Tous les articles / Nos nouvelles / Les équipes canadiennes divisent leurs deux premières parties à la Coupe du monde de curling

Les équipes canadiennes divisent leurs deux premières parties à la Coupe du monde de curling

Les équipes canadiennes ont amorcé la Coupe du monde de curling avec une victoire et une défaite dans leurs deux premières parties, mercredi au Ralston Arena d’Omaha, au Nebraska. Tracy Fleury, de Winnipeg, a mené son équipe féminine à la victoire alors que, en double mixte, Kalynn Park, de Calgary, et John Morris, de Canmore en Alberta, sont passés bien près de la victoire avec une défaite en tirs de précision.

Tracy Fleury. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Si Fleury et son équipe ressentaient de la nervosité avant la compétition, elles ne l’ont pas montré dans leur première partie du tournoi à la ronde. En effet, Fleury, la vice-capitaine Selena Njegovan, la deuxième Liz Fyfe et la première Kristin MacCuish l’ont emporté, 7-5, contre Alina Kovaleva de la Russie.

Le Canada a commencé le match en force. Après avoir annulé la première manche, Fleury a orchestré une récolte de trois points dans la deuxième pour prendre l’avantage,  tôt dans la partie. Elle a notamment réussi un frapper-pousser précis qui a reculé la pierre russe en position de marquer juste assez pour marquer les points. Par la suite, le Canada a forcé la Russie à se contenter d’un seul point dans la manche suivante, avant d’ajouter deux points dans la quatrième pour prendre une avance de 5-1 à la pause après quatre bouts.

Kovaleva a bien tenté de faire une remontée dans la deuxième moitié de la partie, en inscrivant d’abord deux points dans la cinquième manche, puis en en volant un autre dans la sixième pour réduire l’écart à un seul point. Mais Fleury a répliqué avec une sortie bonne pour deux points dans la manche suivante, et se donner une avance de trois points qui a mis le match hors de portée pour les Russes. Dans la dernière manche, le Canada a obligé la Russie à utiliser toutes ses pierres et se contenter d’un seul point.

«Nous avons connu un bon départ mais, ensuite, nous avons perdu le contrôle pour une couple de manches, expliquait Fleury. Heureusement, nous avons eu le dessus à la fin. Nous n’étions pas nerveuses (quand les Russes ont réduit l’avance de 5-1 à 5-4), parce que je sentais que nous étions en contrôle.»

Comme plusieurs des rivales de Fleury participent présentement à la Coupe Canada Home Hardware, elle a la chance de représenter le Canada pour la première fois de sa carrière. Cette première victoire à ses débuts a été la cerise sur le sundae.

«Nous avons déjà participé à la Coupe Canada, alors on sait de quoi il retourne. Nous avions, ici, l’occasion de vivre quelque chose de nouveau et de représenter notre pays. Nous n’avons pas souvent cette chance-là», ajoutait-elle.

Les joueuses canadiennes seront de retour sur la glace pour une seule partie, jeudi, contre Minji Kim, de la Corée du Sud, à 8h30 (heures du Centre).

John Morris and Kalynn Park lost to Swtizerland in a shootout at the Curling World Cup. (Photo, World Curling Federation/Céline Stucki)

Park, qui remplace Kaitlyn Lawes, retenue à la Coupe Canada Home Hardware, aux côtés du médaillé d’or John Morris, a été plongée au cœur de l’action en partant, avec une reprise du match pour la médaille d’or contre Jenny Perret et Martin Rios, de la Suisse. Cette fois-ci, toutefois, le duo suisse a eu le dessus avec un gain de 6-5 en tirs de précision.

La Suisse a marqué un point dans les deux premières manches avant que le Canada retrouve son rythme en marquant deux points au bout suivant, puis en réussissant un vol d’un point dans la quatrième manche pour mener 3-2 à la mi-temps. Par la suite, le Canada a forcé la Suisse à marquer un seul point en cinquième manche, avant d’ajouter deux points à son avance dans la sixième. Bien que Park et Morris ait, une fois de plus, obligé les Suisses à se contenter d’un point au septième bout, ils ont accordé un vol d’un point dans la dernière manche, de sorte que la partie était égale 5-5.

Dans les tirs de précision, le Canada a lancé la première pierre, qui s’est arrêtée à 18,5 cm du bouton. Toutefois, la Suisse a placé sa pierre à 8,7 cm du bouton, méritant ainsi la victoire.

«Nous avons commis une légère erreur stratégique avec mon avant-dernière pierre, reconnaissait Morris. Mais ils ont bien joué et nous avons été moyens. Pour cette première partie, la glace était un peu difficile à lire. Nous ne nous attendions pas à ce que les pierres aillent si droit ; nous devons nous ajuster rapidement et revenir plus fort dans le prochain match.»

Park et Morris auront la chance de rebondir en affrontant les Suédois Malin Wendel et Fabian Wingfors, jeudi à 8h30.

De son côté, l’équipe masculine du Canada du capitaine Jason Gunnlaugson, de Winnipeg, devait disputer son premier match, tard mercredi soir, contre Bruce Mouat, de l’Écosse.

Huit équipes participent à cette compétition chez les hommes, les femmes et en double mixte. Toutes les équipes disputent un tournoi à la ronde double dans leur groupe respectif, du 5 au 8 décembre. Les meilleures équipes accéderont à la finale, le 9 décembre. En plus des bourses en argent, les équipes gagnantes obtiendront une place en vue de la grande finale de la Coupe du monde de curling, à Beijing du 8 au 12 mai 2019.

L’horaire complet et les équipes en compétition pour la manche d’Omaha sont disponibles en cliquant ICI.

Pour plus d’information sur la Coupe du monde de curling, CLIQUEZ ICI.

TSN va diffuser certaines parties sur TSN.ca et sur l’application TSN. Pour consulter l’horaire de diffusion, CLIQUEZ ICI.