English Abonnez-vous :

Équipe Canada Sotchi 2014 Blog: Tom Coulterman

2/14/2014 - Posté par Canadian Curling Association

Par Tom Coulterman (entraîneur d’Équipe Canada) — C’est ma première expérience olympique, et je me plais à être dans le village olympique avec l’équipe, et vivre tous les aspects et toute l’atmosphère des Jeux. C’est vraiment un temps spécial.

Équipe Canada vice-capitaine Ryan Fry engage un rocher norvégien sur les anneaux au cours de la victoire de vendredi sur la Norvège. (Photo, ACC / Michael Burns)

Équipe Canada vice-capitaine Ryan Fry engage un rocher norvégien sur les anneaux au cours de la victoire de vendredi sur la Norvège. (Photo, ACC / Michael Burns)

Entraîneur de l'équipe Canada Tom Coulterman

Entraîneur de l’équipe Canada Tom Coulterman

C’est très gratifiant de mon point de vue, et je tiens à remercier les gars pour m’avoir amené à ce sommet de l’excellence. Je leur dois beaucoup pour la fidélité et le soutien qu’ils m’ont montrés. Je comptais boucler la boucle sur ma carrière d’entraîneur quand ma fille, Tara, a fini ses études de lycée. Ça fait une vingtaine d’années depuis le moment où j’ai déclaré à mon épouse Mary, ‘fini l’entraînement.’ Et ce temps a été une belle aventure.

Cette expérience est différente du tournoi Brier, mais il y a pourtant des parallèles. Au Brier, les adversaires jouent plus ou moins au même niveau. Les équipes ici sont excellentes, aucune surprise là. Nous savions qu’elles étaient très fortes, bien avant notre arrivée ici. La plus grande surprise est la constance de toutes les équipes. Au Brier, on voit plus de hauts et de bas dans la performance des équipes. Ce n’est pas le cas ici. Même l’Allemagne arrive à chacun de ses matchs en vrai compétiteur; pas question de concéder avant 10 bouts. Je crois que cela m’étonne plus que tout.

Nos gars se débrouillent bien en abordant les Jeux comme tous les autres tournois, sans se laisser intimider. Avant notre départ pour Sotchi, nous avons organisé des séances avec notre propre psychologue du sport; celui de l’Association canadienne de curling y a participé aussi. Ils ont inculqué cette attitude à nos gars. Leur état d’esprit est assez aisé à sonder, qu’ils soient sur la piste, dans le vestiaire, ou dans l’appartement. Avec notre entraîneur national Rick Lang, notre chef d’équipe Paul Webster et moi, nous avons les choses bien en main. Paul et Rick ont beaucoup d’expérience à ce titre, et cela se voit.

Nous avons changé une couple de choses au cours des préliminaires. Nous organisons une réunion d’équipe avant chaque match, nous passons la vidéo inspiratrice, et je crois que cela rapporte quand ils sont sur la piste. J’étais très content de leur performance contre les Norvégiens aujourd’hui. Même dans le match contre la Suède, quand ils ont perdu, ils ont pourtant bien joué, et ils ont livré une vraie bataille. Ils n’ont pas su prendre contrôle du match, aussi simple que cela. Mais ils ont failli en sortir victorieux. Et maintenant ça va de mieux en mieux avec chaque nouveau match.

Équipe Canada capitaine Brad Jacobs, haut, charge balayeuses Ryan Harnden, à gauche, et EJ Harnden. (Photo, CCA / Michael Burns)

Équipe Canada capitaine Brad Jacobs, haut, charge balayeuses Ryan Harnden, à gauche, et EJ Harnden. (Photo, CCA / Michael Burns)

Je me suis amusé en dehors de la piste aussi. Rick et moi partageons un bel appart donnant sur la Mer Noire. Nous jasons chaque soir avec Paul, et nous avons pris quelques bières.

Nous avons apprécié le temps que nous avons pu passer en compagnie de nos conjointes. Et vu que c’est la saint-Valentin, mes projets d’aujourd’hui incluent le dîner avec Mary!

Nous sommes libres pour le reste de la journée; notre prochain match est samedi, contre David Murdoch, de Grande-Bretagne. Le match sera diffusé à compter de 5h00 heure de l’Est, sur TSN2.

(Ce blogue fait partie d’une série de bulletins des athlètes des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi)



Vidéos récentes

Publicité

Nos galleries de Flickr


Cliquez ici pour accéder à nos galeries Flickr