Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canada est sur le point de compléter le tournoi à la ronde invaincu

Le Canada est sur le point de compléter le tournoi à la ronde invaincu

PÉKIN — Ça s’est produit seulement deux fois sur l’histoire de l’évènement, et maintenant Équipe Canada vise à inscrire son nom dans les registres de l’histoire au Mondial CPT 2017 de curling féminin, présenté par Ford du Canada.

Rachel Homan (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Depuis l’établissement du Mondial de curling féminin en 1979, seulement deux autres équipes ont navigué le tournoi à la ronde sans perdre un seul de leurs affrontements.

À la suite d’une victoire 8-5 sur l’Italienne Diana Gaspari par un matin pluvieux, jeudi au Gymnase Capital, Rachel Homan et Équipe Canada ont amélioré leur dossier à 10-0, ayant déjà mis la main sur le premier rang au classement et une qualification à l’éliminatoire Page 1-2 de vendredi.

Il ne reste qu’un match de plus pour les Canadiennes au tournoi à la ronde, contre la Danoise Lene Nielsen (0-9), jeudi à 14hoo heure locale (2h00 HAE). Moyennant une victoire, Homan, sa vice-capitaine Emma Miskew, deuxième Joanne Courtney, première Lisa Weagle, la remplaçante Cheryl Kreviazuk, l’entraîneur de l’équipe Adam Kingsbury et l’entraîneure nationale Elaine Dagg-Jackson se joindront à la Suédoise Anette Norberg (2005 à Paisley, Écosse) et la Canadienne Colleen Jones (2003 à Winnipeg) en tant qu’invincibles au tournoi à la ronde.

Norberg a mis la main sur la médaille d’or en 2005, mais pour ce faire elle a dû passer par la demi-finale après avoir perdu en éliminatoire Page 1-2. Jones, pour sa part, en est sortie avec la médaille d’argent.
Homan, cependant, refuse de donner une grande valeur à cet exploit, sauf dans le sens où c’est un indice que son équipe joue à un très haut niveau pour aborder les éliminatoires.

Italian skip Diana Gaspari fell short to Canada on Thursday. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

«Je pense que nous avons coché toutes les bonnes cases ici,» a dit Homan. «Je ne crois pas que le dossier invaincu (au tournoi à la ronde) est une statistique qui m’importe ou qui importe à l’équipe. Je pense que, tout compte fait, c’est la médaille d’or qui compte. Peu importe le chemin que vous prenez pour récolter cette médaille d’or pour le Canada, l’important est d’en sortir avec la médaille d’or, et c’est notre mission à nous. Nous avons accédé à l’éliminatoire 1-2 et c’était notre objectif. Que ce soit une victoire ou une défaite cet après-midi, nous allons continuer à apprendre et nous allons nous préparer de sorte que nous ayons l’état d’esprit idéal et que nous soyons bien reposées pour l’éliminatoire 1-2.»

Les Canadiennes ont dominé les Italiennes (3-7), qui luttaient pour améliorer leur rang au classement en vue d’obtenir une qualification aux Jeux Olympiques. Deux points au deuxième et encore au huitième bout, plus trois points au quatrième bout ont suffi pour défaire l’Italie. Le Canada a affiché un pourcentage cumulatif de 92 %.

«Quelle que soit notre adversaire, nous savons que chaque équipe vise un bon rang au classement dans le cadre des qualifications olympiques, et en conséquence, tous les matchs comptent,» a indiqué Homan. «Donc nous savons que chaque équipe va apporter son meilleur jeu.»

Au dire de Kingsbury, il importait que son équipe garde la même attitude qu’elle employait au cours des cinq premiers jours de la compétition — à savoir : ne rien prendre pour acquis, et se concentrer sur chaque lancer.

Lisa Weagle et Emma Miskew (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

«Je pense qu’il serait facile d’aborder une journée comme aujourd’hui, en sachant qu’on s’est déjà qualifié, et se payer le luxe de se relaxer,» a-t-il remarqué. «Mais nous avons parlé spécifiquement de ça avant la partie et nous nous sommes dit ‘Restons intenses. Usons de cette occasion pour apprendre un peu plus à propos de la glace.»

L’adversaire du Canada en éliminatoire Page 1-2 (vendredi à 19h00 heure locale, 7hoo HAE) sera ou bien la Suédoise Anna Hasselborg (8-2) ou bien la Russe Anna Sidorova (6-3). La Suède et la Russie sont sur une trajectoire de confrontation à la ronde de jeudi après-midi, et si les Russes l’emportent sur les Suédoises et vainquent également la Chinoise Bingyu Wang à la ronde du soir, elles accèderont à l’éliminatoire 1-2.

L’équipe victorieuse en éliminatoire 1-2 accèdera directement au match pour la médaille d’or, dimanche à 15h00 (3h00 HAE).

Aux autres affrontements de jeudi après-midi, la Suède s’est payé sa qualification au carré final avec une victoire 10-4 sur la Chine (2-8); Nina Roth, des États-Unis, est toujours dans la course aux éliminatoires en vertu d’une victoire cruciale 8-5 sur la Suissesse Alina Pätz, laissant toutes les deux équipes avec un dossier 5-5; et l’Écossaise Ève Muirhead (6-4) l’a emporté 7-2 sur l’Allemande Daniela Jentsch (5-5).

En quête d’un quatrième titre consécutif au Mondial féminin, la Suisse est dans les cordes. Il est encore possible pour les équipes affichant cinq défaites de se qualifier aux éliminatoires mais les règles de la FMC prévoient seulement une ronde de bris d’égalité et en conséquence, certaines équipes pourraient se voir écartées sur la base du classement de distance de placement avant les matchs.

Neuf des 11 matchs du Canada au tournoi à la ronde seront diffusés par TSN. Visitez le www.tsn.ca/2016-17-curling-broadcast-schedule-1.593081 pour accéder à l’horaire de diffusion.

Pour les mises à jour sur Équipe Canada, visitez le www.curling.ca. Suivez-nous sur Twitter, @curlingcanada.

Pour les résultats en temps réel, le tableau des points et les alignements du Mondial CPT 2017 de curling féminin, présenté par Ford du Canada, visitez le : www.worldcurling.org/wwcc2017