Le Brier Tim Hortons 2014
Presented by SecurTek

La C-B vole la victoire à l’Alberta pour amorcer le Tim Hortons Brier

L’équipe de John Morris de Colombie-Britannique a volé un point au 10e bout pour piquer la victoire à Kevin Koe de l’Alberta, 7-6, dans le match clé de la première ronde du  Tim Hortons Brier 2014, présenté par SecurTek.

Colombie-Britannique de l'équipe capitaine John Morris, à gauche, exhorte balayeuses Rick Sawatsky, moyen, et Jim Cotter lors de leur victoire sur Kevin Koe de l'Alberta samedi. (Photos, ACC / Michael Burns)

Colombie-Britannique de l’équipe capitaine John Morris, à gauche, exhorte balayeuses Rick Sawatsky, moyen, et Jim Cotter lors de leur victoire sur Kevin Koe de l’Alberta samedi. (Photos, ACC / Michael Burns)

Aux autres matchs, Jeff Currie de l’Ontario-Nord a marqué cinq points au deuxième bout pour vaincre James Grattan du Nouveau-Brunswick, 13-5.  Brad Gushue, de Terre-Neuve et Labrador a marqué trois points au huitième bout pour l’emporter 7-2 sur le Néo-Écossais James Murphy, et l’équipe manitobaine de Jeff Stoughton a fait trois vols consécutifs d’un point pour gagner contre Eddie MacKenzie, de l’Île du Prince-Édouard, 7-5.

«Une vraie salade pour amorcer le Brier,» a observé Morris. «Ce n’est pas chose facile, jouer parfaitement dès le début du Brier. Je pense que toutes les deux équipes ont eu des difficultés avec la pesanteur de placement. C’était inconstant, et en conséquence, nos pourcentages sont plus faibles.»

Balayeuses Nord de l'Ontario Colin Koivula, à gauche, et Jamie Childs travaillent sur ​​un rocher au premier tirage de samedi de 2014 Brier Tim Hortons.

Balayeuses Nord de l’Ontario Colin Koivula, à gauche, et Jamie Childs travaillent sur ​​un rocher au premier tirage de samedi de 2014 Brier Tim Hortons.

La Colombie-Britannique a marqué deux points au premier bout, trois au cinquième et un point à chacun des huitième et dixième bouts, et l’Alberta a riposté avec deux points aux deuxième, troisième et sixième bouts. Koe avait le marteau au 10e bout, mais la Colombie-Britannique a placé des gardes pour commencer puis a caché une pierre juste à l’intérieur du bouton. Koe a fait plusieurs tentatives de sortie montée, mais il n’a pas atteint les pierres, puis Jim Cotter, qui lance en dernier, a fait un placement parfait avec sa dernière pierre pour obliger les Albertains à essayer – et rater – une autre sortie montée avec leur dernière pierre.

«Le plus important, c’était que Jimmy avait la bonne pesanteur de placement avec ce dernier coup; il l’a mis dans un endroit parfait, presque impossible à sortir,» a dit Morris.

«C’était un match horrible, rien de classique là,» a avoué Koe. «Ni l’une ni l’autre équipe n’a bien joué. Notre jeu à nous a été dégueulasse.»

Il a indiqué que les gardes ont posé le plus grand problème pour son équipe au 10e bout.

«Tout de suite, trois gardes en place. Nous avons eu l’occasion de nous en sortir, mais nous avons fait un balayage excessif et cela nous a tués. Si nous avions mis les pierres dans l’endroit voulu, ils n’auraient probablement pas su exécuter le lancer. Mais nos pierres leur ont rendu le travail facile.

«Toutes les deux équipes ont mal joué. Il y a eu des coups ratés, et spectaculairement mauvais.»

 Les fans à l'Interior Savings Centre a montré hors des modes de curling uniques!


Les fans à l’Interior Savings Centre a montré hors des modes de curling uniques!

Deux nouvelles équipes au tournoi ont donné le match avec le plus de points. L’équipe de Currie, qui représente le Club de curling de Fort William a fait suivre ses cinq points par deux au quatrième, quatre au sixième et deux au huitième pour remporter une victoire écrasante sur le Nouveau-Brunswick.

«Pas le début que nous aurions voulu; nous n’avions rien à donner,» a dit  Grattan à propos de la performance de son équipe. «Nous avions eu une longue journée avec la compétition Hot Shots; un de nos gars a continué dans la finale. Et cela semble avoir sapé l’énergie de plusieurs membres de l’équipe.»

Tout de même, il a précisé : «Nous sommes bien meilleurs que cela. L’aspect le plus décevant c’est que nous n’avons trouvé aucun élan, aucune confiance dans notre premier match. Nous étions complètement à plat.»

Tout au long du match, le quatuor d’Oromocto se débattait pour maîtriser la pesanteur de placement.

«Dans la pratique, les deux équipes ont fait un effet extérieur pour le placement dans le bouton, et nous avons ignoré ce côté de la piste,» a-t-il expliqué pour répondre à la question de comment Currie avait marqué cinq points au deuxième. «Nous avons eu trois occasions pour faire un placement, et nous avons fait trois lancers trop mous.»

La ronde de samedi à 18h30 (fuseau horaire du Pacifique) verra une confrontation entre l’Ontario-Nord et la Colombie-Britannique; l’Ontarien Greg Balsdon joue contre le Québécois Jean-Michel Ménard; la Terre-Neuve et Labrador a un match contre le Manitoba; et Jamie Koe des Territoires du Nord-Ouest /Yukon meeting s’affrontera à Steve Laycock, de Saskatchewan.

Il y aura trois rondes dimanche : 8h30, 13h30 et 18h30.

Toutes les rondes du Tim Hortons Brier, à compter de la toute première aujourd’hui à 13h30, seront diffusées en direct à la chaîne TSN/RDS 2, partenaire officiel de radiodiffusion de la Saison des champions.

Les résultats et classement en direct sont accessibles au www.curling.ca/scoreboard/?e=19

Pour acheter les billets au Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek, visitez le www.curling.ca/2014brier-fr/billets/