Accueil / Tous les articles / Nos histoires / Équipe Canada Sotchi 2014 Blog: Dawn McEwen

Équipe Canada Sotchi 2014 Blog: Dawn McEwen

Par Dawn McEwen (première d’Équipe Canada) — Le match de ce matin contre les Danoises n’a pas été facile, et nous sommes contentes et soulagées d’en être sorties victorieuses.

 Jennifer Jones d'Équipe Canada, à gauche, et Dawn McEwen sont satisfaits de la situation à Sotchi. (Photo, ACC / Michael Burns)


Jennifer Jones d’Équipe Canada, à gauche, et Dawn McEwen sont satisfaits de la situation à Sotchi. (Photo, ACC / Michael Burns)

Évidemment, nous étions conscientes que notre programme de compétition serait dur, dès le premier match – nos premières adversaires ont été des équipes puissantes : la Chine, la Suède et la Grande-Bretagne. Or, tout l’événement est une compétition féroce, mais ces équipes-là sont particulièrement fortes. Nous sommes donc ravies de notre succès. Nous nous savions capables de réaliser une fiche 4-0, et nous sommes heureuses d’avoir achevé cette statistique dans la réalité.

Kaitlyn Lawes, à gauche, et Dawn McEwen. (Photo, ACC / Michael Burns)

Kaitlyn Lawes, à gauche, et Dawn McEwen. (Photo, ACC / Michael Burns)

Jen joue comme une vraie championne; elle est en excellente forme. Elle lit la glace à la perfection et elle sait où placer le balai. J’ai le sens qu’elle saurait réussir n’importe quel coup présentement, et quand on a une capitaine si forte que cela, cet élan anime toute l’équipe.

L’aréna était bien moins houleux aujourd’hui en l’absence de l’équipe russe. Nous avons pu tenir une conversation normale. Cela dit, les spectateurs russes sont très appréciés; ça donne une atmosphère incroyable, et nous nous en délectons!

Ça fait une semaine déjà que nous sommes à Sotchi, et de temps à autre il nous arrive une vague d’émerveillement à la pensée que nous sommes bel et bien aux Jeux Olympiques. L’autre jour, j’ai déclaré que je ne voulais pas retourner chez moi. Toute l’expérience est comme un beau rêve; ça dépasse toutes mes attentes. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais c’est le voyage, l’expérience d’une vie. Et j’en savoure chaque minute.

Le Parc Olympique est très cool. J’ai la chair de poule quand je m’y promène, à la pensée que c’est un vrai temple du sport. C’est un environnement merveilleux, grouillant d’énergie.

Je n’au pas encore eu l’occasion de magasiner pour les articles de souvenir. On m’a dit que les queues sont interminables dans la boutique, mais c’est une course que je tiens à faire. J’adore les vêtements qu’on nous a donnés comme uniforme olympique; ce sont là de beaux articles de souvenir. Il faut trouver un endroit pour exposer tous ces trucs chez moi. Mais comme problème, c’est beau.

De gauche, ministre d'État (Sports) Bal Gosal, Larry Jones (le père de Jennifer) et six fois champion Scotties Colleen Jones.

De gauche, ministre d’État (Sports) Bal Gosal, Larry Jones (le père de Jennifer) et six fois champion Scotties Colleen Jones.

Je suis très heureuse d’avoir mon époux Mike à mes côtés, c’est très confortable. Mes parents, Wayne et Jane, sont ici – quand on est loin de son pays pour un bon bout de temps, tant mieux si on est entouré des personnes qu’on aime le mieux au monde.

Nous jouons ce soir contre la Suisse. Le match commence à 10h00, heure de l’Est, sur Sportsnet. Puis demain nous avons un jour de congé, et ce sera beau. Nous avons formulé un plan pour nous ménager aux jours de repos, et trouver un juste équilibre entre les activités touristiques et la relaxation qu’il nous faut avant le prochain match.  Nous avons vécu un rythme similaire aux Essais. Je dirais que nous maîtrisons bien le stress et le programme de compétition. Je crois qu’un couple de mes coéquipières vont regarder les matchs de hockey. Mais ce n’est pas mon truc. Je préfère me promener dans le Parc Olympique et mémoriser tous les beaux détails!

En passant, c’est la saint-Valentin demain. J’espère que Mike a localisé un bon fleuriste à Sotchi!

(Ce blogue fait partie d’une série de bulletins des athlètes des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi)