Curling Canada – 2016 WFG Continental Cup of Curling

Le camp Amérique du Nord sort victorieux à la Coupe Continental World Financial Group 2016

LAS VEGAS — Ce fut un suspense jusqu’au bout d’une ampleur historique.

Donc, c’était normal que dans les quatre jours de montagnes russes vécus à la Coupe Continental World Financial Group 2016, présentée par Boyd Gaming, qu’il a fallu trois tentatives pour être remportée par le camp Amérique du Nord dans la ronde finale des matchs de skins.

Ben Hebert hisse coéquipier John Morris après le tir de championnat remporté dimanche soir. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Ben Hebert hisse coéquipier John Morris après le tir de championnat remporté dimanche soir. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Menant 29,5 à 26, le camp Amérique du Nord avait besoin d’une erreur d’Eve Muirhead lors de son dernier lancer contre Jennifer Jones pour remporter le titre. Au lieu de cela, la vétérane écossaise a réussi son dernier lancer et a inscrit un point au tableau pour le camp Monde.

Puis, sur la piste B, l’équipe de Kevin Koe de l’Amérique du Nord avait une sortie de pierres difficile à réussir qui aurait fait gagner le match et le titre contre l’équipe de Niklas Edin du camp Monde. Il a raté son coup forçant un report de la manche et laissant les 2,5 points disponibles en jeu, ce qui devait être décidé dans un éventuel match nul et un placement au bouton.

Enfin, sur la piste C, dans le match de skins mixte, John Morris donnait le coup fatal en réussissant une sortie de pierres pour vaincre l’équipe de Torger Nergård, 3-2, et provoquer une célébration enjouée du camp Amérique du Nord.

« Je n’ai jamais fait partie de quelque chose comme ça, un championnat qui était si proche, » a déclaré un Morris extatique dont l’équipe mixte était complétée par la troisième Allison Pottinger, deuxième Nolan Thiessen et la première Natalie Nicholson. « C’était assez électrifiant sur la glace, assez cool d’en faire partie. »

Le tir de Morris a donné au camp Amérique du Nord 30,5 points, le nombre exact nécessaire pour remporter la version de curling du type Ryder Cup.

À un moment donné, le camp Amérique du Nord trainait de l’arrière, 14-10 avant de rebondir pour égaliser le championnat à 22,5 avant d’entreprendre la ronde finale, dimanche soir.

Le tir au bouton entre Koe et Edin a eu lieu après la célébration du camp Amérique du Nord et Edin a couvert le bouton pour amener le score final du camp Monde à 29,5 points laissant une victoire d’un point aux hôtes, sûrement le tournoi le plus serré dans l’histoire de la Coupe Continental WFG en 12-ans.

« Wow, » a sifflé Lang. « Il fallait avoir du cran et je pense que les deux côtés ont montré beaucoup de caractère. Ils nous talonnaient et nous avons su rebondir et développer un élan de vainqueur. Ils ont combattu durement aujourd’hui. Une folle compétition.

« Nous avons des gens de grand caractère sur notre équipe et ils savent de quoi il s’agit. Ils tirent une grande fierté dans ce domaine ; ils jouent leurs tripes sur la glace. Il y a de meilleurs gros lots dans le monde, mais vous pouvez constater par leur réaction et leur attitude qu’ils voulaient vraiment gagner cette chose-là. »

C’était la quatrième défaite de suite du camp Monde même si c’était un championnat bien plus serré qu’aux trois dernières rencontres désastreuses.

Mondes de l'équipe Eve Muirhead appelle à ses balayeuses. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Mondes de l’équipe Eve Muirhead appelle à ses balayeuses. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

“C’est un peu comme embrasser votre sœur, mais félicitations au camp Amérique du Nord,” a dit le capitaine du camp Monde, Andy Kapp. “Ils ont réussi un peu plus de lancers à la fin. Nous étions proches cette année ; nous sommes impatients de revenir l’année prochaine.”

Pour Jones et ses coéquipières, la 2e Jill Officer et la 1re Dawn McEwen, c’était un sixième titre de la Coupe Continental WFG (la vice-capitaine Kaitlyn Lawes en a cinq).

« Je suis tellement fière de l’équipe nord-américaine », a déclaré Jones. « Nous tirions de l’arrière, il y a quelques jours et nous avons rebondi et nous voilà. »

Le camp Amérique du Nord a remporté 52 000 $CAN (2 000 $ par membre, y compris le capitaine et l’entraîneur), tandis que le camp Monde a gagné 26 000 $ ( 1 000 $ par membre, y compris le capitaine et l’entraîneur). En plus, le camp Amérique du Nord a remporté un bonus de 13 000 $ (500 $ par joueur, plus le capitaine et l’entraîneur) pour avoir marquer le plus de points aux six matchs de skins.

Le nombre total de spectateurs pour les quatre jours était de 62 498, un record pour non seulement l’événement, mais également pour tout événement de curling présenté aux États-Unis.