English Abonnez-vous :

Le Canada retrouve la recette de la victoire dans un triomphe sur les Suisses aux Mondiaux masculins

4/2/2014 - Posté par Al Cameron

PÉKIN — Équipe Canada a mieux maîtrisé la glace et en conséquence, paraît mieux placée pour se qualifier aux éliminatoires du Championnat mondial 2014 de curling masculin, présenté par Ford du Canada.

Équipe Canada balayeuses Nolan Thiessen, à gauche, et Carter Rycroft ont travaillé dur mercredi. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Équipe Canada balayeuses Nolan Thiessen, à gauche, et Carter Rycroft ont travaillé dur mercredi. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Mardi soir, l’équipe calgaroise dirigée par Kevin Koe a admis qu’il y avait eu des problèmes à lire la glace et à diriger le brossage dans sa défaite par le Norvégien Thomas Ulsrud.

Mercredi matin au Gymnase Capital, ces problèmes semblaient être du passé, et l’équipe en a profité pour remporter une victoire méthodique 8-4 sur le Suisse Peter de Cruz, grand pas en avant pour les projets canadiens de se qualifier à l’éliminatoire Page 1-2.

En vertu de cette victoire, Équipe Canada —Pat Simmons en troisième, Carter Rycroft en deuxième, Nolan Thiessen en premier, le remplaçant Jamie King, l’entraîneur de l’équipe John Dunn et l’entraîneur national Rick Lang — a amélioré sa fiche à 6-2, en ex-aequo au classement des 12 équipes avec le Japonais Yusuke Morozumi; les Norvégiens sont en tête à 7-1.

Carter Rycroft d'Équipe Canada, à gauche, supervise les efforts de balayage de Nolan Thiessen, milieu, et Pat Simmons. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Carter Rycroft d’Équipe Canada, à gauche, supervise les efforts de balayage de Nolan Thiessen, milieu, et Pat Simmons. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Les Suisses, entretemps, affichent un dossier 5-3.

«Nous en avons discuté hier soir, et nous avons convenu que nous avions été un peu tardifs à diriger le brossage, donc nous avons amélioré cela aujourd’hui,» a indiqué Koe, dont l’équipe rentre sur la glace mercredi matin à 7h00 HNE (TSN/RDS2) contre le Suédois Oskar Eriksson (4-3). «En plus, il paraissait qu’ils (les Suisses) ne se fiaient pas à la courbe de la glace, et ils rataient les coups à l’intérieur.»

Dans ce match, les Canadiens n’ont jamais traîné; ils ont marqué un point à chacun des deux premiers bouts, et ils ont scellé l’affaire en enregistrant des deux points consécutifs aux sixième et septième bouts. Les deux points au sixième se sont produits d’une main de maître; le lancer de Koe a contourné tout un dédale de pierres suisses pour en arriver au centre de la maison; c’était fort probablement le meilleur tir de Koe jusqu’à date aux Mondiaux.

Et il n’était pas le seul à amener son meilleur jeu : Simmons a joué à son mieux sur tout l’événement, à 88 pour cent, et il a réussi bon nombre de coups difficiles, incluant une excellente double sortie montée au cinquième, quand les Suisses montaient une offensive.

«Pat a très bien joué; cette double sortie montée a été énorme, et il a exécuté des coups clés pour nous en tirer des difficultés,» a affirmé Thiessen. «C’est notre dynamique : si quelqu’un dans l’équipe fait une erreur, un autre membre de l’équipe est là pour nous démêler, et il l’a fait aujourd’hui.

«Vous savez, nous sommes ensemble depuis huit ans, et je crois que nous avons réussi une seule fois à terminer un événement majeur sans défaites. Nous savons comment nous débrouiller quand nous avons les pieds au mur, et nous allons rendre la vie aussi difficile que possible à nos adversaires.»

Le retour en force contre les Suisses a aussi aidé à balayer tout résidu de désappointement de leur défaite aux mains de la Norvège, au dire de Koe.

«Évidemment, dans un match contre la Norvège, la défaite est une possibilité très réelle à chaque fois, et puis nous avons su retourner avec une victoire contre une équipe suisse très forte,» a-t-il dit. «Cela nous arrange — si vous vainquez les équipes qui ont une fiche pareille, tant mieux. Et globalement, si on joue bien et on gagne, ça donne de la confiance. Nous avons un match très important ce soir; si nous en sortons avec une victoire, nous serons très bien placés.»

La Norvège l’a emporté 6-4 sur l’Écossais Ewan MacDonald (2-6), alors que le Japon a dompté le Tchèque Jirí Snítil (3-5) 7-5. Dans l’autre match de la ronde du matin, le Chinois Rui Liu (4-4) a triomphé 6-4 sur le Danois Rasmus Stjerne (2-6).

Les Suédois, l’Allemand Johnny Jahr (4-3), l’Américain Pete Fenson (2-5) et le Russe Evgeny Arkhipov (1-6) ont été exemptés de la ronde du matin.

Voici le reste des matchs préliminaires d’Équipe Canada, incluant les heures de diffusion (fuseau horaire de l’Est):

2 avril — vs. la Suède (Oskar Eriksson), 7h00 (en direct, TSN/RDS2)
3 avril — vs. l’Allemagne (Johnny Jahr), 21h00
3 avril — vs. l’Écosse (Ewan MacDonald), 2h00 (en direct TSN/en différé 7h00 RDS2)

Pour les mises à jour sur Équipe Canada, visitez le www.curling.ca. Suivez-nous sur Twitter, @CCAcurling.

Pour le pointage, le classement et les listes des équipes du Championnat mondial 2014 de curling masculin, visitez le : wmcc2014.curlingevents.com/



Vidéos récentes

Publicité

Nos galleries de Flickr


Cliquez ici pour accéder à nos galeries Flickr