Le Brier Tim Hortons 2014
Presented by SecurTek

Le Québec élimine le Manitoba pour continuer dans la demi-finale du Tim Hortons Brier

KAMLOOPS — Jean-Michel Ménard et son intrépide quatuor québécois ont volé tris points aux cinquième et sixième bouts samedi pour vaincre le triple champion Jeff Stoughton du Manitoba 7-6 dans l’éliminatoire Page 3-4, et se payer une place ce soir dans la demi-finale du Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek.

Les partisans de Québec ont été ravis du résultat de la page éliminatoires 3-4 le match de samedi au Brier Tim Hortons. (Photo, ACC / Michael Burns)

Les partisans de Québec ont été ravis du résultat de la page éliminatoires 3-4 le match de samedi au Brier Tim Hortons. (Photo, ACC / Michael Burns)

C’est la cinquième victoire consécutive pour le Québec, qui avait ouvert le tournoi en titubant, avec une fiche moins que remarquable de 3-4. Ménard, son troisième Martin Crête, deuxième Éric Sylvain, premier Philippe Ménard, remplaçant Pierre Charrette et entraîneur Bob Ménard auront pour adversaire l’Albertain Kevin Koe  dans la demi-finale, qui commence à 18h30, heure du Pacifique.

Stoughton et son équipe de Jon Mead en troisième, Mark Nichols en deuxième, Reid Carruthers en premier, Garth Smith en remplaçant et l’entraîneur Rob Meakin joueront contre l’équipe qui perd à la demi-finale dans le match pour la médaille de bronze, dimanche à 9h00, heure du Pacifique. La finale se contestera dimanche à 16h30 heure du Pacifique.

Québec aller Jean-Michel Ménard crie des instructions à ses coéquipiers pendant le jeu Page 3-4 en séries éliminatoires. (Photo, ACC Michael Burns)

Québec aller Jean-Michel Ménard crie des instructions à ses coéquipiers pendant le jeu Page 3-4 en séries éliminatoires. (Photo, ACC Michael Burns)

«Ils jouent mieux contre les équipes en lice qu’ils le font contre les autres, et tant mieux pour eux,» a observé Stoughton à propos de l’équipe de Ménard qui a vaincu les trois premières équipes aux préliminaires : le Manitoba, l’Alberta et la Colombie-Britannique, qui ont toutes fini avec une fiche 9-2.  «Ils ont joué super bien contre Koe et encore une fois ce soir. Ils ont une formule gagnante.»

Les Manitobains ont marqué les deux points qu’ils visaient au deuxième bout quand le premier coup de Ménard s’est immobilisé contre une garde, donnant à Stoughton l’occasion de lancer pour deux. Mais le Québec a riposté au troisième bout avec deux points à son compte. Le Manitoba a raté deux tentatives de double sortie, et Crête a réussi une difficile triple sortie de trois pierres manitobaines pour préparer la voie aux deux points.

«Il a marqué deux beaux points au deuxième bout,» a indiqué Ménard. «Je pensais que j’avais fait un excellent frapper-et-rouler, mais il a riposté par un coup encore plus beau. Nous avons ressenti alors un peu de pression, mais nous avons su en tirer deux points par la suite.»

La constance boudait le Manitoba aux bouts médians. Mead a sorti son propre marqueur au cinquième et Stoughton a raté sa tentative de frapper-et-rester avec sa dernière pierre, ouvrant la voie sur un premier vol pour le Québec.

Au sixième bout, le Québec n’a pas tardé à cacher ses marqueurs, mais le Manitoba avait une chance pour marquer un point; Stoughton n’avait qu’à faire un placement dans le cercle des quatre pieds. Mais sa pierre a dépassé la maison, et le Québec a volé deux points en conséquence, pour aller en tête 6-2.

Manitoba vice-capitaine Jon Mead montre sa déception. (Photo, CCA / Michael Burns)

Manitoba vice-capitaine Jon Mead montre sa déception. (Photo, CCA / Michael Burns)

«Le sixième bout a été le tournant,» a remarqué Ménard. «La piste était super rapide, et il est tombé dans le piège et a lancé avec trop de force. Je m’étais trompé (le placement dans l’arrière du cercle des douze pieds) et il a fait la même erreur après moi.»

Stoughton, qui a joué à seulement 80 pour cent, le plus bas dans le match, a dit tout simplement que son équipe «a raté l’affaire au cinquième bout.»

«Le cinquième bout a été une horrible combinaison de coups. Nous avons bousillé le placement de Mark et nous leur avons cédé une double sortie. Puis Jon a sorti notre pierre, puis nous avons raté le frappé-roulé et puis j’ai raté la double sortie, puis j’ai raté le frapper-et-rester pour un point. Nous leur avons servi un beau deux points, éventuellement trois, dans ce bout. Nous n’avons pas mené à bien notre stratégie.»

Il a qualifié le sixième bout de «dégueulasse», et il a été de son propre aveu désappointé d’avoir manqué à l’occasion de marquer des points.

«Du moins nous aurions pu commencer à remonter la pente avec un point au sixième bout, mais aucun de nos coups n’a réussi. Ils ont réussi tous les coups nécessaires; ils n’ont pas raté leurs lancers, et ils ont frappé les pierres du bon côté quand il le fallait.»

Chaque équipe a marqué deux points au septième et au huitième; Stoughton a réussi un frapper-et-rester délicat au septième, mais sa pierre est sortie dans une tentative de sortie montée; cela a donné à Ménard un placement ouvert pour deux points. Le Manitoba a marqué un point au neuvième, mais n’avait pas suffisamment de pierres pour se rattraper au 10e bout.

«Il faut regarder vers nous autres pour attribuer la responsabilité de la défaite, qui n’est pas le résultat de leur exécution, mais de la nôtre,» a indiqué Stoughton. «Je dis depuis toujours que pour gagner, il faut que l’adversaire rate ses coups, et aujourd’hui, nous avons été l’adversaire.»

Toutes les rondes du Tim Hortons Brier, à compter de la toute première aujourd’hui à 13h30, seront diffusées en direct à la chaîne TSN/RDS 2, partenaire officiel de radiodiffusion de la Saison des champions.

Les résultats et classement en direct sont accessibles au www.curling.ca/scoreboard/?e=19

Pour acheter les billets au Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek, visitez le www.curling.ca/2014brier-fr/billets