Tous les articles / Nos nouvelles / L’or pour les hommes, l’argent pour les femmes aux Mondiaux juniors

L’or pour les hommes, l’argent pour les femmes aux Mondiaux juniors

Tyler Tardi est le champion du monde junior pour la deuxième année consécutive après avoir remporté une victoire sans équivoque de 9-4 contre Marco Hoesli, de la Suisse, dans la finale masculine, tandis que Selena Sturmay, d’Edmonton, va ramener l’argent après s’être inclinée 8-7 en manche supplémentaire contre la Russe Vlada Rumiantseva dans la finale féminine, samedi au Championnat du monde junior de curling à Liverpool, en Nouvelle-Écosse.

(WCF/Rachel MacRae photo)

Comme Tardi, le troisième d’Équipe Canada, Sterling Middleton, est lui aussi un double champion, tout comme les entraîneurs Paul Tardi et Melissa Soligo; il s’agit toutefois du premier titre pour le reste de l’équipe : le deuxième Matthew Hall, le premier Alex Horvath et le substitut Rylan Kleiter.

Avec sa deuxième victoire consécutive aux Mondiaux Juniors, Tardi ajoute son nom à ceux de John Morris et de Charley Thomas, les deux seuls capitaines qui avaient remporté des victoires consécutives jusque-là. (Paul Goswell a aussi gagné à ses deux participations, mais les règlements à l’époque l’empêchaient de gagner deux fois de suite).

Le Canada a contrôlé le match pour la médaille d’or dès le début, démontrant la même confiance tranquille qui leur avait permis de terminer deuxième du tournoi à la ronde, et lors de la demi-finale de vendredi contre la Norvège.

«Nous avons disputé un bon match, hier soir, puis avons eu un bon débriefing pour comprendre ce que nous avions bien fait, afin de transporter ça dans le match d’aujourd’hui. Nous nous sommes reposés le plus possible, et préparés le mieux possible pour remporter la victoire aujourd’hui», racontait Tardi.

Tardi avait des bons mots pour Middleton, Hall et Horvath, dont le pourcentage de lancers très élevé a facilité le travail du capitaine.

«Ils ont été incroyables, disait-il en parlant de ses coéquipiers. C’est agréable de n’avoir qu’à lancer des coups francs avec ces gars-là dans notre équipe. Je leur lève mon chapeau, et leur dit un gros merci pour m’avoir facilité le travail.»

Tardi, qui revendique maintenant trois titres nationaux consécutifs et deux championnats du monde juniors de suite, était à court de mots pour décrire ses sentiments.

«C’est incroyable. Je ne connais pas un seul mot qui pourrait décrire comment je me sens. C’était incroyable de le gagner une fois, et c’est juste extraordinaire de le faire deux fois, surtout ici, au Canada.»

L’Écossais Ross Whyte, qui occupait la première place après le tournoi à la ronde, avant de perdre contre la Suisse en demi-finale, vendredi, a défait Magnus Ramsfjell, de la Norvège, par la marque de 8-5 pour remporter la médaille de bronze.

Dans la finale féminine pour la médaille d’or, Selena Sturmay, la troisième Abby Marks, la deuxième Kate Goodhelpsen, la première Paige Papley, la substitut Karlee Burgess et l’entraîneure Amanda-Dawn St. Laurent ont livré une bataille de placements à l’équipe russe, la même équipe que le Canada devait battre dans la dernière partie du tournoi à la ronde pour se qualifier pour les éliminatoires. Cette fois-ci, toutefois, les Russes ont eu le dernier mot quand le dernier placement de Sturmay a glissé trop loin, concédant un vol d’un point.

“Honnêtement, nous sommes un peu déçues,” reconnaissait Sturmay. “Nous n’avons pas joué notre meilleur match, mais je suis très fière des filles qui n’ont pas abandonné. J’imagine qu’on ne peut pas demander mieux qu’une partie serrée. Je pensais que nous avions vraiment une bonne chance avant la manche supplémentaire. Nous n’avons pas été chanceuses, mais le curling, c’est ça aussi.”

Par ailleurs, la Suisse Raphaela Keiser a volé deux points dans la dernière manche pour battre la Chinoise Jiayi Jiang, 6-4, et mériter la médaille de bronze.

(WCF/Rachel MacRae photo)