Essais canadiens « Roar of the Rings » 2013
Presented by Monsanto

Profil de l’entraîneur: Earle Morris

Il n’y a jamais eu un moment où Earle Morris n’a pas aimé le curling. En fait, il n’avait vraiment pas eu le choix en grandissant.

Earle Morris, le dos droit, et le reste de l'équipe Homan, première rangée, de gauche, Rachel Homan, Emma Miskew, Alison Kreviazuk, Lisa Weagle. Arrière gauche, Stephanie LeDrew. (Photo, ACC / Michael Burns Jr.)

Earle Morris, le dos droit, et le reste de l’équipe Homan, première rangée, de gauche, Rachel Homan, Emma Miskew, Alison Kreviazuk, Lisa Weagle. Arrière gauche, Stephanie LeDrew. (Photo, ACC / Michael Burns Jr.)

Morris, l’entraîneur de l’équipe Homan, a grandi en Saskatchewan et a regardé son grand-père Cliff McLachlan pratiquer ce sport. McLachlan est la vraie raison qui a poussé Morris à s’impliquer dans le curling au départ.

Il ignorait que c’était le commencement d’une passion qui rendrait le nom de la famille Morris, un nom familier parmi les amateurs de curling du Canada.

McLachlan, Morris et son fils John ont tous dirigé une équipe au Brier. Il n’existe pas une seule famille au Canada qui peut se vanter de cela. C’est quelque chose dont Morris est très fier.

Earle Morris avec sa jeune de cinq ans, protégé, Rachel Homan. (Photo, courtoisie Earle Morris)

Earle Morris avec sa jeune de cinq ans, protégé, Rachel Homan. (Photo, courtoisie Earle Morris)

“C’est vraiment important pour moi et cela date de l’amour du curling que mon grand-père m’a légué et, je suis très heureux de le dire, que j’ai transmis à John,” dit-il.

Mais sa famille de curling va au-delà du sang familial.

Plus récemment, Morris a entraîné Équipe Homan pour un titre national des femmes, au Tournoi des Coeurs Scotties de 2013 et pour la médaille de bronze au championnat mondial de curling féminin. Ce n’est pas la seule réalisation que Morris a réussie avec l’équipe. Morris est resté avec la formation de Homan, neuf des 11 dernières années avec dévouement et engagement.

Morris a rencontré Homan alors qu’elle avait cinq ans quand son fils John et le frère de Rachel Mark faisaient partie du groupe des mini pierres ensemble. Homan était trop jeune pour joindre le groupe; elle se faufilait sur la glace après que les enfants plus âgés avaient terminé.

Il se souvient de deux choses : elle était si anxieuse d’aller sur la glace et son lancer était déjàsi bon .

“Nous savions qu’elle était assez intense,” a déclaré Morris.

Ensemble Morris et Homan ont élaboré un CV impressionnant pour la jeune skip qui comprend une médaille d’argent aux Championnats du monde de curling junior et un laissez-passer pour le tournoi Tim Hortons Roar of the Rings 2013, présenté par Monsanto. Mais un tel succès ne vient pas tout seul. Morris a été l’entraîneur de presque la même équipe depuis le début et la constance des coéquipières a rendu son travail plus facile. Homan et ses coéquipières Emma Miskew et Alison Kreviazuk ont été ensemble depuis les rangs juniors.

“Cela en soi est remarquable. Lorsque vous regardez des équipes masculines et féminines, je ne pense pas que leur durée de vie est aussi longue que cela,” a déclaré Morris. « C’est en partie la raison de leurs succès.”

Le succès de l’équipe Homan est le produit du travail de nombreuses personnes sur et hors de la glace. Les membres de la famille gèrent les voyages de l’équipe, les médias sociaux, etc., et ils engagent des professionnels qui s’occupent de l’aspect mental du jeu.

“Nous avons une bonne équipe de soutien,” a déclaré Morris. “Il y a beaucoup de gens qui nous aident à faire ce que nous faisons et je crois fermement qu’aucun de nous n’est aussi bon que l’ensemble de nous tous.”

Avec les problèmes hors glace pris en charge, Morris et Équipe Homan sont capables de se concentrer sur cinq valeurs fondamentales : expérience technique, bonne stratégie, force mentale, solide dynamique d’équipe et mode de vie saine.”

“C’est essentiellement le bagage et l’entente que j’ai avec l’équipe. Pour réussir, nous essayons et nous nous comportons vraiment bien dans ces cinq domaines,” a déclaré Morris.

Jusqu’à présent, tout a été assez bien réussi. L’équipe Homan commence cette saison de curling avec un certain rythme étant les championnes canadiennes, ce qui les garde enthousiastes . Morris sait néanmoins qu’il y aura de la pression sur l’équipe, surtout dans une année olympique.

“Les Olympiques sont la plus grande attraction en ville et les filles en sont conscientes,” a dit Morris.

Facebook