English Abonnez-vous :

Regard sur le curling junior : vivre ses rêves

1/13/2014 - Posté par Cathlia Ward

Chaque année les jeunes joueurs et joueuses des quatre coins du pays commencent à poursuivre leur plus grand rêve dans le sport du curling junior : représenter sa province ou son territoire au Championnat canadien M&M Meat Shops de curling junior.

Cathlia Ward s’apprête à lancer sa pierre au Championnat canadien 2013 M&M Meat Shops de curling junior, à Fort McMurray, Alta.

Cathlia Ward s’apprête à lancer sa pierre au Championnat canadien 2013 M&M Meat Shops de curling junior, à Fort McMurray, Alta. (CCA Photo)

Ayant consacré ma propre carrière de junior à la poursuite de ce même rêve, j’apprécie le tems investi en vue d’atteindre cet objectif, les innombrables sacrifices qu’il faut faire, et bien sûr les hauts et les bas qui sont le propre de pratiquer un sport auquel on s’adonne cœur et âme.

Malgré le fort potentiel de désappointement, des centaines de joueurs et joueuses se mettent en route chaque année, visant rien moins que la réalisation de ce rêve. Pourquoi? La question se pose. Et la réponse est simple; nous le faisons parce que, dans le bref délai entre l’arrêt de la dernière pierre et les poignées de main, on se rend compte qu’on est le nouveau champion provincial junior et on s’est payé un billet au grand spectacle. Et si vous vivez ce moment, vous savez que c’est aussi le temps où on réalise que tout ce qu’on a fait dans le curling pour y parvenir, cela a valu la peine.

Le Championnat national junior est un lieu et un temps où les rêves deviennent réalité. Cela se voit aux visages des athlètes dans les photos d’équipe chaque année; on sourit à fendre les oreilles. Cela s’entend dans les entrevues avec les champions et championnes provinciaux – les voix sont remplies de passion et de fierté.

Beaucoup de nous autres grandissons dans le sport, donc nous lisons beaucoup sur les championnats nationaux juniors. Nous entendons les histoires des champions en titre ou anciens, à propos des surfaces de glace et des pierres qui s’allument quand on les lâchent. Si vous êtes comme moi, un vrai accro du curling, vous invitez les camarades à regarder la finale à la télé, et vous vous parlez des grands rêves que vous faites, qu’un jour ce sera vous autres sur cette surface.

Le Championnat national junior a une certaine importance pour les jeunes curleurs et curleuses en ce sens que beaucoup de nos héros et héroïnes dans le sport : Brad Gushue, Jennifer Jones, John Morris ou Kelly Scott – sont d’anciens champions et championnes juniors. Dans ces héros et héroïnes, nous pouvons nous voir nous-mêmes; nous espérons les imiter, suivre le même chemin. Et leur succès a commencé aux années juniors.

Aux Nationaux juniors 2013 à Fort McMurray, Alta., les médaillées d’or d’Équipe Colombie-Britannique ont demandé à la néo-brunswickoise Cathlia Ward d’être leur cinquième au Championnat du Monde à Sotchi. Pas besoin d’expliquer sa réaction!  (Photo  C. Ward)

Aux Nationaux juniors 2013 à Fort McMurray, Alta., les médaillées d’or d’Équipe Colombie-Britannique ont demandé à la néo-brunswickoise Cathlia Ward d’être leur cinquième au Championnat du Monde à Sotchi. Pas besoin d’expliquer sa réaction! (Photo soumise par C. Ward)

Quand on participe au Championnat national junior, on est conscient de toute l’histoire, toute la liste d’athlètes distingués qui sont venus avant, et cela attise un feu dans l’âme des jeunes athlètes. Cet événement nous montre que nous avons tous le potentiel pour être les meilleurs au Canada, et que nous sommes partis du bon pied pour y arriver. Le Championnat national junior nous enseigne également d’être fiers de nos origines, de représenter sa région, d’enfiler l’insigne de notre province ou territoire respectif.

Samedi, le 18 janvier, un nouveau groupe d’équipes d’à travers le Canada commencera à disputer le championnat national de cette année, à Liverpool, Nouvelle-Écosse.

Les compétitions de cette année verront beaucoup d’athlètes dont c’est le premier événement national : le sport de curling est plus populaire que jamais au Canada, et le bassin de talent est profond. Chaque équipe, chaque joueur et joueuse devrait s’attendre à l’expérience d’une vie et une semaine où le rêve devient réalité.

Comment est-ce que je sais tout cela?

Je pars pour Liverpool aussi.

Cathlia Ward va représenter le Nouveau-Brunswick au Championnat canadien junior M&M Meat Shops, du 18-26 janvier à Liverpool, N-É.

Équipe Nouveau-Brunswick: capitaine Jessica Daigle, troisième Cathlia Ward, deuxième Natalie Menzies, première Katie Forward, entraîneur Mark Ward (Photo soumise par C. Ward)

Équipe Nouveau-Brunswick: capitaine Jessica Daigle, troisième Cathlia Ward, deuxième Natalie Menzies, première Katie Forward, entraîneur Mark Ward (Photo soumise par C. Ward)



Vidéos récentes

Publicité

Nos galleries de Flickr


Cliquez ici pour accéder à nos galeries Flickr