English Abonnez-vous :

Programme canadien antidopage

Au Canada, nos efforts pour enrayer le dopage du sport ne visent pas une législation spécifique. Plutôt, tous les groupes et tous les organismes engagés dans la lutte de l’antidopage au pays ont collectivement convenu de respecter un ensemble commun de règles, de procédures, de devoirs et de responsabilités qui sont clairement énoncés dans le programme canadien antidopage. Cette ‘entente collective’ entre tous les intervenants concernés a été une caractéristique unique et déterminante de l’effort du Canada afin d’éliminer le dopage dans le sport. Par conséquent, il existe un consensus bien compris et répandu au Canada sur la façon dont le sport est joué qui est assujettie aux règlements canadiens de l’antidopage, ce que ces règlements visent et comment les allégations d’infractions sont reçues et traitées.

L’adoption du programme canadien antidopage par l’Association canadienne de curling (ACC) traduit un engagement fondamental de respecter ses principes, de jouer son rôle prescrit et de prendre ses responsabilités bien définies et pour l’ACC de se conformer à la grande portée de son application. L’ACC a adopté le programme canadien antidopage pour faire valoir un engagement fondamental dans un effort collectif pour éliminer le dopage dans le sport; faire la promotion du sport libre du dopage au Canada; d’assurer des mesures harmonisées et efficaces d’antidopage et de respecter les droits des individus et des organismes par le biais de procédures appropriées et équitables.

Le sport sans dopage est un sujet de grand intérêt pour le public. L’ACC et également la communauté sportive du Canada désirent coopérer et apporter leur soutien aux efforts nationaux dans le but d’enrayer le dopage dans le sport. La lutte au dopage dans le sport est amplement justifiée afin de protéger les intérêts du sport et l’intégrité des individus, surtout des jeunes. L’effort antidopage exige de la transparence, de l’ouverture à un examen et de la responsabilité publique afin d’obtenir la confiance du public, sous réserve seulement de la nécessité de protéger la vie privée des personnes qui sont assujetties au programme canadien antidopage.

En août 2011, le Conseil des gouverneurs de l’ACC a approuvé à l’unanimité les principes les plus récents de la politique canadienne contre le dopage dans le sport (CPADS-2011), relevant de la compétence du Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) et le programme canadien antidopage.

À des fins d’information, n’hésitez pas à vous référer aux articles publiés ci-joints des CCES sur le programme canadien antidopage et de la politique canadienne contre le dopage dans le sport – 2011.

Vidéos récentes

Publicité

Nos galleries de Flickr


Cliquez ici pour accéder à nos galeries Flickr