Championnat mondial de curling féminin Ford 2014
Presented by Booster Juice

La Russie l’emporte sur la Corée du Sud pour remporter sa première médaille jamais au Championnat mondial de curling

Peu importe le résultat, un moment historique se préparait dimanche après-midi dans l’aréna Harbour Station à Saint-Jean, NB.

Capitaine russe Anna Sidorova embrasse la glace après la médaille de bronze de la victoire de son équipe dimanche. (Photo, ACC / Michael Burns)

Capitaine russe Anna Sidorova embrasse la glace après la médaille de bronze de la victoire de son équipe dimanche. (Photo, ACC / Michael Burns)

Dans un match pour la médaille de bronze qui rassemblait deux nations qui n’avaient jamais gagné une médaille ni aux Mondiaux féminins ni aux Mondiaux masculins de curling, c’était la Russe Anna Sidorova qui s’est payé le droit d’entrer dans l’histoire, dans une superbe confrontation contre la Coréenne du Sud Ji-sun Kim, qui a fini par un résultat 7-6, dimanche au Championnat mondial Ford 2014 de curling féminin, présenté par Booster Juice.

L’équipe de Sidorova, basée à Moscou — troisième Margarita Fomina, deuxième Alexandra Saitova et première Ekaterina Galkina — s’est reprise après avoir cédé trois points au neuvième bout, préparant la voie à un deux points au 10e pour égaler la marque, et un vol d’un point au 11e quand Un-chi Gim, qui lance les dernières pierres pour la Corée du Sud, a manqué de justesse sa tentative de frappé-poussé, laissant une pierre russe au fond du cercle des quatre pieds, marqueur qui a donné aux Russes la victoire.

Coéquipiers russes Alexandra Saitova, à gauche, et Ekaterina Galkina embrasser après leur victoire dimanche. (Photo, ACC / Michael Burns)

Coéquipiers russes Alexandra Saitova, à gauche, et Ekaterina Galkina embrasser après leur victoire dimanche. (Photo, ACC / Michael Burns)

«Je n’ai pas les mots pour décrire l’émoi que je ressens,» a dit Sidorova, 23 ans, victorieuse plus tôt cette saison au Championnat européen, et visiblement ravie de cette médaille de bronze. «Je n’arrive pas encore à croire que nous soyons médaillées de bronze. Mais j’étais certaine, et encore plus maintenant, que nous sommes capables de jouer à un très haut niveau et vaincre qui que ce soit. Il faut tout simplement exécuter notre stratégie et croire en nous-mêmes. Parfois nous avons manqué aux attentes; aujourd’hui ce n’était pas le cas.»

C’était un match dans lequel la dynamique ne laissait pas de changer. Les Russes ont eu un bon élan pour commencer, avec des vols aux premier et troisième bouts, et elles ont enregistré un autre point au sixième bout pour mener 3-1.

Mais les Coréennes, qui avaient également perdu dans le match pour la médaille de bronze aux Mondiaux d’il y a deux ans en Suisse, ont riposté par deux points au septième; elles ont limité les Russes à un seul point au huitième. Au neuvième, un bout bâclé par les Russes, Gim en a tiré avantage avec un placement dans le cercle des quatre pieds pour enregistrer trois points.

Au 10e cependant, les Russes se sont ressaisies. Gim a manqué de justesse une double sortie difficile qui aurait gagné le match pour la Corée, et Sidorova a fait un placement pour deux points pour obliger le bout supplémentaire.

Et au 11e, les Russes ont su mettre deux marqueurs dans les quatre pieds pour obliger Gim à réussir son dernier coup. Elle a raté de justesse, et les Russes ont sauté de joie.

«Surtout à la deuxième moitié du match, il y a eu un couple de grosses erreurs, de mon côté surtout,» a avoué Sidorova dans un sourire. «Donc je vais probablement m’en prendre à moi-même pour cela. Mais tout a fini bien et notre objectif était d’avoir deux marqueurs en bout supplémentaire; nous avons réussi cette mission, et la tactique a marché.»

Capitaine sud-coréen Ji-sun Kim crie des instructions pour balayeuses pendant le jeu la médaille de bronze. (Photo, ACC / Michael Burns)

Capitaine sud-coréen Ji-sun Kim crie des instructions pour balayeuses pendant le jeu la médaille de bronze. (Photo, ACC / Michael Burns)

Les Coréennes du Sud vont tirer beaucoup de positif de cette expérience aux Mondiaux Ford 2014, d’autant plus que cette nation se prépare à organiser les Jeux Olympiques d’hiver 2018 à Pyeongchang — même région qui a accueilli les Mondiaux de curling féminin 2009.

«Nous avons donné des opportunités à Équipe Russie, et elles ont très bien joué,» a dit Kim, visiblement déçue. «Nous nous sommes beaucoup plu aux compétitions de cette semaine. Nous avons bien joué, et peut-être dans ce match nous avions des chances, mais notre équipe est encore très jeune. Peut-être que nous étions un peu anxieuses. Nous avons besoin de plus d’expérience et plus de confiance. Plus nous aurons d’expérience, mieux nous jouerons, et nous allons viser l’excellence pour sûr.»

L’équipe de Sidorova a été une favorite des spectateurs aux Jeux Olympiques de Sotchi, mais elle n’a pas réalisé les attentes ni de la nation ni celles qu’elle s’était fixées pour elle-même. Donc après avoir manqué de se qualifier aux éliminatoires aux Jeux, Sidorova est heureuse d’avoir récolté cette médaille pour se racheter en quelque sorte.

«C’est un moment très important pour nous,» a-t-elle affirmé. «Je sais que des millions de personnes regardaient nos matchs durant les Jeux Olympiques et je sais qu’elles essayaient de nous remonter le moral et nous faire croire en nous-mêmes. Mais cela n’a pas marché aux Jeux Olympiques, et nous nous sommes senties très désappointées par la suite. (Le Mondial Ford 2014) était une chance pour retrouver cette confiance et montrer aux autres que nous sommes une équipe à respecter, une équipe qui sait gagner.»

Le match pour la médaille d’or entre la Canadienne Rachel Homan et la Suisse Binia Feltscher se contestera à 19h30, heure de l’Atlantique, et sera diffusé sur TSN et RDS, partenaire officiel de radiodiffusion de la Saison des Champions.

Le pointage et le classement en direct sont accessibles au : http://www.curling.ca/scoreboard/?e=58

Suivez @ccacurling sur Twitter (#FWWCC) pour les mises à jour tout au long des Mondiaux Ford 2014.