Le Brier Tim Hortons 2014
Presented by SecurTek

Le Québec comble la dernière place qui reste aux éliminatoires du Tim Hortons Brier

Tantôt Jean-Michel Ménard se préparait à un bout supplémentaire, tantôt il se voyait qualifié à l’éliminatoire Page 3-4 au Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek.

Québec capitaine Jean-Michel Ménard célèbre pendant sa victoire en séries éliminatoires-dessus de l'Alberta remportant vendredi. (Photos, ACC / Michael Burns)

Québec capitaine Jean-Michel Ménard célèbre pendant sa victoire en séries éliminatoires-dessus de l’Alberta remportant vendredi. (Photos, ACC / Michael Burns)

Le capitaine québécois menait 7-5 contre l’Albertain Kevin Koe au 10e bout de son match de vendredi matin, mais se pensait sur une trajectoire de bris d’égalité avec le Saskatchewanais Steve Laycock, qui avait alors le marteau et menait 7-6 contre son adversaire néo-brunswickois.

Or, la dernière pierre de Laycock n’est pas restée dans la maison, et cela a permis à James Grattan de voler trois points et l’emporter 9-7. En conséquence, le Québec n’avait qu’à gagner son match pour outrepasser le bris d’égalité.

Nolan Thiessen de l'Alberta, à gauche, et Carter Rycroft, à droite, demandent coéquipier Pat Simmons de balayer.

Nolan Thiessen de l’Alberta, à gauche, et Carter Rycroft, à droite, demandent coéquipier Pat Simmons de balayer.

«Pour aborder le dernier bout avec une avance de deux points, nous nous préparions psychologiquement à céder deux points et être obligés de gagner en bout supplémentaire,» a affirmé Ménard. «Quand on joue contre une équipe comme celle de Kevin Koe, ils savent monter une bonne offensive. Mais quand il a lancé sa première pierre, nous l’avons vu ce qui s’est passé juste à côté de nous, puis Steve Laycock a manqué la maison, et (mon troisième) Martin (Crête) et moi, nous nous sommes regardés, et sans mot dire, nous comprenions que nos chances étaient bonnes.»

Peu après, il a réussi une double sortie de deux pierres adverses pour l’emporter 8-5 et se payer une place aux éliminatoires.

«C’est vraiment remarquable : nous avions une fiche 3-4 et puis nous avons terminé les préliminaires à 7-4, sans même avoir à passer par un bris d’égalité. En tant qu’équipe, c’était probablement l’un des meilleurs matchs, sinon le meilleur que nous avons joué toute la semaine. Nous avons remué ciel et terre pour gagner.»

Pour les Albertains, la défaite signifie qu’ils joueront contre la Colombie-Britannique, qui occupe première place au classement, dans l’éliminatoire 1-2 à 18h30 heure du Pacifique, et l’équipe victorieuse continuera dans la finale, qui se conteste dimanche à 16h30. Le Québec et le Manitoba contesteront l’éliminatoire 3-4 samedi à 13h30, et le vainqueur dans ce match aura affaire avec le vaincu de l’éliminatoire 1-2 dans la demi-finale, samedi à 18h30.

Aux autres matchs de la ronde du matin, Eddie MacKenzie, de l’Île du Prince-Édouard, a battu Jamie Koe, des Territoires du Nord-Ouest /Yukon 11-7, et l’Ontarien Greg Balsdon l’a emporté 9-6 sur le Néo-Écossais James Murphy.

Après les préliminaires, l’Alberta, la Colombie-Britannique et le Manitoba sont en égalité en tête de classement avec un dossier qui s’affiche 9-2. Les résultats des placements au bouton mettent la Colombie-Britannique en première place et l’Alberta en deuxième. Le reste du classement final s’organise ainsi : le Québec avec une fiche 7-4; la Saskatchewan, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve et Labrador à 6-5; l’Ontario à 5-6; l’Île du Prince-Édouard à 4-7; les Territoires du Nord-Ouest/Yukon à 3-8; l’Ontario-Nord à 2-9 et la Nouvelle-Écosse à 0-11.

Ménard, Crête, le deuxième Éric Sylvain, le premier Philippe Ménard, le remplaçant Pierre Charrette et l’entraîneur Bob Ménard ont inversé la dynamique du match aux bouts médians, marquant trois points au cinquième bout et encore deux  au septième pour aller en tête 6-4.

Équipe de la Saskatchewan vient de tomber à court de séries éliminatoires après une perte au Nouveau-Brunswick le vendredi.

Équipe de la Saskatchewan vient de tomber à court de séries éliminatoires après une perte au Nouveau-Brunswick le vendredi.

«S’il nous reste encore des tours dans notre sac, nous allons les déployer,» contre le Manitobain Jeff Stoughton, a promis Menard. «Nous terminons sur quatre victoires consécutives, et c’est un bon élan. Les trois équipes qui ont terminé en tête avec une fiche 9-2, nous avons eu la bonne fortune de les battre toutes.»

Koe et son équipe de Pat Simmons en troisième, Carter Rycroft en deuxième, Nolan Thiessen en premier, le remplaçant Jamie King et l’entraîneur John Dunn n’ont pas été aussi vifs dans leur jeu qu’ils avaient été tout au long de la semaine, mais Koe ne s’inquiète pas pour aborder les éliminatoires.

«Heureusement pour nous, ce n’était pas le plus grand match de la semaine,» a-t-il avoué. «Le bout où nous avons cédé trois points, c’était vraiment la mauvaise chance; j’ai fait un bon lancer, et j’étais à un millimètre près, mais cela a mal fini. La chance nous a boudé, somme toute. À part ce hic, nous exécutons nos coups très bien, donc je n’ai pas de soucis.»

Alors que Ménard savourait sa victoire, Grattan et son équipe ont vécu un moment de joie à la pensée d’un bris d’égalité, mais le sort a dicté autrement.

«Tout s’est passé si vite,» a dit Grattan, qui s’était pensé en scénario de bris d’égalité après avoir vaincu la Saskatchewan. «Nous croyions que nous continuerions puis trois minutes plus tard, nous voilà aucunement plus près que nous l’avions été ce matin. Je suis fier de mes gars; nous sommes partis du mauvais pied à 1-5, puis à la fin des préliminaires nous avons frôlé un bris d’égalité.»

Toutes les rondes du Tim Hortons Brier, à compter de la toute première aujourd’hui à 13h30, seront diffusées en direct à la chaîne TSN/RDS 2, partenaire officiel de radiodiffusion de la Saison des champions.

Les résultats et classement en direct sont accessibles au www.curling.ca/scoreboard/?e=19

Pour acheter les billets au Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek, visitez le www.curling.ca/2014brier-fr/billets