Le Brier Tim Hortons 2014
Presented by SecurTek

Le Manitoba met la main sur la médaille de bronze au Tim Hortons Brier 2014

KAMLOOPS — Jeff Stoughton a volé cinq points au cours des quatre premiers bouts pour ouvrir une avance 7-0 et remporter une victoire décisive 9-5 sur le Québécois Jean-Michel Ménard  dans le match pour la médaille de bronze dimanche matin au Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek.

Manitoba capitaine Jeff Stoughton quitte la glace avec un sourire après avoir remporté la médaille de bronze au Brier Tim Hortons 2014, présenté par SecurTek. (Photo, ACC / Michael Burns)

Manitoba capitaine Jeff Stoughton quitte la glace avec un sourire après avoir remporté la médaille de bronze au Brier Tim Hortons 2014, présenté par SecurTek. (Photo, ACC / Michael Burns)

 

La finale, qui se conteste à 16h30 heure du Pacifique, sera une confrontation entre John Morris, de Colombie-Britannique, et Kevin Koe, de l’Alberta.

Les Québécois étaient bien placés pour un vol au premier bout, mais la tentative de frappé-roulé de Ménard à sa dernière pierre a fini par pousser une garde sur son propre marqueur. Cela a donné à Stoughton un placement facile pour deux points. Et le Québec a perdu les pédales par la suite.

Québec capitaine Jean-Michel Ménard regarde son tir. (Photo, CCA / Michael Burns)

Québec capitaine Jean-Michel Ménard regarde son tir. (Photo, CCA / Michael Burns)

Des erreurs coûteuses et inhabituelles de la part de tous les membres de l’équipe québécoise ont ouvert la voie sur des vols manitobains de deux points au deuxième, un au troisième et encore deux au quatrième bout.

«Nous étions complètement à plat,» a admis Ménard. «Franchement, je pense que nous avions investi tous nos efforts et toute notre énergie dans le match d’hier contre l’Alberta (à la demi-finale). Ce matin, je me sentais épuisé psychologiquement. Nous avons joué deux matchs l’un après l’autre puis seulement cinq heures de sommeil à cause du changement de l’heure.

«Nous avons perdu notre concentration, spécialement moi, et cela nous a coûté, et rapidement. J’ai raté un couple de coups faciles, et c’était l’effet boule de neige.»

Alors que l’équipe québécoise de Ménard – Martin Crête en troisième, Éric Sylvain en deuxième, Philippe Ménard en premier, Pierre Charrette en remplaçant et l’entraîneur Bob Ménard – se démenait, Stoughton et son équipe de Jon Mead en troisième, Mark Nichols en deuxième, Reid Carruthers en premier, le remplaçant Garth Smith et l’entraîneur Rob Meakin ne rataient guère aucun de leurs coups.

Stoughton et son équipe ont joué d’une manière défensive à chaque bout pour nier aux Québécois toute offensive éventuelle. Ménard a raté une sortie montée difficile au deuxième bout, et il a lancé avec trop de force dans son placement dans le cercle des quatre pieds au troisième bout; au quatrième, il a raté un frappé-poussé.

«Ils ont commencé d’une manière lasse et ce n’est pas surprenant, après le désappointement du match d’hier soir,» a remarqué Stoughton à propos de ses adversaires québécois. «Ça arrive, quand deux équipes s’affrontent et ne s’investissent pas dans le match qu’elles contestent. . . nous avons eu la bonne fortune d’y parvenir de l’autre côté du tableau.

Québec vice-capitaine Martin Crête crie des instructions pour balayeuses que Jeff Stoughton du Manitoba, à gauche, et Jon Mead regarder sur. (Photo, ACC / Michael Burns)

Québec vice-capitaine Martin Crête crie des instructions pour balayeuses que Jeff Stoughton du Manitoba, à gauche, et Jon Mead regarder sur. (Photo, ACC / Michael Burns)

«La fortune nous a souri au premier bout. S’il réussit son coup, ils vont probablement voler deux points et finir par gagner le match.»

Le Québec a enfin marqué un point au cinquième bout quand Ménard avait la maison ouverte pour réussir un placement d’un point. Le capitaine québécois s’est cloué sur le banc au sixième bout, et a désigné Charrette pour diriger et lancer les pierres de troisième.

«J’ai pris la décision de me retirer,» a dit Ménard. «Mes coéquipiers semblaient s’amuser un peu après cela, voler quelques points et prolonger le match par un couple de bouts, donc tant mieux.»

Au même moment, le Manitoba a appelé Smith pour remplacer Carruthers.

Le Québec a marqué deux points au septième bout et a volé deux points au huitième quand Stoughton a raté son frapper-et-rester et sa pierre est sortie; cela a donné deux points aux Québécois et a prolongé le match pour un autre bout.

Le Manitoba reçoit 30 000$ et 30 points au système de classement des équipes canadiennes pour sa médaille de bronze; le Québec reçoit 20 000$ et 20 points. Les équipes qui ne se qualifient pas aux éliminatoires reçoivent 7 000$.

Le Québec avait gagné ses quatre derniers matchs préliminaires pour finir le tournoi à la ronde avec une fiche 7-4 et une qualification à l’éliminatoire Page 3-4, dans laquelle ils l’ont emporté 7-6 sur le Manitoba en vertu d’un vol d’un point au 10e bout. Le Manitoba avait fini les préliminaires avec une fiche 9-2, en ex-aequo pour première place avec l’Alberta et la Colombie-Britannique, mais les totaux des placements l’ont descendu en troisième place au classement final du tournoi à la ronde.

Toutes les rondes du Tim Hortons Brier, à compter de la toute première aujourd’hui à 13h30, seront diffusées en direct à la chaîne TSN/RDS 2, partenaire officiel de radiodiffusion de la Saison des champions.

Les résultats et classement en direct sont accessibles au www.curling.ca/scoreboard/?e=19

Pour acheter les billets au Tim Hortons Brier, présenté par SecurTek, visitez le www.curling.ca/2014brier-fr/billets