Tous les articles / Nos championnats / Le Manitoba gagne la médaille de bronze au Brier Tim Hortons

Le Manitoba gagne la médaille de bronze au Brier Tim Hortons

C’étaient deux équipes toujours sous le coup d’une grande déception à l’issue de leurs revers respectifs de la veille, mais le Manitoba et le Nord de l’Ontario ont tout de même mené une bataille courageuse au match pour la médaille de bronze, dimanche au Brier Tim Hortons.

Les joueurs d’Équipe Manitoba célèbrent leur victoire dans le match de médailles de bronze du Brier Tim Hortons dimanche. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Toutes les deux équipes ont joué collectivement à 93 pour cent; elles ont fait bon nombre de lancers splendides, et elles ont disputé un bout supplémentaire avant que Mike McEwen a fait sa dernière sortie d’un marqueur adverse pour l’emporter 7-6 sur le Nord de l’Ontario.

«Nous tenions à apporter notre meilleur jeu de la semaine, et je pense que nous avons achevé cet objectif,» a dit le troisième manitobain B.J. Neufeld. «Cela a fini par être une très bonne partie, une lutte où personne n’a dominé, et il est beau d’en sortir avec la victoire. Nous voulions terminer sur une note gagnante.»

À la demi-finale de samedi, contre Équipe Canada, McEwen, Neufeld, le deuxième Matt Wozniak, le premier Denni Neufeld et l’entraîneur Chris Neufeld, qui sont basés au club Fort Rouge club à Winnipeg, avaient subi une défaite crève-cœur en bout supplémentaire.

Les garçons de Harnden, Ryan, à gauche, et E.J. Ont travaillé dur dimanche lors de la médaille de bronze. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

«Il a été très dur hier soir, contempler le fait que nous allions disputer le match pour la médaille de bronze aujourd’hui,» a avoué McEwen, capitaine de la deuxième équipe des étoiles de cette édition du Brier. «Mais il y avait des points en jeu, et des perspectives d’avenir, et aussi la responsabilité de monter un beau spectacle pour les partisans.»

Effectivement, le résultat fait en sorte que le Manitoba grimpe un couple de rangs au Système de classement des équipes canadiennes, et cette équipe est maintenant bien placée pour se payer une qualification aux Essais canadiens de curling Tim Hortons Roar of the Rings, des 2-10 décembre à Ottawa, où seront sélectionnés les deux quatuors masculin et féminin qui représenteront le Canada aux Jeux Olympiques d’hiver 2018 à Pyeong-Chang, Corée du Sud.

«Nous étions donc très conscients de la vue d’ensemble, d’exactement ce qui était en jeu aujourd’hui,» a remarqué McEwen. «Le match d’hier soir a été énorme et nous avons concédé des points, donc nous ne voulions pas multiplier les pertes aujourd’hui.

«Donc tout en étant sous le coup du désappointement, en abordant un match pour une médaille de la mauvaise couleur, nous avons donné de notre tout.»

Toutes les deux équipes ont adopté cette perspective en effet.

Jacobs, son vice capitaine Ryan Fry, deuxième E.J. Harnden, premier Ryan Harnden, le remplaçant Lee Toner et l’entraîneur Caleb Flaxey avaient la possibilité de triompher au 10ème bout avant que McEwen a réussi une double sortie angulaire vraiment difficile pour nier à l’équipe de Sault Ste. Marie les deux points qui auraient scellé la victoire.

La victoire s’est décidée en fait sur un placement de Jacobs à son dernier lancer; son tir a courbé juste un brin de trop à la toute fin, demeurant suffisamment à découvert pour ouvrir la voie à un coup franc de la part de McEwen.

Kate Barratt, au centre, accepte le prix Volontaire de l’année de Curling Canada de Peter Inch, président du conseil des gouverneurs de Curling Canada, et le gouverneur de Curling Canada, Lena West, lors de la médaille de bronze de dimanche. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

«On sait que, aux éliminatoires, il n’y a aucune marge d’erreur, aucune. Si vous faites des erreurs, vous allez perdre, aussi simple que ça,» a dit Jacobs alors qu’il tenait dans ses bras sa fillette Camille. «Cette semaine ce n’était pas notre tour de briller.

«Mais c’était génial d’avoir les proches ici. C’est dommage que nous n’ayons pas su gagner à notre dernière partie, mais il est vraiment beau d’avoir la famille à mes cotés et tenir ma fille dans mes bras après la partie. C’est comme si toutes les déceptions se dissipent.»

Ce match a également servi à rayer de l’esprit des Nord-Ontariens leur défaite aux mains d’Équipe Canada en éliminatoire Page 3-4. Aujourd’hui, les deux quatuors se bavardaient amicalement, partageaient même des rires sur la piste alors qu’ils disputaient un combat d’égal à égal.

«Nous voulions donner aux spectateurs un beau spectacle de curling…nous voulions réussir de beaux lancers, et nous avons fait tout ce que nous pouvions à ce titre,» a dit Jacobs. «Tous les gars sur ces deux équipes, nous sommes des amis hors la glace, et dans un match comme celui-ci, cette amitié avait sa place sur la glace aussi. On a ri ensemble. Ça montre aux partisans un côté des compétiteurs qu’ils ne voient pas souvent.»

«En tant que compétiteurs, c’est notre boulot de divertir les spectateurs, et j’espère que nous avons réussi à cet égard,» a enchaîné Fry après que lui et d’autres joueurs avaient offert leurs balais aux partisans dans les tribunes au Centre Mile One. «Il faut faire preuve de précision et réussir beaucoup de tirs. On ne peut pas se payer trop d’erreurs pour en arriver au sommet.»

Brad Gushue, de Terre-Neuve-et-Labrador (St. John’s) va tenter de remporter son premier titre au Brier Tim Hortons quand il disputera la finale ce soir à 20h00. Son adversaire est le champion en titre, Kevin Koe, et Équipe Canada.

TSN (et le réseau francophone RDS2), radiodiffuseur exclusif de la Saison des Champions Curling Canada, assurera une couverture complète du Brier Tim Hortons 2017.