English Abonnez-vous :

Le Canada vaincu par la Norvège en éliminatoire Page 1-2

4/5/2014 - Posté par Al Cameron

PÉKIN — Pour Kevin Koe, le chemin long et sinueux est une route qu’il emprunte souvent pour se rendre au match pour la médaille d’or.

Team Canada ponders its options during Saturday's Page playoff game. (Photo, World Curling Federation / Céline Stucki)

Équipe Canada se penche sur ses options au cours de la page éliminatoires match de samedi. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Donc, sans nier que sa défaite 3-2 par le Norvégien Thomas Ulsrud en éliminatoire Page 1-2 du Championnat mondial 2014 de curling masculin,  présenté par Ford du Canada, soit décevante, en ce sens vue qu’Ulsrud et son équipe profiteront d’une journée de repos avant de contester le match pour la médaille d’or, dimanche dans le Gymnase Capital (3h00, HNE en direct sur TSN/diffusé en différé sur RDS2 à midi), ce n’est guère la première fois que ce scénario survient pour l’équipe calgaroise de Koe.

«Il n’y a pas tellement de message à en tirer,» a remarqué Koe, dont l’équipe sera de retour sur la piste plus tard cette même journée (4h00 HNE en direct sur TSN; en différé à 6h55 sur RDS2) dans la demi-finale contre le Suédois Oskar Eriksson. «Nous sommes bien conscients que c’est notre dernière chance, mais c’est aussi le moment où, historiquement, nous semblons jouer à notre mieux. Nous devons nous ressaisir et partir du bon pied au prochain match.»

Team Canada's Nolan Thiessen concentrates on his shot during Saturday's loss to Norway. (Photo, World Curling Federation / Céline Stucki)

Nolan Thiessen, d’Équipe Canada, se concentre sur son tir dans la défaite de samedi contre les Norvégiens. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Koe et son équipe avaient été obligés de passer par la demi-finale pour gagner et le championnat provincial, et le Brier Tim Hortons, présenté par SecurTek, sur le chemin vers Pékin cette année.

Équipe Canada — complétée par Pat Simmons en troisième, Carter Rycroft en deuxième, Nolan Thiessen en premier, le remplaçant Jamie King, l’entraîneur de l’équipe John Dunn et l’entraîneur national Rick Lang — a joué un match serré contre la Norvège et traînait 2-1 après sept bouts.

Les Canadiens ont fait de leur mieux pour enregistrer des points multiples aux huitième et neuvième bouts, mais à chaque fois, ils ont laissé échapper des opportunités précieuses.

Au huitième, Koe a sorti son lancer dans une tentative de frappé, et cela lui a laissé trois marqueurs. Ulsrud a riposté par une double sortie difficile qui s’est faufilée dans le passage le plus étroit, et Koe a dû blanchir le bout.

Au neuvième, Koe avait encore une autre chance pour deux ou trois, mais il a manqué de justesse un frappé-roulé avec son premier tir, puis son placement pour deux points a été trop mou.

«Au huitième et au neuvième, c’était désappointant,» a avoué Koe. «Mon premier tir a été bon comme lancer, mais j’ai raté les directives. Au huitième, c’était une erreur de ma part, et Ulsrud a réussi un excellent coup. Il a réussi les coups quand il le fallait, mais nous ne l’avons pas fait, donc c’est décevant.»

Norway's Thomas Ulsrud, left, and Torger Nergård share a laugh on Saturday. (Photo, World Curling Federation / Céline Stucki)

Les Norvégiens Thomas Ulsrud, à gauche, et Torger Nergård partagent un rire samedi. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Le Canada aura peu de temps pour se remettre debout avant d’aborder sa confrontation avec l’équipe suédoise qui a battu 5-2  le Suisse Peter de Cruz en éliminatoire Page 3-4 vendredi soir. La Suède avait vaincu le Canada 6-2 mercredi soir aux préliminaires.

«Nous avons laissé échapper les Norvégiens, mais c’est comme ça, le curling.» a affirmé Thiessen. «Il faut profiter des opportunités qui se produisent, en nous ne l’avons pas fait. Nous avons bien joué, mais dans un match serré, il y aura d’autant moins de chances pour prendre les devants, et nous n’avons pas pris ces chances. Maintenant, il faut écarter cela de notre esprit et gagner cette demi-finale.»

Ulsrud est en quête de sa première médaille d’or sur ses 10 participations aux Mondiaux masculins; ses anciens meilleurs résultats ont été une médaille de bronze aux années 2009, 2008 et 2006, alors que le reste de son équipe (Ulsrud avait des engagements personnels et n’a pas pu participer) a fini en médaillés d’argent derrière Koe au Championnat mondial 2010 à Cortina d’Ampezzo, Italie.

«C’est probablement l’élément qu’il faut vraiment écarter des pensées,» a indiqué Ulsrud à propos de la possibilité de gagner la médaille d’or. «Je suis super content que nous soyons dans la finale. Nous sommes une équipe assez relaxe; nous ne devenons pas trop anxieux, mais évidemment, ce serait beau comme tout, gagner cette médaille. Nous sommes sortis des Jeux Olympiques très déçus de notre résultat (son équipe a terminé cinquième). Nous avons consacré beaucoup d’effort et d’énergie aux Jeux, mais d’autres nations l’ont fait aussi, et nous en sommes sortis en cinquième place. Donc une victoire ici serait d’autant plus douce pour la Norvège.»

Pour les mises à jour sur Équipe Canada, visitez le www.curling.ca. Suivez-nous sur Twitter, @CCAcurling.

Pour le pointage, le classement et les listes des équipes du Championnat mondial 2014 de curling masculin, visitez le : wmcc2014.curlingevents.com/

 

-30-

 

Pour en savoir plus:

 

Al Cameron

Directeur, Communication et relations avec les médias

(403) 463-5500

Téléphone en Chine : +86 130 5237 6070

 

acameron@curling.ca

http://twitter.com/alcameroncca

 



Vidéos récentes

Publicité

Nos galleries de Flickr


Cliquez ici pour accéder à nos galeries Flickr