English Abonnez-vous :

La pression monte pour le Canada après une défaite par la Suède aux Mondiaux masculins

4/2/2014 - Posté par Al Cameron

PÉKIN — Équipe Canada a du pain sur la planche à ce dernier jour des matchs préliminaires au Championnat mondial 2014 de curling masculin, présenté par Ford du Canada.

Équipe Canada capitaine Kevin Koe instruit ses balayeuses lors de la défaite de mercredi en Suède. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Équipe Canada capitaine Kevin Koe instruit ses balayeuses lors de la défaite de mercredi en Suède. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

La défaite 6-2 aux mains du Suédois Oskar Eriksson mercredi soir au Gymnase Capital laisse l’équipe calgaroise de Kevin Koe avec une fiche 6-3 et dans le besoin d’une aide significative jeudi si elle veut réaliser son objectif et se payer une place dans l’éliminatoire Page 1-2.

Le Canada partage troisième place au classement général des préliminaires avec le Suisse Peter de Cruz, derrière le Norvégien Thomas Ulsrud (8-1 et assuré d’une place aux éliminatoires) et le Japonais Yusuke Morozumi (7-2). Pour se qualifier à l’éliminatoire 1-2, il faut que le Canada gagne ses deux derniers matchs préliminaires jeudi — contre l’Allemand Johnny Jahr (4-5) mercredi soir à 21h00 HNE, et contre l’Écossais Ewan MacDonald (3-6) à 2h00 HNE jeudi matin (diffusé en direct sur TSN; en différé sur RDS2, 7h00), et il faut aussi que le Japon perde ses deux derniers matchs, contre la Suède (5-4) et le Chinois Rui Liu (5-4).

«C’est décevant; c’était un match important et nous n’avons pas su l’emporter quand il fallait,» a déclaré Koe, dont l’équipe consiste en Pat Simmons en troisième, Carter Rycroft en deuxième, Nolan Thiessen en premier, le remplaçant Jamie King, l’entraîneur de l’équipe John Dunn et l’entraîneur national Rick Lang. «C’est dur. Un de ces matchs où nous préparions un bout majeur et l’équipe adverse ripostait par un coup clé, et nous n’avions rien à donner en retour. J’ai eu plusieurs opportunités : j’ai manqué une triple pour trois points (au sixième) et je me suis trompé encore aux directives de brossage. Un de ces matchs – tout ce que nous faisions manquait d’un pouce ou deux.»

Les Suédois ont marqué rien plus qu’un point à la fois, incluant des vols aux deuxième, cinquième et sixième bouts (le premier grâce à une superbe double sortie et rouler; le dernier après le coup pour trois points que Koe a raté) en route vers cette victoire, qui a gardé en vie leurs espoirs pour se qualifier aux éliminatoires.

«Le résultat aurait tout facilement pu être l’inverse,» a indiqué Rycroft. «Nous pensions que nous avions apporté un meilleur jeu qu’eux; nous avions des pierres bien placées, mais à chaque fois, ils ont réussi à mettre des marqueurs en place. C’était un match super frustrant, mais je n’ai absolument rien à redire au jeu d’Oskar et son équipe; il a réussi des tirs remarquables pour gagner le match.»

Les fans de Donnelly, Alta., Encourager Équipe Canada le mercredi à Beijing. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Les fans de Donnelly, Alta., Encourager Équipe Canada le mercredi à Beijing. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

«C’était une victoire énorme,» a affirmé Eriksson. «Nous avons perdu contre la Suisse ce matin et il fallait gagner ce match pour rester en vie. Notre objectif est de nous qualifier aux éliminatoires et finir dans les médailles.»

Or il va sans dire que les Canadiens ambitionnent exactement la même chose, et historiquement, ils ont une attitude impitoyable quand la pression monte. Notons en passant qu’en 2010 Koe est devenu le premier capitaine à gagner le Brier Tim Hortons par voie de l’éliminatoire Page 3-4, et il a continué par gagner la médaille d’or au Championnat mondial 2010 de curling masculin à Cortina d’Ampezzo, Italie.

«Nous sommes acculés au mur et priorité numéro une est de nous qualifier aux éliminatoires,» a dit Koe. «J’ignore quels sont les différents scénarios, mais si nous pouvons finir avec un dossier 8-et-3, nous nous serons qualifiés aux éliminatoires. Nous avons dû prendre un plus long chemin dans le passé, et s’il faut le faire encore, allons-y, donnez-nous la chance, et nous ferons le reste.»

La Norvège s’est payé sa place aux éliminatoires avec une victoire écrasante 11-2 sur le Russe Evgeny Arkhipov (1-8); les Japonais, dont l’ancien record de victoires aux Mondiaux était trois, ont marqué deux points au 10e bout pour l’emporter 8-7 sur l’Allemagne.

Dans l’autre match de cette ronde, l’Américain Pete Fenson (3-6) a remporté une courte victoire 6-5 sur le Danois Rasmus Stjerne (2-7).

La Suisse, la Chine, l’Écosse et la République Tchèque (4-5) ont toutes été exemptées de la ronde du soir.

L’équipe victorieuse en éliminatoire Page 1-2 (heure à préciser) continuera directement dans la finale de dimanche (3h00 HNE sur TSN; en différé à midi RDS2) et l’équipe vaincue contestera la demi-finale de samedi (4h00 HNE sur TSN; en différé à 6h55 sur RDS2) contre le vainqueur en éliminatoire Page 3-4 (heure à préciser).

Voici le reste des matchs préliminaires d’Équipe Canada, incluant les heures de diffusion (fuseau horaire de l’Est):

2 avril — vs. l’Allemagne (Johnny Jahr), 21h00
3 avril — vs. l’Écosse (Ewan MacDonald), 2h00 (en direct TSN/en différé 7h00 RDS2)

Pour les mises à jour sur Équipe Canada, visitez le www.curling.ca. Suivez-nous sur Twitter, @CCAcurling.

Pour le pointage, le classement et les listes des équipes du Championnat mondial 2014 de curling masculin, visitez le : wmcc2014.curlingevents.com/



Vidéos récentes

Publicité

Nos galleries de Flickr


Cliquez ici pour accéder à nos galeries Flickr