Pré-Essais Road to the Roar Capital One 2013
Presented by Monsanto

Un nouveau héros du curling dans le Nord de l’Ontario

Brad Jacobs a mis fin à une sécheresse de 28 ans pour le Nord de l’Ontario au championnat canadien de curling masculin, remportant une victoire décisive l’année passée au Brier Tim Hortons.

Brad Jacobs (Photo Michael Burns)

Brad Jacobs (Photo Michael Burns)

Al Hackner, de Thunder Bay, surnommé «Ice Man», a réalisé l’exploit en 1985, presqu’exactement trois mois avant le jour où Jacobs est né. Hackner a également rapporté un Brier dans le Nord en 1982, et son CV de compétition inclut deux titres de Championnat du Monde.

Mais Jacobs, qui représente Soo Curlers Association de Sault Ste. Marie, a l’opportunité d’ouvrir un nouveau chapitre de l’excellence dans l’histoire du curling dans le Nord de l’Ontario – s’il gagne le droit de représenter le Canada aux Jeux Olympiques d’hiver 2014.

Jacobs est l’un des compétiteurs en lice dans le groupe de 24 équipes qui se prépare à monter sur la glace aux installations Kitchener Memorial Auditorium Complex aux Pré-essais de curling 2013 Capital One Road to the Roar, présentés par Monsanto, où seront décidées les dernières places aux Essais canadiens de curling à Winnipeg.

«La victoire au Brier, c’était un moment remarquable, un rêve devenu réalité,» a indiqué Jacobs. «La finale est tombée un peu à plat, en fin de compte (victoire 11-4 sur le Manitobain Jeff Stoughton). On s’imagine faire un tir remarquable au dernier bout, et la foule a une réaction de délire….or, ce n’était pas le cas, mais j’accepte la victoire, je ne me plains pas!»

Équipe Jacobs, avec Ryan Fry en troisième, et complétée par les frères E.J. et Ryan Harnden, a connu un excellent début de la nouvelle saison, remportant la victoire aux deux premiers événements du Tournoi mondial de curling.

«Nous avons joué bien,» a déclaré Jacobs. «Cette saison est partie sur la même note que nous avons terminé la saison dernière. Récemment, notre jeu n’est pas tout à fait ce que nous avons espéré, mais grosso modo, nous nous sentons confiants.»

«C’est beau, prendre une pause juste avant les pré-Essais, dormir chez soi et nous entraîner dans un endroit familier,» a dit Jacobs. «Nous serons prêts pour Kitchener.»

À regarder plus loin, vers Sochi, Jacobs sait bien qu’il ne faut prendre rien pour acquis. «Il y a beaucoup d’équipes vraiment excellentes, mais il en est de même à chaque événement auquel nous participons. Nous essayons de ne pas trop nous perdre dans les détails de qui nous jouons contre … notre stratégie pour chaque match, c’est jouer à un niveau aussi près de 100 pour cent que possible à chaque poste. Si on fait ça d’une manière constante, on va avoir un bon taux de réussite.»

Chose certaine, Jacobs a hâte d’aller à Kitchener. «J’ai eu la bonne fortune d’y être pour le défilé d’Oktoberfest. Les bénévoles à Kitchener se donnent corps et âme à tout événement auquel ils s’impliquent. Si les Pré-essais ont la même atmosphère que ce défilé, ce sera une expérience inoubliable… et nous voulons vraiment donner un beau spectacle aux fans.»

«Soyez-y» pour vivre toute la passion quand 24 des meilleures équipes canadiennes disputeront le droit de porter la feuille d’érable à Sotchi. Les billets sont en vente maintenant : cliquez ici.

Brad Jacobs, Ryan Fry, E.J. Harnden et Ryan Harnden (Photo Michael Burns)

Brad Jacobs, Ryan Fry, E.J. Harnden et Ryan Harnden (Photo Michael Burns)