Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canada complète le tournoi à la ronde sur une note parfaite

Le Canada complète le tournoi à la ronde sur une note parfaite

PÉKIN — Il ne reste que deux victoires de plus entre Équipe Canada et une médaille d’or au Mondial CPT 2017 de curling féminin, présenté par Ford du Canada.

(Photo, World Curling Federation, Alina Pavliuchyk)

Rachel Homan et son quatuor ottavien ont terminé le tournoi à la ronde jeudi après-midi dans le Gymnase Capital avec une victoire 8-4 sur la Danoise Lene Nielsen pour demeurer invincibles depuis leur arrivée en Chine.

Homan, avec l’appui de sa vice-capitaine Emma Miskew, deuxième Joanne Courtney, première Lisa Weagle, la remplaçante Cheryl Kreviazuk, l’entraîneur de l’équipe Adam Kingsbury et l’entraîneure nationale Elaine Dagg-Jackson, devient seulement la troisième skip à compléter le tournoi à la ronde sans perdre un seul match, se joignant à la Suédoise Anette Norberg (2005 à Paisley, Écosse) et la Canadienne Colleen Jones (2003 à Winnipeg).

Norberg a mis la main sur la médaille d’or en 2005, mais pour ce faire elle a dû passer par la demi-finale après avoir perdu en éliminatoire Page 1-2. Jones, pour sa part, en est sortie avec la médaille d’argent.
Mais pour cette équipe canadienne, le tournoi à la ronde représente seulement une étape dans une mission ambitieuse de gagner la première médaille d’or pour notre pays depuis 2008, quand Jennifer Jones a triomphé à Vernon, C.-B. Homan et sa bande sont bien conscientes qu’il reste du pain sur la planche.

(Photo, World Curling Federation, Alina Pavliuchyk)

«Il est possible de finir le tournoi à la ronde invaincu et en sortir les mains vides, donc nous ne prenons rien pour acquis,» a observé Miskew. «Il nous reste encore deux ou potentiellement trois adversaires de taille qu’il faut vaincre. Nous sommes prêtes mentalement à disputer la demi-finale s’il le faut, mais il serait beau de bien jouer demain et accéder directement à la finale. Nous prenons notre travail très au sérieux. Nous essayons de rester patientes, ne pas nous perdre dans les petites frustrations, et jouer notre jeu.»

Du moins initialement, le Canada a eu de la difficulté à dompter une équipe danoise tenace qui avait abordé le match toujours en quête de sa première victoire sur le tournoi. Pour la plus grande partie du match, les deux équipes marquaient des points uniques à tour de rôle, puis les Danoises ont pris le dessus 4-3 avec deux points au septième bout.

Mais les Canadiennes ont riposté avec un huitième bout splendide, couronné par un frappé ouvert de la part de Homan pour enregistrer trois points.

Le Canada a volé deux points au bout suivant lorsque Nielsen a mis une force insuffisante à son dernier placement, et les Danoises ont tendu la main.

La prochaine mission des Canadiennes sera l’éliminatoire Page 1-2, vendredi à 19h00 heure locale (7h00 HAE) contre la Suédoise Anna Hasselborg (8-3) ou la Russe Anna Sidorova (7-3). L’équipe qui en sortira victorieuse accèdera directement au match pour la médaille d’or, dimanche à 15h00 heure locale (3h00 HAE).

La perdante aura à disputer la demi-finale, samedi à 19h00 heure locale (7h00 HAE) contre l’équipe victorieuse en éliminatoire Page 3-4.

Ce sera la troisième fois où Homan, Miskew et Weagle participent à la ronde éliminatoire du Mondial de curling féminin, après avoir gagné une médaille de bronze en 2013 à Riga, Lettonie, et une médaille d’argent l’an suivant à Saint-Jean, N.-B. Courtney a remplacé Alison Kreviazuk au poste de deuxième après le Mondial de 2014.

Cette expérience aux éliminatoires sera une arme utile, au dire de Miskew.

«Je veux dire, nous avons vécu cette expérience auparavant, et c’est bon,» a-t-elle remarqué. «En Lettonie, c’était une expérience quelque peu écrasante puisque c’était notre première fois au Mondial. Nous avons refait l’expérience à Saint-Jean, et maintenant c’est notre troisième fois et nous sommes plus accoutumées à ce scénario de carré final. La structure des éliminatoires nous accorde deux chances, et nous en sommes reconnaissantes.»

Derrière les Canadiennes, la course aux éliminatoires demeure encore incomplète, et il y a toujours la possibilité d’un bris d’égalité.

Les Russes ont signé une victoire importante 7-3 sur les Suèdes à leur affrontement de jeudi après-midi, grâce largement à un vol de quatre points au neuvième bout. La Russie peut se consolider en deuxième place et accéder à l’éliminatoire Page 1-2 si elle vainc la Chinoise Bingyu Wang (2-8) à leur affrontement de jeudi soir. Si les Russes perdent ce match, les Canadiennes s’affronteront à la Suède vendredi soir.

La Russie ou la Suède disputera l’éliminatoire Page 3-4, et il pourrait s’avérer nécessaire d’attendre jusqu’à vendredi après-midi pour savoir qui sera leur adversaire.

L’Écossaise Ève Muirhead (6-4) est la mieux placée pour mettre la main sur la dernière qualification en éliminatoire; une victoire sur Anna Kubeskova, de République Tchèque (5-5), suffirait pour qualifier les Écossaises aux éliminatoires; si par contre les Écossaises perdent ce match, ces deux mêmes équipes disputeraient un bris d’égalité, vendredi à 14h00 heure locale (2h00 HAE).

En plus, la passe remarquable de médailles d’or pour la Suisse tire vers sa fin; la Suissesse Alina Pätz aborde son dernier match avec un dossier 5-5 qui l’écarte des éliminatoires cette année.

Pour sa part, le Canada n’a pas à se soucier de ces différents scénarios. Après avoir fini le tournoi à la ronde invaincue, et forte de l’expérience de ses deux podiums précédents au Mondial de curling féminin, Homan croit que son équipe est prête à monter à la plus haute marche.

«Absolument,» a-t-elle dit. «Nous avons investi tout notre être dans nos préparations. C’est un sport, donc en fin de compte tout pourrait arriver et rien n’est impossible, Mais nous tenons vraiment à accéder à la finale, que ce soit par la voie de l’éliminatoire 1-2 ou par la voie de la demi-finale. Nous avons emprunté tous les deux chemins, et nous sommes prêtes pour l’un ou l’autre.»

Aux autres matchs de jeudi après-midi, les Tchèques l’ont emporté 5-3 sur l’Allemande Daniela Jentsch (5-6) ç; et l’Américaine Nina Roth (6-5) a triomphé 5-4 sur la Sud-Coréenne Eun Jung Kim (4-6).

Pour accéder à l’horaire de diffusion des éliminatoires, visitez le www.tsn.ca/2016-17-curling-broadcast-schedule-1.593081.

Pour les mises à jour sur Équipe Canada, visitez le www.curling.ca. Suivez-nous sur Twitter, @curlingcanada.

Pour les résultats en temps réel, le tableau des points et les alignements du Mondial CPT 2017 de curling féminin, présenté par Ford du Canada, visitez le : www.worldcurling.org/wwcc2017