Curling.ca Curling.ca/tickets
Subscribe:

La Suisse remporte l’or au Mondial Ford féminin

Wednesday, 28 March 2012 - Posted by Larry Wood

La Suissesse de 40 ans, Mirjam Ott, la plus expérimentée skip du peloton de 12 équipes, a réussi un tir dans le cercle de quatre pieds pour inscrire deux points pour défaire la Suède, 7-6 dimanche à la finale du championnat mondial Ford de curling féminin.

Ce fut seulement la troisième victoire au Mondial féminin pour la Suisse.

Ott et sa formation de Davos composée de Carmen Schaefer, Carmen Kueng et Janine Greiner a survécu a un épuisant match en dents de scie lors duquel l’avance a changé de mains pas moins de cinq fois. 

Cette victoire a vengé la défaite de vendredi soir contre la Suède dans le match Page 1-2 et a laissé la Suédoise Margaretha Sigfridsson avec une remise en question ayant perdu deux finales mondiales, la finale d’Europe et la finale mondiale de curling junior.

Ott a remporté le titre dans sa sixième participation au Mondial et a défait la Corée, samedi soir, pour se rendre en finale.

La dernière équipe de la Suisse à avoir gagné le titre mondial fut Erika Mueller en 1983. Ironiquement, Mueller a plus tard la coach de Ott comme junior.

Gaby Casanova a dirigé la première équipe gagnante pour la Suisse en 1979, l’année de l’inauguration du championnat.

La formation de Ott a terminé les neuf jours de compétition avec un dossier de 10-4.

Sigfridsson avec Maria Prytz, Christina Bertrup et Maria Wennerstrom de Skellefteå ont terminé à 9-4.

La Suède tentait d’obtenir son 9e titre.

Ott a joué à 90% dans le match final, 19 points de mieux que Prytz à 71%. Tout compte fait, la Suède a battu la Suisse, 88-87 avec Sigfridsson à 100% pour le match en tant que 1re joueuse.

“Je crois que nous étions plus nerveuses, hier soir (samedi) pour le match contre la Corée que ce soir,” a dit Ott.

“C’est une belle victoire. Nous n’avions pas de médaille d’or au Mondial. Nous savions que ce serait un match serré. Nous avons dû batailler. C’est toujours satisfaisant d’être première.”

Elle a dit qu’il y aura une grande célébration lorsque l’équipe retournera à Davos.

Sigfridsson a parlé du match tant serré.

“Je pense qu’il est allé d’un côté comme de l’autre,” a-t-elle dit.

“Les deux formations étaient réellement bonnes aujourd’hui et ce fut plaisant, mais malheureusement nous étions moins bonnes.”

La skip suédoise a admis que son adversaire a joué aussi bien qu’elle l’avait vu jouer depuis quelque temps.

C’était la première victoire internationale notable pour Ott.

Au 4e bout, Prytz a raté son lancer et la Suisse a pu égaliser en marquant deux points. Puis, Prytz a lancé à travers la maison et Ott a caché sa pierre et la dernière pierre de la Suède était encore trop forte et la Suisse a volé un point.

Prytz a réussi sa dernière pierre au 6e et a pu inscrire deux points.

Ott a blanchi le 7e et cela lui a souri, car elle a marqué deux points au 8e.

Au 9e, Ott était trop forte avec sa dernière pierre et a placé sa pierre dans une position vulnérable, ce qui a permis à la Suède d’inscrire deux points.

Mais, au 10e tout semblait aller en faveur de la Suède alors que la 3e de la Suisse, Schaefer a réussi deux très bons lancers, délogeant trois pierres de la Suède avec sa première et se cachant avec sa deuxième.

Ott a caché sa première pierre dans le bord du quatre pieds et Prytz a suivi avec sa dernière, la laissant marqueuse, mais trop courte pour un gel. Ott a appris de sa première pierre et a lancé plus fort pour déloger la pierre de la Suède et a glissé dans le quatre pieds marquant deux points et la victoire.

Tôt dimanche, le Canada a gagné la médaille de bronze avec une victoire de 9-6 aux dépens de la Corée.

L’Écossaise Eve Muirhead a remporté le prix Frances Brodie voté par les participantes pour la joueuse démontrant l’esprit sportif et l’habileté.

La foule de 55 401 spectateurs au Enmax a été le deuxième plus haut nombre lors d’un événement mondial féminin présenté au Canada après le 60 791 à Grande Prairie en 2006.


Nos galleries de Flickr