Le « Spécial Koe » procure une victoire importante au Canada au championnat du monde masculin Pioneer Hi-Bred

LETHBRIDGE, Alberta – Kevin Koe a soulevé la foule et a fait plier les genoux de l’équipe des États-Unis jeudi matin grâce à un coup spectaculaire dont lui seul a le secret qui a concrétisé une victoire de 6-3 du Canada sur le champion olympique John Shuster au championnat du monde de curling masculin Pioneer Hi-Bred, présenté par Service Experts Heating, Air Conditioning and Plumbing.

Le fait saillant du match est survenu au neuvième bout alors que le Canada (7-2) détenait une avance de 4-3, mais que la pierre marqueuse des États-Unis (6-3) était cachée derrière une autre pierre. Toutefois, a souligné Shuster, sa troupe avait laissé une ouverture pour le « Spécial Kevin Koe ».

« Comme je l’ai dit à Chris (Plys), nous lui avons donné la chance d’essayer le Spécial Kevin Koe, voyons voir si le bon vieux Ku-dog peut encore le réussir, et il l’a fait. »

Les équipes ont échangé des manches d’un point lors des deux premiers bouts, puis Koe et Shuster ont décidé de jouer de manière patiente. Les États-Unis tentaient de forcer le Canada à marquer un point, alors que les Canadiens attendaient que les Américains commettent une erreur pour pouvoir inscrire un doublé.

La patience de Koe, du troisième B.J. Neufeld, du deuxième Colton Flasch, du premier Ben Hebert, du substitut Ted Appelman, de l’entraîneur de l’équipe John Dunn et de l’entraîneur national Jeff Stoughton a finalement rapporté des dividendes au sixième lorsque Shuster a raté deux coups consécutifs, ce qui laissait la voie libre pour un placement de deux points de Koe.

Au septième bout, Neufeld et Koe ont tour à tour réussi des doubles sorties tout en maintenant leur pierre dans la maison. Shuster faisait donc face à trois pierres marqueuses du Canada à son dernier lancer et, suite à un autre coup erratique de sa part, Koe a été en mesure de voler un autre point.

Shuster, le troisième Chris Plys, le deuxième Matt Hamilton, le premier John Landsteiner, le substitut Korey Dropkin et l’entraîneur Don Bartlett ont répliqué avec un doublé au huitième pour réduire l’écart à 4-3 et semblaient en bonne position pour voler un point au neuvième lorsque Koe s’est installé dans le bloc de départ. Quelques secondes plus tard, après que son lancer eut écarté la pierre marqueuse des États-Unis pour permettre au Canada d’ajouter deux points, les spectateurs ont bondi de leurs sièges. Et les coéquipiers de Koe n’ont pas caché leur joie non plus.

« J’avais la chair de poule, la réaction de la foule fut si bruyante. Étant donné l’importance de ce match, réussir un tel coup est sensationnel », a déclaré Hebert, qui a vu Koe réussir des coups similaires à maintes reprises au fil des ans.

« B.J. et moi avions de la difficulté à contenir notre joie, et je suis sûr que vous avez vu la réaction de Kevin. Il était probablement hors de contrôle, n’est-ce pas? », a ajouté Hebert à la blague à propos de son capitaine toujours aussi calme et en contrôle.

Même Koe a admis que la réaction était « géniale ».

« L’aréna commence à se remplir et c’est agréable de donner aux spectateurs une raison de célébrer. Ce fut notre meilleur match jusqu’à présent. »

Ben Hebert, d’Équipe Canada, célèbre le grand tir de Kevin Koe à deux contre les États-Unis. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Équipe Canada devra continuer d’offrir des performances du genre puisque ses deux prochains matchs seront contre l’Écosse et la Suisse, deux équipes bien placées pour participer à la ronde éliminatoire. La victoire était également importante en raison des défaites consécutives du Canada contre le Japon et la Suède, mercredi.

« Le plus important pour nous était de disputer un bon match », a dit Hebert. « Nous avons connu des difficultés hier. Lors de nos six victoires consécutives, nous avons peut-être joué au niveau de nos adversaires. Hier, nous avons été battus par deux bonnes équipes. »

Dans les autres matchs disputés jeudi matin, Joel Retornaz de l’Italie (6-3) a remporté une victoire de 6-5 sur Peter de Cruz de la Suisse (7-2) grâce à un point lors du bout supplémentaire. Sergey Glukhov de la Russie (3-6) a entamé le match avec un triplé au premier bout et a ajouté un doublé au cinquième en route vers un gain de 7-4 sur Jaap van Dorp des Pays-Bas (3-6). Puis, Qiang Zou de la Chine (2-7) a vaincu Magnus Ramsfjell de la Norvège (2-7) au compte de 8-3.

Le Japon et la Suède dominent le classement avec des fiches identiques de 8-1. Le Canada et la Suisse suivent à 7-2, alors que les États-Unis et l’Italie présentent des dossiers de 6-3.

Le championnat du monde de curling masculin Pioneer Hi-Bred 2019 se poursuit aujourd’hui avec des séances à 14 h et 19 h (heure des Rocheuses).

Les résultats en direct, le classement et les statistiques du championnat du monde de curling masculin Pioneer Hi-Bred 2019 sont disponibles à l’adresse wmcc2019.worldcurling.org/

TSN / RDS2 assurent une couverture complète du championnat. CLIQUEZ ICI pour l’horaire complet de diffusion.

Pour toute l’information sur les billets, visitez https://www.curling.ca/2019worldmen/billets/?lang=fr