Comment devenir Équipe Canada

Disons que vous commencez à prendre au sérieux les compétitions de curling, que vous soyez au niveau junior, masculin/féminin, senior de doubles mixtes. Vous avez regardé les Jeux olympiques et les Championnats du Monde à la télé, et vous dévorez les articles sur le curling dans les nouvelles sportives, mais le temps est venu pour passer à l’acte, mettre en branle le processus pour jouer sur la même surface que ces joueurs et joueuses que vous admirez.

Donc comment est-ce qu’on devient un membre d’Équipe Canada?

Bon, la réponse est simple, et pour recycler le vieil adage : entraînez-vous puis entraînez-vous encore.

À vrai dire, la voie à suivre pour porter la feuille d’érable dans une compétition internationale telle que les Jeux olympiques d’hiver ou le Championnat mondial (les Jeux paralympiques et le Championnat mondial de curling en fauteuil roulant ont un processus un peu différent) est assez simple, mais ça ne veut pas dire pour autant que c’est facile.

Pour le Championnat du Monde, il faut gagner à votre championnat provincial puis répéter l’exploit au championnat canadien, puis vous serez Équipe Canada.

Et pour ce qui est des Jeux olympiques, il faut accumuler des points au Système de classement des équipes canadiennes afin de vous qualifier aux Essais canadiens de curling Tim Hortons Roar of the Rings; les équipes qui l’emportent aux Essais continuent par représenter le Canada aux Jeux olympiques d’hiver.

Penchons-nous sur les fins détails du processus en abordant une série de questions que nous entendons souvent :

1. Comment puis-je me joindre à une équipe de compétition?

Plus facile à dire qu’à faire, bien sûr, mais tout commence par votre club de curling local, et il faut aussi vous engager vous-même à vous entraîner sérieusement et souvent. Ce faisant, vous trouverez des gens qui vous ressemblent. Tous les joueurs et joueuses se souviennent de leur début dans la filière de compétition, peut-être dans un programme junior ou scolaire, ou dans une ligue compétitive au niveau d’adulte. Mais répétons que le dénominateur commun, c’est votre présence au club, et votre entraînement avec les pierres. Entretenez-vous avec les gens. Parlez avec le directeur du club. Les gens se donnent le mot – mais seulement si vous consacrez le temps nécessaire aux pierres, sur la glace.

2. Je suis sur une équipe. Comment pouvons-nous nous améliorer, en vue de représenter le Canada?

Il n’y a pas de raccourcis : il faut bosser, sur la glace et hors glace. Sur la glace, il faut passer des heures et des heures à peaufiner les lancers et les techniques de balayage et ce, idéalement avec un entraîneur qui maîtrise bien les aspects techniques du sport (tous les centres de curling au Canada ont accès aux ressources en entraînement et en formation). Hors glace, le conditionnement est ce qu’il y a de mieux, dont notamment l’endurance et les exercices axés sur le tronc, qui vous aideront au balayage. En plus, jouez autant de matchs que possible, et observez autant de stratégies que possible, afin de mieux comprendre les points forts et les points faibles de votre équipe. Pour les équipes qui commencent sur leur chemin vers le niveau international, les matchs contre les adversaires très forts et expérimentés déboucheront probablement sur une défaite écrasante, mais c’est l’une des meilleures façons pour apprendre et se développer comme équipe.

3. Nous nous croyons prêt(e)s à prendre part aux éliminatoires qui débouchent sur les championnats canadiens. Comment faire?

Votre centre de curling local et votre association provinciale/territoriale auront tous les renseignements nécessaires sur les démarches pour participer aux éliminatoires à tous les niveaux. Typiquement, il y a des tournois régionaux de qualification dans chaque province/territoire auxquels il faut participer afin de se qualifier au championnat provincial. En plus, chaque association-membre a un site web où vous trouverez toutes les informations pertinentes sur les dates et les lieux des éliminatoires, ainsi que les détails spécifiques d’inscription.

4. Y a-t-il un moyen pour nous qualifier directement au championnat canadien?

Il n’y a que deux équipes qui reçoivent une exemption des éliminatoires des événements de championnat canadien débouchant sur un événement de niveau international, à savoir les champions en titre du Tim Hortons Brier et les championnes en titre du Tournoi des cœurs Scotties : toutes ces deux équipes ont droit à une qualification directe au championnat canadien de l’année suivante, où elles concourront en tant qu’Équipe Canada.

5. Comment faire pour nous qualifier aux Jeux olympiques?

À l’encontre des championnats canadiens, qui se tiennent annuellement, les Jeux olympiques se tiennent seulement tous les quatre ans, et le processus de qualification est à la fois plus compliqué et plus rigoureux, ceci en vue de faire en sorte que les meilleures équipes, celles dont la qualité du jeu est à la fois excellente et constante, s’affrontent à la dernière étape des qualifications. Essentiellement, les équipes peuvent commencer à viser les normes de qualification pour les Jeux futurs trois années à l’avance, quoique les deux dernières saisons avant les Jeux olympiques aient le plus grands poids au chapitre des qualifications dans le Système de classement des équipes canadiennes (lien vers https://www.curling.ca/ctrs-trials/what-is-the-canadian-team-ranking-system/). Six équipes de chaque sexe reçoivent une entrée directe aux Essais canadiens de curling Tim Hortons Roar of the Rings (qui se tiennent environ deux mois avant les Jeux olympiques d’hiver) en vertu de leurs résultats aux championnats provinciaux, nationaux et mondiaux, ainsi qu’aux tournois du Circuit mondial de curling, dont les résultats sont pondérés en fonction de la qualité de la compétition. En plus, les 12 prochaines équipes au classement (de chaque sexe) qui ne se sont pas qualifiées directement aux Essais Tim Hortons Roar of the Rings contestent les Pré-essais Road to the Roar sous l’espoir de décrocher les deux dernières entrées aux Essais Tim Hortons Roar of the Rings. Les huit équipes jouent aux Essais Tim Hortons Roar of the Rings pour disputer le droit de représenter le Canada aux Jeux olympiques d’hiver.

6. Nous sommes une équipe de curling en fauteuil roulant. Comment pouvons-nous jouer pour Équipe Canada?

Le programme national de curling en fauteuil roulant fonctionne un peu différemment, mais en fin de compte, comme c’est le cas pour les équipes valides, les critères de qualification sont axés sur le rendement et les résultats. Les équipes de curling en fauteuil roulant doivent remporter la victoire au championnat provincial afin de continuer au championnat canadien de curling en fauteuil roulant, mais une victoire à ce dernier ne garantit pas forcément une entrée au championnat mondial de curling en fauteuil roulant. Au lieu de cela, le personnel national d’entraînement suit les progrès de tous les joueurs et joueuses de curling en fauteuil roulant, pour établir un bassin de talent. Et c’est dans ce bassin de talent, après des camps de sélection, que les équipes sont sélectionnées pour représenter le Canada en compétition internationale.

7. Y a-t-il des programmes, subventions, services pour aider les équipes, les joueurs ou les joueuses qui souhaitent représenter le Canada un jour?

Curling Canada a beaucoup de ressources en programmes, subventions et services pour encourager le développement de nos joueurs et joueuses, tant hors glace que sur la glace. Une fois que les joueurs et joueuses atteindront un certain niveau de rendement, ils ont accès aux centres d’entraînement spécialisés à Calgary et à Edmonton, où il y a des entraîneurs de haut niveau qui travaillent de près avec les joueurs, et qui font des analyses vidéo des lancers et des techniques de balayage.

En plus, votre centre de curling local et le site web www.curling.ca ont beaucoup d’informations utiles pour les équipes de compétition.