Tous les articles / Nos nouvelles / Mark Ideson: Je suis Vraiment Fier

Mark Ideson: Je suis Vraiment Fier

Personne n’aime perdre, et c’est d’autant plus vrai pour les athlètes élites qui concourent au niveau international, où il y a des médailles en jeu.

On pourrait très bien pardonner le skip canadien Mark Ideson s’il était fâché, amer, triste ou grognon dans la foulée d’une défaite aux mains de la Chine, décidée aux derniers tirs, à la demi-finale de curling en fauteuil roulant aux Jeux Paralympiques. Mais après le match, aucune de ces émotions n’était évidente.

«Vous savez, je suis fier,» a-t-il dit quelques minutes après que le skip chinois Haitao Wang avait réussi un remarquable frappé sur le bouton avec le dernier tir de la partie. «Je suis vraiment fier du jeu que notre équipe a apporté…nous nous sommes bien positionnés pour gagner une médaille, et nous avons bien joué.»

Le Canada avait deux marqueurs au cercle des quatre pieds avant le dernier tir de Wang. Il y a eu une très petite marge de manœuvre, mais le lancer de Wang a frappé le marqueur canadien juste comme il faut pour récolter le point et la victoire.

«Il a réussi un joli tir à la dernière manche pour gagner,» a remarqué Ideson. «C’était un jeu de premier ordre. C’est les Jeux Paralympiques. Il a réussi un beau lancer, et je l’applaudis. Il a mérité le gain.»

Pourtant, un autre moment décisif était survenu une manche auparavant, lorsqu’Ideson n’a pas su manœuvrer son fauteuil roulant suffisamment vite pour éviter les pierres qui quittaient la maison à toute vitesse. Une pierre adverse qui sortait des cercles a frappé son fauteuil, et sans hésiter, Wang a poussé la pierre pour la remettre en jeu, plus près du centre de la maison que l’endroit où l’infraction s’était passée.

Une longue discussion s’est ensuivie avec deux arbitres et une reprise vidéo; en fin de compte on a décidé que la pierre demeurerait dans la maison, mais serait positionnée à l’extrémité arrière. Les partisans canadiens ont exprimé leur mécontentement dans la foulée de cette décision, et effectivement les reprises vidéo ont clairement indiqué que la pierre allait sûrement quitter la maison.

Ideson et ses coéquipiers Ina Forrest, Dennis Thiessen et Maria Wright ont fait de leur mieux pour se reprendre à la suite de cette manifestation douteuse d’esprit sportif. Ils se sont remis pour forcer un blanchissement de la manche où cette histoire est survenue.

«Je ne pense pas que cela ait eu une incidence sur le résultat final,» a dit Ideson. «Il y a eu peut-être un effet sur le lancer suivant, mais pas sur le résultat final du match.»

En vertu de cette victoire, la Chine accède à la finale contre la Norvège, et se garantit une médaille d’argent au tout minimum. Pour sa part, le Canada aura à disputer la Corée du Sud pour quelque médaille que ce soit, dans le match pour la médaille de bronze.

Ideson ne semblait pas se soucier de l’effet psychologique de ce revers.

«Pour commencer, nous allons nous recueillir en compagnie de nos familles,» a-t-il dit à propos des projets de lui et son équipe immédiatement après le match. «Nous allons nous reposer, nous assurer de bien manger, et nous donner de grands câlins. Nous serons fins prêts.»

Le match pour la médaille de bronze se tient samedi à 9h35 heure locale (vendredi à 20h35 HE) et sera diffusé en temps réel au www.cbcsports.ca.