Le Brier Tim Hortons 2014
Presented by SecurTek

Kevin a la haute main sur Jamie dans la confrontation des deux frères au Tim Hortons Brier

Kevin Koe et son équipe albertaine ont amélioré leur fiche à 3-1 au championnat Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek, mais la victoire a été douce-amère; et ailleurs sur la glace, un couple d’équipes des provinces maritimes se sont déclarées loin d’être domptées dans ce tournoi.

Les frères Koe, Kevin, en bas, et Jamie, se sont affrontés au Brier Tim Hortons lundi. (Photos, ACC / Michael Burns)

Les frères Koe, Kevin, en bas, et Jamie, se sont affrontés au Brier Tim Hortons lundi. (Photos, ACC / Michael Burns)

Koe et son équipe : troisième Pat Simmons, deuxième Carter Rycroft, premier Nolan Thiessen, le remplaçant Jamie King et l’entraîneur John Dunn ont marqué trois points au troisième bout en route vers une victoire 8-3 sur son frère Jamie Koe et son équipe des Territoires du Nord-Ouest/Yukon, mais ni l’un ni l’autre des frères ne se réjouissait après coup.

Île-du-Prince-Édouard capitaine Eddie MacKenzie, à droite, les montres comme balayeurs Tyler MacKenzie, à gauche, et Anson Carmody aller travailler.

Île-du-Prince-Édouard capitaine Eddie MacKenzie, à droite, les montres comme balayeurs Tyler MacKenzie, à gauche, et Anson Carmody aller travailler.

«Je ne tire pas de joie de les battre, parce que je suis toujours à les encourager,» a avoué Kevin après avoir amélioré à 4-0 sa fiche historique contre son frère au Brier. «Cela dit, il nous fallait une victoire, donc nous avons essayé d’aborder ce match comme tous les autres.»

Plus facile à dire qu’à faire, pourtant – il a admis que sur le plan émotionnel, c’est dur quand les deux frères s’affrontent sur la même piste.

«Le reste des équipes, nous nous amusons à les battre, mais avec cette équipe-ci, ce n’est aucunement le cas.»

Jamie, 36 ans, qui a trois ans de moins que son grand frère Kevin, a dit que la défaite est «misérable», spécialement parce que lui et son équipe n’ont pas très bien joué. Au premier bout, il avait l’occasion de faire un coup de deux points mais il n’en a su tirer qu’un point, puis il a cédé quatre points deux bouts plus tard quand il a essayé de placer une pierre dans le cercle des quatre pieds, et a laissé à Kevin un frappé ouvert.

«Ils avaient trois pierres en jeu et nous avons opté à mon premier lancer de tenter le coup clé, et voilà les conséquences quand on ne réussit pas ses placements comme il faut, on se sait en difficulté et on essaie de s’en tirer. Ces adversaires vous font payer cher.»

Nouveau-Brunswick capitaine James Grattan célèbre sa première victoire lundi.

Nouveau-Brunswick capitaine James Grattan célèbre sa première victoire lundi.

Aux autres matchs de la sixième ronde, Steve Laycock et son équipe saskatchewanaise ont amélioré leur fiche à 3-1 grâce à une victoire 5-3 sur le Néo-Écossais Jamie Murphy; Eddie MacKenzie, de l’Île du Prince-Édouard a aussi une fiche 3-1 après avoir vaincu le Québec; et James Grattan du Nouveau- Brunswick a remporté sa première victoire, 9-6 sur l’Ontarien Greg Balsdon.

«C’est beau, aux deux derniers matchs la vraie équipe s’est présentée et nous avons bien joué,» a indiqué Grattan, qui a marqué deux points à chacun des premier, troisième et huitième bouts pour consolider la victoire et contrecarrer un peu le goût amer des deux premiers matchs où ils avaient été écrasés par un résultat cumulatif de 23-6.

Dimanche soir, la dernière pierre a donné le match au Manitobain Jeff Stoughton, toujours invaincu, mais Grattan croit que son équipe aurait dû l’emporter.

«Nous avons souffert un couple de coups de malchance, sinon, nous aurions gagné, donc nous nous sommes couchés assez sereins. Dans le troisième bout du match d’hier soir, pour une raison ou une autre, nous nous sommes transformés, et nous en sommes très contents.»

Entre-temps, MacKenzie a fait un pas en avant vers une qualification éventuelle pour l’Île du Prince-Édouard – la première fois depuis 1996 – avec une victoire  sur les Québécois. Après avoir cédé deux points au premier bout, l’Île du Prince-Édouard a rebondi avec deux points au deuxième bout. MacKenzie traînait 6-5 pour aborder le 10e bout après sa tentative de deux points au neuvième n’a atteint qu’une pierre québécoise, laissant à Jean-Michel Ménard un vol facile en frapper-et-rester pour aller en tête.

Mais Ménard a commis presque la même erreur au 10e, et MacKenzie a réussi un frapper-et-rester pour deux points et la victoire.

«Trois et un, ça nous réconforte; c’est bien mieux que 0-5 ou 0-6 comme aux deux dernières fois (au Brier).» a observé MacKenzie. «Nous réussissons un plus grand pourcentage de nos coups. Nous trouvons un certain niveau de confort sur la glace, et cela aide.»

Après cette ronde, le Manitoba occupe seul première place au classement avec une fiche 4-0, suivi de John Morris de Colombie-Britannique, la Saskatchewan, l’Alberta et l’Île du Prince-Édouard, tous à 3-1; l’Ontario et le Québec ont chacun une fiche 2-2; l’Ontario-Nord, Terre-Neuve et Labrador, les Territoires du Nord-Ouest/Yukon et le Nouveau-Brunswick ont une fiche 1-3 et les Néo-Écossais sont à 0-4.

La septième ronde, à 18h30 heure du Pacifique, verra des confrontations entre la Nouvelle-Écosse et l’Ontario-Nord, le Manitoba et l’Alberta, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve et Labrador, et la Colombie-Britannique et l’Île du Prince-Édouard.

Toutes les rondes du Tim Hortons Brier, à compter de la toute première aujourd’hui à 13h30, seront diffusées en direct à la chaîne TSN/RDS 2, partenaire officiel de radiodiffusion de la Saison des champions.

Les résultats et classement en direct sont accessibles au www.curling.ca/scoreboard/?e=19

Pour acheter les billets au Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek, visitez le www.curling.ca/2014brier-fr/billets/