Accueil / Tous les articles / Nos nouvelles / Prix d’excellence remis à Rea, Morris et Coulterman

Prix d’excellence remis à Rea, Morris et Coulterman

Trois entraîneurs canadiens avec une longue histoire de succès sont parmi les récipiendaires des Prix d’excellence Petro-Canada aux entraîneurs de 2013, remis dans le cadre de la Conférence annuelle Sport Leadership sportif de l’Association canadienne des entraîneurs à Calgary.

Joe Rea, Tom Coulterman et Earle Morris ont été retenus en vertu de leur succès récent sur le plan international avec les équipes canadiennes de curling de haut niveau.

Joe Rea et Jim Armstrong (Photo CCA/Michael Burns)

Joe Rea et Jim Armstrong au Championnat du Monde 2013 de curling en fauteuil roulant à Sotchi, Russie (Photo CCA/Michael Burns)

Rea, de Prince George, C-B, a entraîné l’équipe nationale de curling en fauteuil roulant dans sa victoire au Championnat du Monde 2013 de curling en fauteuil roulant à Sotchi, Russie. Il a également entraîné les équipes canadiennes de curling en fauteuil roulant vers les médailles d’or aux Jeux Paralympiques de 2006 et 2010, et il sera à Sotchi pour les Paralympiques de 2014 aussi.

«C’est le cinquième Prix PetroCanada pour Joe,» indique Wendy Morgan, chef de l’équipe nationale de curling en fauteuil roulant. «Joe a enseigné avec Curl BC; il a travaillé dans les camps pour les jeunes en Colombie-Britannique; il a participé au premier camp La Relève; et il a participé au circuit compétitif pendant 20 ans. Il a consacré une grande partie de sa vie à ce sport, tant aux activités hors glace que sur la glace.»

Earle Morris avec l'Equipe Ontario (Photo CCA/Andrew Klaver)

Earle Morris avec Rachel Homan, Lisa Weagle et Alison Kreviazuk, médaillées d’or au Tournoi des Cœurs Scotties 2013 (Photo CCA/Andrew Klaver)

Earle Morris, un résident d’Ottawa, a été retenu pour le prix en raison de son rôle d’entraîneur de l’équipe de l’Ontarienne Rachel Homan, médaillée d’or au Tournoi des Cœurs Scotties 2013 et médaillée de bronze au Championnat Mondial de curling féminin à Riga, Lettonie.

«Simplement dit, Earle fait toute la différence,» affirme Gerry Peckham, Directeur des programmes de haute performance de l’ACC. «C’est un innovateur qui ne laisse pas d’équiper ses athlètes des concepts de pointe, pour mieux les équiper dans la poursuite de l’excellence compétitive. Earle est un professionnel de l’entraînement dans tous les sens du terme.»

Tom Coulterman avec Brad Jacobs (Photo CCA/Michael Burns)

Tom Coulterman avec Brad Jacobs (Photo CCA/Michael Burns)

Tom Coulterman, de Sault Ste Marie, a entraîné l’équipe de Brad Jacobs du Nord de l’Ontario vers la médaille d’or aux Championnat Tim Hortons Brier 2013, et il a fait suivre cet exploit par une médaille d’argent au Championnat mondial de curling masculin à Victoria, C-B.

«Tom est l’un des gens les plus respectés dans notre sport,» affirme Jim Waite, entraîneur de longue date au programme de haute performance de l’Association canadienne de curling. «On ne pourrait trop chanter les louanges de Tom, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. La plupart des équipes juniors que Tom a accompagnées au Championnat du Monde en tant que chef d’équipe gardent le contact avec lui. Il a eu un si fort impact sur leur jeune vie et sur leur expérience de représenter leur pays dans un événement international de curling.»

Les récipiendaires des prix ont été annoncés à Calgary le 8 novembre dans le cadre de la Conférence 2013 Petro-Canada Sports Leadership sportif, le plus grand congrès de son genre en Amérique du Nord. Cette conférence annuelle attire les meilleurs entraîneurs et entraîneurs et scientifiques du sport au pays, ainsi que les directeurs des différents organismes nationaux du sport, pour discuter, partager et célébrer l’influence et les accomplissements des entraîneurs et entraîneures des quatre coins du pays.

«Les entraîneurs canadiens sont parmi les mieux formés au monde,» dit Peckham. «Et ces trois hommes sont d’excellents ambassadeurs de notre sport et de notre pays. L’ACC est très fière des réussites de chacun d’entre eux.»