Accueil / Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canada retrouve son aplomb au Championnat mondial de curling masculin

Le Canada retrouve son aplomb au Championnat mondial de curling masculin

PÉKIN — Un changement de dynamique à mi-chemin du match a été un cadeau opportun pour le Canada dimanche soir, pour renouer avec la victoire au Championnat mondial 2014 de curling masculin, présenté par Ford du Canada.

Équipe Canada capitaine Kevin Koe guide ses balayeuses lors de la victoire de dimanche sur la Chine. (Photo, Fédération mondiale de curling / Richard Gray)

Équipe Canada capitaine Kevin Koe guide ses balayeuses lors de la victoire de dimanche sur la Chine. (Photo, Fédération mondiale de curling / Richard Gray)

L’équipe canadienne de Kevin Koe, basée à Calgary — troisième Pat Simmons, deuxième Carter Rycroft, premier Nolan Thiessen, le remplaçant Jamie King, l’entraîneur de l’équi

pe John Dunn, et l’entraîneur national Rick Lang — venait de passer plusieurs heures frustrantes dans le stade Capital plus tôt cette même journée, vaincue 9-6 aux mains du Japonais Yusuke Morozumi.

Et dans le deuxième match consécutif contre une équipe asiatique, les Canadiens traînaient 3-1 contre le Chinois Rui Liu, ayant cédé un vol abominable au quatrième bout lorsque la sortie ouverte pour deux points de Koe à sa dernière pierre a trop courbé, servant aux Chinois un point inattendu.

Mais au sixième, quand il a fallu absolument marquer des points, le Canada en a enregistré deux, puis il a continué à faire pression au septième, avec un vol de trois points quand Liu a raté son dernier placement.

Cette série de cinq points rapides a poussé les Canadiens vers une victoire 9-6, pour afficher un dossier 2-1 après la première fin de semaine de matchs à Pékin.

«Évidemment, c’est une longue semaine, mais il ne faut pas s’enfoncer dans un trou dès le début, et il importe de trouver un niveau de confort, un bon rythme,» a affirmé Simmons. «Certainement, c’était une belle victoire, un match courageux pour nous.»

Cette première fin de semaine s’est déroulée sous le signe de l’adaptation aux conditions de la glace, alors que les préposés à la glace, les Canadiens Hans Wuthrich et Greg Ewasko, avaient affaire avec un édifice pas sans défis, dont notamment un approvisionnement en eau contaminé.

Cela a occasionné des erreurs extraordinaires, incluant celle de Koe dans le quatrième bout de son match contre la Chine.

Nolan Thiessen d'Équipe Canada, à gauche, et Pat Simmons balayer la pierre Carter Rycroft le dimanche. (Photo, Fédération mondiale de curling / Richard Gray)

Nolan Thiessen d’Équipe Canada, à gauche, et Pat Simmons balayer la pierre Carter Rycroft le dimanche. (Photo, Fédération mondiale de curling / Richard Gray)

«Je ne crois pas que mon lancer soit mal exécuté au quatrième,» a remarqué Koe. «Parfois vous lancez la pierre et vous pensez que vous savez la trajectoire, mais elle fait autre chose. Et c’est embêtant. Nous nous attendons à mieux de nous-mêmes, mais il faut se rendre compte que c’est dur pour toutes les deux équipes, et il faut tout simplement continuer à jouer à son mieux.»

«Il faut accepter le fait que chaque piste aura ses propres caractéristiques,» a enchaîné Simmons. «Si vous prenez le contrôle dans le match et obligez l’autre équipe à faire les coups difficiles, évidemment c’est un grand avantage. Nous avons su faire cela et l’amener à lancer contre plusieurs de nos pierres au septième bout, et nous avons eu la bonne fortune de nous en sortir avec un vol. Et nous l’acceptons volontiers.»

À considérer le dossier des préposés à la glace, la qualité des pistes va continuer à améliorer au fil de la semaine, Koe a suggéré.

«Ils sont les meilleurs au monde,» a-t-il dit, en faisant référence à Wuthrich et Ewasko. «Je suis certain que la glace va devenir meilleure à chaque ronde.»

Les Canadiens rentrent sur la piste lundi avec deux matchs, le premier contre le Russe Evgeny Arkhipov (1-2) et le deuxième contre le Tchèque Jíri Snítil (1-2).

Aux autres matchs de dimanche soir, le Norvégien Thomas Ulsrud l’a emporté 9-5 sur les Tchèques et partage maintenant la tête de classement du tournoi à la ronde de 12 équipes, avec une fiche 3-0, la même que l’Allemand Johnny Jahr.

«C’est de bon augure pour Équipe Norvège,» a indiqué Ulsrud. «Normalement nous sommes plutôt lents à démarrer. Tout le monde trouve la glace difficile à lire, mais ça marche bien pour Équipe Norvège.»

Ailleurs sur la glace, le Suisse Peter de Cruz (2-1) l’a emporté 6-5 sur le Danois Rasmus Stjerne (0-3), et le Japon (2-1) a contribué au misère de l’Écossais Ewan MacDonald (0-3), avec une victoire écrasante 9-4.

L’Allemagne, le Suédois Oskar Eriksson (2-1), la Russie et l’Américain Pete Fenson (1-2) ont été exemptés de la ronde de dimanche soir.

Voici le reste des matchs préliminaires d’Équipe Canada, incluant les heures de diffusion (fuseau horaire de l’Est):
30 mars — vs. la Russie (Andrey Drozdov), 21h00
31 mars — vs. la République Tchèque (Jirí Snítil), 7h00 (en direct, TSN/RDS2)
1er avril — vs. les États-Unis (Pete Fenson), 2h00
1er avril — vs. la Norvège (Thomas Ulsrud), 7h00 (en direct, TSN/RDS2)
1er avril — vs. la Suisse (Peter de Cruz), 21h00
2 avril — vs. la Suède (Oskar Eriksson), 7h00 (en direct, TSN/RDS2)
3 avril — vs. l’Allemagne (Johnny Jahr), 21h00
3 avril — vs. l’Écosse (Ewan MacDonald), 2h00 (en direct TSN/en différé 7h00 RDS2)

Pour les mises à jour sur Équipe Canada, visitez le www.curling.ca.fr. Suivez-nous sur Twitter, @CCAcurling.

Pour le pointage, le classement et les listes des équipes du Championnat mondial 2014 de curling masculin, visitez le : wmcc2014.curlingevents.com/