Moffatt profite d’une autre chance

Autrefois curleur d’élite, l’enseignant ontarien peut maintenant concourir aux championnats nationaux:

Paul Moffat était à deux victoires de représenter le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2006, lui qui évoluait comme premier au sein d’une équipe remplie de noms bien connus du curling. Moffatt a ensuite dû choisir entre sa carrière, sa famille et le sport qu’il aime. Ce choix l’a aidé à effectuer un retour sur la scène nationale cette semaine à Leduc, en Alberta.

Moffatt, John Morris, Kevin Koe et Marc Kennedy ont terminé troisièmes au tournoi de qualification Roar of the Rings en 2005 et ont atteint la finale de la Coupe Canada la même année.

Un an plus tard, Moffat a été confronté à un choix.

« J’ai eu trois saisons extraordinaires avec John, Kevin et Marc. Mais je devais décider si le style de vie du curling de haut niveau était pour moi ou si j’avais d’autres projets en réserve. J’avais une carrière d’enseignant et une fiancée en Ontario et j’étais vraiment impatient de commencer ce volet de ma vie », a déclaré Moffatt.

Paul Moffatt – Capitaine

L’enseignant ontarien ne savait pas s’il aurait jamais la chance de disputer un championnat national après ces trois années passées aux côtés du capitaine John Morris jusqu’à ce que les tournois de qualification en vue des championnats canadiens des clubs ne se pointent le bout du nez cet automne. En compagnie du vice-capitaine Ben Shane, du deuxième John Gabel et du premier Kyle Forster, Moffat a mériter le droit de représenter l’Ontario plus tôt cet automne grâce à une fiche de 7-1.

« C’est un championnat de très haut niveau pour nous en tant que curleurs de niveau club. Je suis vraiment très reconnaissant d’obtenir cette chance. C’est quelque chose que nous visons tous comme curleur de niveau club », a déclaré le joueur de 41 ans, avant de se qualifier pour les séries éliminatoires à double élimination à Leduc grâce à un dossier de 5-1 lors du tournoi à la ronde.

Ces championnats canadiens réunissent les meilleurs curleurs des clubs de partout au pays et donnent aux joueurs comme Moffatt l’occasion de lutter pour un titre national sans avoir à mettre leur autre carrière sur la glace.

Malgré ses succès passés avec certains des plus grands noms du curling canadien, Moffatt n’a jamais remporté de bannière provinciale. « C’est différent, mais c’est vraiment spécial pour moi. Jouer avec ces jeunes gars, ça me garde jeune et nous sommes tous à différentes étapes de notre carrière en curling, donc c’est génial. »

Pendant ce temps, Kennedy (Équipe Jacobs) participe à la Coupe Canada Home Hardware cette semaine, tout juste à côté au centre de loisirs de Leduc, et n’a que de bons souvenirs de son ancien quatuor.

« Lorsque John a déménagé à Calgary, il a recruté Kevin et moi, mais il gardait secrète l’identité du joueur qu’il emmenait avec lui. Tout ce qu’il disait, c’est son nom est « Pauldo Capones », a déclaré Kennedy à propos de ce qui allait devenir le surnom de Moffatt dans l’équipe.

« Paul a été l’un des meilleurs coéquipiers que j’ai jamais eu. Il a vraiment accepté son rôle de premier et nous avons atteint la demi-finale des essais », a ajouté Kennedy.

Moffatt admet que la transition de premier à capitaine a été un changement important.

« Je ne suis plus aussi bon brosseur que je l’étais à l’époque, alors je pense avoir trouvé mon créneau par nécessité. J’ai été capitaine chez les juniors, mais il m’a fallu du temps pour m’habituer à nouveau à ce rôle », a déclaré le capitaine du Kitchener / Waterloo Granite Club.

Kennedy a déclaré qu’il espérait pouvoir passer du temps avec Moffatt cette semaine, le regarder lancer quelques pierres ou même admirer son autre talent.

« Il est l’un des meilleurs chanteurs de karaoké de tous les temps. Vous choisissez n’importe quelle chanson et Paul peut la chanter. Earle (Morris) et lui montaient sur scène et Johnny aussi, mais c’était toujours Paul qui chantait et dansait. C’était de toute beauté. »

Moffatt et son quatuor ontarien sont qualifiés pour la demi-finale masculine de samedi à 9 h (heure normale des Rocheuses). L’Ontario affrontera le vainqueur du match de vendredi soir entre le Yukon et la Saskatchewan.

Ben Mikkelson et le Nord de l’Ontario ont également atteint le carré d’as chez les hommes grâce à une victoire de 6-5 contre le Nouveau-Brunswick en supplémentaire. Jeff Lacey et son équipe de Saint-Jean, N.-B., disputeront un dernier match éliminatoire contre le Québec vendredi à 19 h. Le vainqueur de ce duel affrontera le Nord de l’Ontario en demi-finale samedi matin.

Chez les femmes, l’Alberta et la Nouvelle-Écosse ont mérité des billets pour les demi-finales. Le Yukon et la Saskatchewan s’affronteront dans un match sans lendemain vendredi à 19 h. Les gagnantes passeront au carré d’as et y affronteront la formation albertaine de Nanette Dupont, de Lethbridge.

De son côté, la Nouvelle-Écosse affrontera les gagnantes du duel entre le Québec et l’Ontario, également vendredi à 19 h.

Les finales masculine et féminine et les matchs pour le bronze auront lieu samedi à 14 h.

Certains matchs des championnats canadiens des clubs de curling 2019 seront diffusés en direct en ligne à l’adresse www.curling.ca/championnatsdesclubs2019.

Les pointages et les classements sont disponibles à www.curling.ca/resultats.