Accueil / Tous les articles / Nos nouvelles / Les Japonais surprennent les Canadiens aux Mondiaux Ford

Les Japonais surprennent les Canadiens aux Mondiaux Ford

Une victoire historique pour le Japonais Yusuke Morozumi vient arracher à Brad Jacobs et Équipe Canada la chasse gardée en tête de classement au Championnat mondial Ford de curling masculin, présenté par Booster Juice, à Victoria, C-B.

Yusuke Morozumi. (Photo, ACC/Michael Burns)

Les Japonais, qui n’avaient jamais battu une équipe canadienne sur cinq matchs au championnat mondial masculin, ont inscrit deux manches de trois points et se sont accrochés à une victoire de 10-8 sur les Canadiens en manche supplémentaire, à la 12e ronde du championnat, mercredi matin au Save-On-Foods Memorial Centre.

Cette défaite laisse Équipe Canada en égalité avec l’Écossais David Murdoch, au premier rang du classement des 12 équipes dans le tournoi à la ronde, avec une fiche de 6-2.

«Sur le plan personnel, mon jeu a été absolument nul — je leur ai servi sur un plateau d’argent ces deux manches de trois points,» a déclaré Jacobs, visiblement déçu, dont le quatuor comprend le troisième Ryan Fry, le deuxième E.J Harnden, le premier Ryan Harnden, le remplaçant Matt Dumontelle et l’entraîneur Tom Coulterman. «Quand le capitaine curle comme ça, les matchs ne se gagnent pas. Je suis même surpris qu’il ait fallu une manche supplémentaire. Bon, c’est ça le curling, je suppose.»

Le Japon traînait 2-0 après deux manches, mais Morozumi a profité des lancers ratés de Jacobs pour marquer trois points à la troisième manche, puis il a répété l’exploit à la septième manche, grâce à une pierre étroite de Jacobs à la dernière sortie, ouvrant la voie à un placement pour Morozumi, et une avance de 7-4.

Le Canada a su prolonger le match en manche supplémentaire avec deux points à la 10e manche, mais Morozumi a gardé son sang-froid avec une sortie de la pierre canadienne à la onzième manche, et une victoire qui a amélioré la fiche de son équipe à 3-5.

«Je suis absolument ravi,» a dit Morozumi. «J’étais anxieux tout au long du match. Équipe Canada est la meilleure au monde, aucun doute là, donc ce match fait une grande différence pour Équipe Japon. J’espère que les jeunes qui regardaient ce match au Japon se disent qu’eux aussi peuvent concourir dans ce sport et gagner au niveau international.»

Le Canada sera de nouveau sur la glace mercredi après-midi, contre le Russe Andrey Drozdov, dans l’espoir de se racheter de cette défaite improbable.

«J’ai envie d’aller passer une trentaine de minutes devant un punching-ball,» a avoué Jacobs. «On va manger quelque chose, on va rentrer sur la glace. Les défaites font partie du sport. Nous avons perdu pas mal de matchs dans nos carrières. Et il faut tout simplement se remettre sur pied et jouer mieux. Sans aucun doute, c’est une leçon d’humilité. Quand j’étais plus jeune, mon oncle Al (Harnden, vétéran de quatre Briers) m’a dit que si tu t’imagines gagner plus (de championnats de curling) que tune perds, t’es fou. C’est un sport difficile, et parfois humiliant et frustrant, surtout quand on joue aussi mal que ça.»

L’Écosse a grimpé en tête de classement avec le Canada grâce à une victoire efficiente de 8-4 sur le Norvégien Thomas Ulsrud (4-4), un beau retour en force après la défaite étonnant aux mains des Américains mardi soir.

«Nous sommes très désappointés de la défaite d’hier soir, d’autant plus que nous avons dominé le match,» a observé Murdoch. «Le match de ce matin nous a permis de dissiper la frustration. Nous étions très mécontents après ce match et nous tenions à vraiment nous imposer dans le match de ce matin. Nous voulions inscrire une quatrième défaite dans la fiche des Norvégiens, et attaquer dès le début — pour montrer notre sérieux et aussi le vrai niveau de notre jeu, parce que nous jouons très bien.»

Entre-temps, le Suisse Sven Michel a décroché une victoire majeure, triomphant 7-4 sur le Danois Rasmus Stjerne et mettant fin à la passe de cinq victoires de l’équipe danoise. La fiche des Suisses est maintenant 4-4, et celle du Danemark est 5-3.

«C’était une victoire énorme pour notre équipe,» a indiqué Michel. «Il nous était très important de partir du bon pied : nous avons marqué trois points à la première manche, donc nous nous sentions plus confortables, et nous avons bien joué. Nous savions qu’il fallait jouer bien contre cette équipe. Nous les connaissons depuis les années juniors; ils ont le même âge que nous. Il fallait amener notre meilleur jeu, et c’est ce que nous avons fait.»

À l’autre match de mercredi matin, Brady Clark, des États-Unis, a inscrit sa troisième victoire consécutive, exécutant un frappé-poussé délicat pour deux points dans la 10e manche, pour l’emporter sur le Finlandais Aku Kauste 7-6. Les Américains ont amélioré leur fiche à 4-4 avec cette victoire, et les Finlandais descendent à 1-7.

«C’était un match important,» a dit le premier américain, Darren Lehto, qui est né à Athabasca, Alta. «Nous nous sommes enfoncés dans un trou pour commencer (le tournoi). Nous avons contesté un couple de matchs que nous aurions pu gagner, mais nous n’avons pas réussi la chose. Nous étions au pied du mur. Ces trois victoires nous remettent dans le jeu, et les médailles ne sont pas hors de notre portée, pourvu que nous jouions bien. Et si nous réussissons la chose, nous serons bien placés pour consolider notre place aux Jeux Olympiques, donc il faut garder cet élan, continuer à bien jouer.»

Le Suédois Niklas Edin (5-2), le Chinois Rui Liu (4-3), le Tchèque Jiří Snitíl (3-4), et la Russie (1-6) avaient tous un laissez-passer à la 12e ronde.

Les matchs se reprennent aux Mondiaux Ford jeudi à 13h30 et encore à 19h00

Pour en savoir plus sur l’événement, incluant les listes d’équipes et l’horaire officiel, et pour la billetterie, veuillez visiter le www.curling.ca/fr/championnats/ford-mondial-de-curling/

Les résultats et le classement en direct sont disponibles au www.curling.ca/scoreboard/?e=12.

TSN/RDS, partenaire officiel de télédiffusion de l’Association Canadienne de Curling, diffusera en direct les matchs préliminaires du Canada, ainsi que tous les éliminatoires.

Les matchs se diffuseront en langue française en direct sur les ondes de RDS2.