Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canada termine en force au Mondial de curling en fauteuil roulant

Le Canada termine en force au Mondial de curling en fauteuil roulant

Ils ne rentrent peut-être pas avec une médaille au cou, mais à la suite d’un effort courageux, les Canadiens Jim Armstrong, Ina Forrest, Dennis Thiessen, Mark Ideson, la remplaçante Sonja Gaudet et l’entraîneur Wayne Kiel l’ont emporté 6-3 sur l’Allemagne à la dernière journée du tournoi à la ronde au Mondial 2016 de curling en fauteuil roulant et ce faisant, se sont tirés d’un scénario où ils auraient à disputer une ronde de relégation pour se qualifier à l’événement de 2017.

World Wheelchair Curling Championships, Lucerne, Switzerland

Jim Armstrong lance une pierre durant le dernier match du tournoi à la ronde, contre l’Allemagne, au Mondial 2016 de curling en fauteuil roulant à Lucerne, Suisse. (WCF/Céline Stucki photo)

«C’était une victoire énorme aujourd’hui,» a affirmé Armstrong, le médaillé d’or paralympique en titre. «C’était un autre match capital hier contre la Norvège (une victoire 8-5); ils ont tellement bien joué tout au long de la semaine. Nous nous sommes débattus horriblement cette semaine, et ce sont des situations comme ça, vers la fin de la semaine – et je parle ici de ma propre expérience – où il est d’autant plus difficile de trouver un effort solide quand il n’y a aucun élan pour carburer l’effort.»

Pour aborder le match contre l’Allemagne, le Canada affichait six défaites et avait absolument besoin d’une victoire pour se garantir une qualification au Mondial de l’an prochain. Trois vols contre l’Allemagne ont produit un résultat final 6-3, au grand soulagement des Canadiens.

«Ayant vu les deux côtés de la médaille, il est bien plus aisé de maintenir l’élan que d’essayer d’en trouver, et c’est là où mon équipe s’est surpassée et a fait preuve de plein de courage pour tenir ferme face aux frustrations que nous avons connues cette semaine,» a dit Armstrong.

Armstrong ne tarissait pas de louanges pour ses coéquipiers d’Équipe Canada, qui sont restés forts alors qu’il était aux prises avec une «semaine terrible.»

«Je pense que cela en dit long sur la qualité de cette équipe,» a-t-il remarqué. Ce sont des braves; cela a toujours été le cas depuis le moment où je les ai connus pour la première fois. Ils refusent de céder. La situation à laquelle nous avons fait face au cours des deux derniers jours est très importante pour notre programme au Canada. Ils se sont mis au travail et m’ont donné leur entier appui, et ils ont fait de leur mieux sous les circonstances, donc je les applaudis.»

La Norvège, la Russie, la Suisse et la Corée vont contester les éliminatoires maintenant.

Avec la victoire d’aujourd’hui, le Canada termine le tournoi au septième rang, devant l’Allemagne et aussi la Slovaquie et la Finlande : ces deux dernières vont être reléguées au Championnat-B la saison prochain, où elles auront à regagner une place au Mondial.

«Nous en discutions avant le match, et la perspective redoutable de la relégation pesait vraiment sur nous,» a dit Armstrong. «C’est encore plus difficile que de disputer la médaille d’or. Si on joue pour la médaille d’or, on aura eu une bonne semaine, et on est sur la piste pour un match de plus. Mais quand on passe toute la semaine à lutter pour survivre, et on fait face à la possibilité d’une relégation, c’est un match d’autant plus difficile à aborder.»

Le championnat continue aujourd’hui avec les éliminatoires Page et puis la demi-finale et les matchs pour la médaille d’or et pour la médaille de bronze se contesteront dimanche. Les résultats en temps réel, les alignements et l’horaire des compétitions sont accessibles au site web de l’événement www.worldcurling.org/wwhcc2016.