamais et va en s’améliorant,” a dit Ott. “Nous sommes fortes à toutes les positions et ça me donne confiance quand je m’apprête à lancer mes pierres.”

Muirhead qui a terminé avec un dossier de 6-5 a déclaré: “C’est très excitant de battre le Canada au Canada”.

Pottinger qui joue avec Nicole Joraanstad, Natalie Nicholson et Tabitha Peterson, a déclaré que ses troupes ne veulent pas arrêter. Cela a pris bien des matchs, bien des pierres pour être ici et nous en sommes très heureuses,” a-t-elle dit. “Nous sommes excitées de pouvoir jouer un autre match et nous voulons en jouer beaucoup d’autres.”

Questionnée sur le bris d’égalité d’aujourd’hui, la skip américaine a répondu qu’elle ne s’inquiétera pas de la formation qui l’a défaite, 8-7 dans la première ronde, samedi dernier.

“Nous ne nous inquiéterons pas de ce qu’elles feront, mais de nous. Je pense que nous portions trop d’attention au fait de jouer contre le Canada la première fois. J’analyse beaucoup et mes méninges travaillent tout le temps. Je me suis dit de ne plus le faire. Nous jouons mieux maintenant.”

Melanie Robillard (5-6) a terminé le tournoi sur une bonne note en défaisant Bingyu Wang (3-8) par la marque de 6-5.

La Suédoise Sigfridsson a dit ceci de son équipe:

“Nous avons bien joué cette semaine, des bons matchs et des moins bons. Nous devons nous concentrer et continuer à jouer notre propre jeu.”

À compter du 3e bout en après-midi, les Coréennes, Seul-Bee Lee, Mi-Sung Shin et Un-Chi Gim, ont contrôlé le match contre la Russie; elles ont marqué sept points en sept manches.

Kim a déclaré que se qualifier pour les séries pour la première fois dans l’histoire de son pays est un honneur.

“C’est très emballant et incroyable,” a-t-elle dit en souriant et tremblant encore en sortant de la glace.

Les Allemandes ont battu Linda Klimova de la République tchèque, 6-5. Les Tchèques ont terminé le tournoi avec neuf défaites de suite après avoir remporté ses deux matchs d’ouverture.

Le Canada a raté sa chance de prendre le contrôle de la situation lorsque la skip italienne, Gaspari, a exécuté une double sortie de pierres avec sa dernière.

L’Italie est revenue de l’arrière à deux reprises avant de voler le point pour prendre l’avance au 8e bout et la réussite du coup difficile de Gaspari avec sa dernière pierre.

“Honnêtement, je tremblais,” a-t-elle dit. “Nous avons perdu tellement de matchs cette semaine sur la dernière pierre. Je ne voulais pas perdre encore de cette façon. La glace courbe un peu plus aujourd’hui et elle est plus difficile à cerner. C’est ma première visite au Canada. Ça demeurera tout un souvenir.”

La Canadienne Nedobin a déclaré: “Tout était en place pour marquer deux ou trois points au 8e bout. Mais, ce n’est pas si effrayant de donner un point. C’était un risque. Ce n’est pas cela qui nous a fait perdre le match.”
À la fin?

“Elle a envoyé un boulet avec sa dernière pierre,” a estimé la skip canadienne. “Je dois leur donner cela, elles ont très bien joué. J’aime cela lorsque tous les pays viennent ici pour le Mondial et jouent bien. Quand ils sont à la télévision, ils montrent leurs matchs et nous montrons les nôtres.

“Je suis très frustrée quand je rate ma dernière pierre et perds le match. Nous constatons souvent que des équipes jouent bien contre nous. Je crois que c’est pour nous une chance de mettre en valeur notre meilleur jeu.”

Pottinger n’a pas eu besoin du marteau en prolongation contre la Suède après avoir réussi sa première pierre à la perfection.

Ott était très joyeuse et excitée après son succès du matin.

“Nous sommes excitées,” a-t-elle dit. “Nous sentions la pression; c’était un important match pour nous. Mais nous en avons un autre à venir et nous évaluerons la situation.”

La Suisse a pris les devants, 3-1 après 3 bouts, mais la Corée est revenue avec 2 points et un vol d’un point. Puis, la Suisse pour le reste du match.

Wang de la Chine a défait Linda Klimova de la République tchèque, 11-6.

Derrière l’Allemagne et le Danemark à 5-6, se trouvent la Russie à 4-7, l’Italie et la Chine à 3-8 et les Tchèques à 2-9.