Essais canadiens « Roar of the Rings » 2013
Presented by Monsanto

Le ‘rat des glaces’ de Winnipeg prêt à aller de l’avant

Chelsea Carey a mis la veste du Canada pour la première fois cet été en préparation pour l’Open de Chine qui se tiendra du 18 au 24 septembre à Pékin; c’est un événement international qui prépare le terrain pour le rôle de la ville en tant qu’hôte du championnat mondial de curling masculin de 2014.Si tout se passe comme prévu, elle fera prendre ses mesures pour un autre uniforme canadien au mois de décembre au retour sur la glace à Winnipeg, après la présentation des médailles aux Tim Hortons Roar of the Rings 2013 présenté par Monsanto qui aura lieu du 1er au 8 décembre au MTS Centre.

“Je n’ai même pas de veste du Manitoba à cette date,” a déclaré Carey qui n’a pas encore eu l’occasion de représenter la province au Tournoi des Coeurs Scotties. Sa chance la plus proche fut en 2011 quand elle a perdu aux mains de Cathy Overton-Clapham lors de la finale provinciale. « C’est plutôt bizarre le fait que je pourrais avoir deux vestes du Canada avant d’en avoir une du Manitoba.”

Chelsea Carey (Photo Michael Burns)

Chelsea Carey (Photo Michael Burns)

Une cinquième place, après la compilation des points au classement des équipes canadiennes la saison dernière (CTRS), a valu une place aux Essais canadiens au quatuor de Carey, Kristy McDonald, Kristen Foster et Lindsay Titheridge.

Se qualifier pour le plus grand événement canadien de curling grâce au processus de la CTRS n’est pas une mince tâche. “Ce fut passionnant et un soulagement,” a déclaré Carey, décrivant les sentiments de l’équipe quand elles ont finalement atteint leur objectif.

“C’est trois longues années de comptage de points chaque semaine ainsi que ceux des autres équipes pour voir où vous vous situez. C’est beaucoup de pression sachant que vous devez continuer à amasser des points. C’est certainement un soulagement quand vous savez que vous avez réussi.”

L’équipe de Carey a pu profiter de bonnes chances au cours des deux dernières années et a évité la pression avec des participations à la Coupe Canada Capital One qui a offert un laissez-passer direct aux Essais aux champions des femmes et des hommes.

“Notre première année, nous avons perdu en finale, mais nous avons acquis de l’expérience,” a déclaré Carey en faisant référence Coupe Canada 2011 où elle faisait face à sa rivale de sa ville natale, Jennifer Jones lors de la finale du championnat. “C’était notre premier gros match à la télévision et c’était très différent de ce à quoi nous étions habituées.”

“Il y aura certainement une pression additionnelle sachant qu’il y a une chance de se qualifier; nous n’avons pas à compter les points chaque semaine. Mais au bout du compte, ce serait génial de se tailler une place, peu importe la façon d’y arriver.”

Carey a grandi dans le curling. Toute jeune, elle a vu à la télévision son père Dan, troisième dans l’équipe de Vic Peters du Manitoba remporter le Brier de 1992. “Ce fut tout une révélation avec la foule, les médias et les entrevues. C’est alors que j’ai réalisé la première fois que c’était quelque chose que je voulais faire.”

“J’ai grandi comme un rat de patinoire. Je le suivais partout à tous les matchs. Il pensait que j’étais un peu folle: certains matchs avaient lieu à huit heures du matin, 45 minutes hors de la ville et il me disait: “Tu ne veux sûrement pas y aller?” – mais, j’étais là.”

Comme dit le proverbe, “Qui se ressemble, s’assemble” et quand viendra décembre, Dan le père sera là à côté d’elle dans le MTS Centre, comme entraîneur de l’équipe de Carey.

Mis à part le voyage en Chine, nécessitant un vol direct d’Edmonton après la compétition du World Curling Tour’s Saville Shoot-Out, l’équipe de Carey n’a pas fait de grands changements à sa routine de présaison.

“Notre programme d’entraînement est sensiblement le même,” a-t-elle dit. “Nous avons travaillé fort ces dernières années et ça nous a bien servi, donc nous allons continuer avec ce que nous avons.”

Jouer devant une foule partisane dans le MTS Centre, Carey admet qu’elle ne sait pas vraiment à quoi s’attendre. “Pour les femmes en particulier, nous n’avons pas la chance de jouer dans les arénas des dimensions de la LNH. Même les Scotties ont lieu dans les bâtiments de taille moyenne… ce sera une expérience assez intense.”

“Pour notre première fois dans un vaste aréna et chez nous en plus, ce sera sûrement excitant; nous espérons que la foule sera là pour nous soutenir.”

“Soyez de la partie” et vivez chaque seconde de l’excitation lorsque les 16 meilleures équipes se disputeront l’honneur de représenter le Canada aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi, en Russie. Réservez votre siège dans le MTS Centre dès maintenant en cliquant ici.

Facebook