Curling Canada – 2016 WFG Continental Cup of Curling

Marque égale pour aborder la dernière ronde de la Coupe Continentale 2016 World Financial Group

LAS VEGAS — Après trois jours et 10 rondes de compétition, on est dans exactement le même scénario qu’au début de la Coupe Continentale 2016 World Financial Group, présentée par by Boyd Gaming.

Pat Simmons montre son intensité au cours du tirage de dimanche après-midi. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Pat Simmons montre son intensité au cours du tirage de dimanche après-midi. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Sur pied d’égalité. Ex-aequo. Même.

Ainsi, pour la première fois dans l’histoire de 12 ans de la Coupe Continentale WFG, les deux camps abordent la dernière ronde avec un nombre égal de points — Camp Monde, 22,5 points; Camp Amérique du Nord, 22,5 points.

«On ne pourrait demander mieux,» a déclaré Thomas Ulsrud, de Camp Monde, qui venait d’établir cette égalité des points en vertu d’un placement clé au bouton dans sa partie de skins mixtes contre un alignement nord-américain qui incluait Pat Simmons, Kaitlyn Lawes, Carter Rycroft et Jill Officer. «Maintenant je vais trouver quelque chose à manger, puis me relaxer et regarder jouer les autres. J’ai toujours eu la bonne fortune de disputer la dernière partie de skins, donc maintenant je suis spectateur, et je crois que je serai plus anxieux que si je jouais.»

Thomas Ulsrud de l'équipe mondiale de montres son tir comme Jill Officer de l'équipe de l'Amérique du Nord regarde par dessus son épaule. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Thomas Ulsrud de l’équipe mondiale de montres son tir comme Jill Officer de l’équipe de l’Amérique du Nord regarde par dessus son épaule. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Dimanche après-midi, trois parties de skins se sont disputées : chacune a valu cinq points au classement général : deux de ces parties (UIsrud vs. Simmons en skins mixtes, Erika Brown, de Camp Amérique du Nord vs. Ayumi Ogasawara, de Camp Monde) ont produit une égalité des points, 2,5 à 2.5, alors que la troisième partie, toute masculine, a été remportée 3-2 par le Nord-Américain John Shuster sur le Chinois Jialiang Zang.

Mais aux parties mixte et masculine, le huitième bout a débouché sur un match nul, donc dans les deux cas les capitaines ont dû faire un placement au bouton pour décider le résultat final de la partie skins — avec deux points en jeu à la partie mixte et un point à la partie masculine.

Et dans les deux cas, les capitaines de Camp Monde ont prévalu.

Premièrement, Shuster a mis une force insuffisante à son placement, et Zang en a profité pour enregistrer un point.

Puis Simmons, qui avait raté de justesse son coup pour la victoire au huitième, a mis juste un brin trop de force à son placement, puis Ulsrud a trouvé le bouton pour deux points et une égalité parfaite au classement général, préparant la voie à une soirée passionnante dans l’aréna Orleans.

«À ce dernier tir, je savais qu’il fallait trouver le centre du bouton, et ce sont les moments que je trouve tellement grisants, vous savez?» a dit Ulsrud. «Je ne ressens pas tellement la pression. On ne va pas les réussir tout le temps. Mais quand on réussit, c’est beau.»

«Je pense que c’était fort divertissant,» a indiqué Rick Lang, l’entraîneur de Camp Amérique du Nord, qui tient à protéger une passe de trois victoires consécutives en Coupe Continentale World Financial Group, et qui traînait 15,5-14,5 pour aborder la dernière journée des compétitions. «Je sais que moi je sens l’adrénaline monter, et c’est le cas chez nos joueurs et joueuses aussi. Ça s’annonce comme une soirée de curling inoubliable.»

Joueurs de l'équipe monde célèbrent pendant le tirage de dimanche après-midi. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Joueurs de l’équipe monde célèbrent pendant le tirage de dimanche après-midi. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

On pourrait croire que l’énergie positive est dans le coin de Camp Monde après les exploits d’Ulsrud et Zang, mais Lang ne le croit pas.

«Je pense que je suis très satisfait que nous en soyons sortis de cette ronde aussi bien que cela,» a-t-il dit. «Il n’y a pas de désappointement (d’avoir cédé trois points à la fin). Nous serons aussi forts et confiants que si nous avions gagné ces points. Ça va être un plus grand effort, c’est tout.»

La dernière ronde de parties skins, où chaque partie vaut cinq points, commence à 18h30 HNP, avec les affrontements suivants :

Dames — Jennifer Jones (Amérique du Nord) vs. Eve Muirhead (Monde)

Hommes — Kevin Koe (Amérique du Nord) vs. Niklas Edin (Monde)

Mixtes — John Morris, Allison Pottinger, Nolan Thiessen, Natalie Nicholson (Amérique du Nord) vs. Torger Nergård, Nadine Lehmann, Håvard Vad Petersson, Marissa Winkelhausen (Monde)

Au total, il y a 60 points en jeu sur les quatre jours de compétitions, incluant matchs traditionnels par équipes, parties de doubles mixtes et parties de skins. Le premier des deux camps à obtenir 30,5 points sera déclaré le vainqueur.

Le camp gagnant reçoit 52 000$ Cdn (2 000$ par membre, incluant le capitaine et l’entraîneur), et le camp vaincu reçoit 26 000$ (1 000$ par membre, incluant le capitaine et l’entraîneur). En plus, le camp qui produit le plus grand nombre de points aux parties de skins recevra 13 000$ de plus (500$ par membre, incluant le capitaine et l’entraîneur).

Si les compétitions produisent une marque égale 30-30, la bourse totale sera répartie également entre les deux camps (la bourse des parties skins dépend uniquement des points obtenus en skis, et la même répartition s’appliquerait dans le cas d’un ex-aequo aux points de skins), cependant un(e) capitaine sera sélectionné(e) pour faire un placement au bouton pour décider quel camp aura possession du trophée.

TSN (et le réseau francophone RDS2), radiodiffuseur en exclusivité de la Saison des champions de Curling Canada, offre une couverture complète de la Coupe Continentale World Financial Group.