Accueil / Tous les articles / Nos nouvelles / Équipe Canada prise au dépourvu contre le Danemark aux Mondiaux Ford

Équipe Canada prise au dépourvu contre le Danemark aux Mondiaux Ford

Équipe Canada a du pain sur la planche si elle compte continuer aux éliminatoires un-deux au Championnat mondial Ford de curling masculin 2013, présenté par Booster Juice.

Ryan Harnden, Brad Jacobs et E.J. Harnden. (Photo, ACC/Michael Burns)

L’équipe de Brad Jacobs, de Sault Ste. Marie, Ont. — troisième : Ryan Fry, deuxième : E.J. Harnden, premier : Ryan Harnden, remplaçant : Matt Dumontelle et entraîneur : Tom Coulterman — a perdu une décision 5-3 contre le Danois Rasmus Stjerne, jeudi après-midi au Save-On-Foods Memorial Centre, à Victoria, C-B.

Le résultat laisse le Canada avec une fiche 7-3 et rend plus ou moins obligatoire une victoire contre le Suédois Niklas Edin (6-4) dans la dernière ronde, jeudi à 19h00 (fuseau horaire du Pacifique).

Si les Canadiens gagnent, ils auront une place à l’éliminatoire un-deux, vendredi à 19h00, contre l’Écossais David Murdoch. S’ils perdent, plusieurs scénarios de bris d’égalité sont possibles pour déterminer le classement final des quatre équipes aux éliminatoires.

«Somme toute, nous sommes maîtres de notre propre destin, quel qu’il soit,» a déclaré Jacobs. «Nous devons rehausser notre jeu, aussi simple que ça. Je n’ai pas de paroles sages. Nous sommes à la hauteur. Même dans ce match — je pense que nous avons joué très bien. Je pensais que nous avons fait de notre tout pour exécuter un vol ou forcer une dixième manche, et puis nous avons fini par concéder deux. Incroyable.

Les opportunités ne faisaient pas défaut au Canada contre les Danois, fiche 7-4, le problème étant plutôt d’user de ces avantages. Le Danemark a scellé la victoire quand Stjerne a exécuté un beau lancer en biais pour deux points à la neuvième manche.

«Nous avons bien joué et nous avons su ignorer la foule, donc cela a aidé à nous mettre sur pied d’égalité,» a remarqué Stjerne, dont la victoire lui garantit au moins un bris d’égalité. C’est la première fois depuis 2003 qu’une équipe danoise l’emporte sur les Canadiens aux Mondiaux masculins. «J’ai réussi ce coup énorme à la neuvième manche et c’était plus ou moins bouclé. Après les premières rondes, nous avons pris de notre élan, et ça continue. J’ai hâte de voir le dénouement.

«Personne ne battrait cette équipe, avec un jeu de cette qualité,» a dit Jacobs. «Leur capitaine a dû jouer à cent pour cent (Stjerne a réalisé un pourcentage de 95). Évidemment, nous en avons fait de même, contre d’autres équipes, et les Danois ont retourné le compliment. J’éclatais de rire face à certains de leurs coups; ça me laissait bouche bée.

Entre temps, Murdoch qui, plus tôt dans la journée, avait décroché une place dans l’éliminatoire un-deux, s’est fait surprendre par 10-9 par le Finlandais Aku Kauste. Les Finlandais (2-8) ont ouvert une avance de 5-2 après trois manches, avant de concéder quatre aux Écossais (8-3) en quatrième manche. Mais la Finlande a marqué un point à la  cinquième manche puis en a volé trois à la sixième, après que Murdoch a raté une sortie montée pour deux. L’Écosse ne se laissait pas abattre, marquant un point à chacune des trois manches suivantes, mais Kauste a exécuté un contournement pour remporter la victoire à la 10e manche.

«C’était grisant,» a dit Kauste, tout sourire. «Je n’ai jamais été si anxieux que je l’étais devant ce dernier coup. Nous avons connu une série de matchs serrés et de défaites amères. Dans ce match, j’ai eu un coup de chance à la sixième manche; David a opté pour le coup clé pour deux points, et il a eu le pire résultat possible. Nous nous disions de tenir ferme et de continuer à bien jouer, mais ce n’était pas chose facile.»

Le Suisse Sven Michel a appuyé les chances pour son pays de concourir aux Jeux Olympiques d’hiver 2014 grâce à une victoire de 8-5 sur le Japonais Yusuke Morozumi. La Suisse a maintenant une fiche 5-5 après cette victoire, et peut encore espérer, mathématiquement au moins, contester un bris d’égalité pour les éliminatoires. Les Japonais ont fini avec une fiche de 3-8.

«Je crois qu’il nous était important de mener dès le début, pour contrôler le match et jouer d’une manière plus défensive; la stratégie a marché,» a dit Michel, dont l’équipe menait 5-2 après trois manches. «Vers la fin du match, nous devenions de plus en plus anxieux, et j’ai commencé à faire des erreurs ça et là, incluant le premier lancer, donc je me suis dit qu’il fallait absolument réussir le dernier coup. Mission accomplie, et j’en suis très heureux.»

À l’autre match de jeudi après-midi, l’Américain Brady Clark a marqué trois points à la première manche et en a volé deux à la deuxième manche, pour s’accrocher à une victoire 9-7 sur le Norvégien Thomas Ulsrud. Les États-Unis ont terminé avec une fiche de 5-6, et les Norvégiens, 5-5.

«C’était une victoire très importante,» a indiqué Clark. «Il nous fallait gagner, finir sur une victoire, renforcer la confiance. Les rondes de cette semaine ne se sont pas déroulées comme nous aurions voulu. Nous en avons tiré des leçons valables, et nous avons hâte de mettre en pratique ces leçons à l’avenir.»

La Suède, la République Tchèque (6-4), le Chinois Rui Liu (5-5) et le Russe Andrey Drozdov (3-7) avaient les laissez-passer de la ronde 16.

L’éliminatoire trois-quatre se contestera samedi à 11h00. Le vaincu en éliminatoire un-deux contestera la demi-finale (samedi, 16h00) contre le vainqueur à l’éliminatoire trois-quatre. Le vaincu en demi-finale et le vaincu en trois-quatre disputeront la médaille de bronze, dimanche à 11h00.

Pour en savoir plus sur l’événement, incluant les listes d’équipes et l’horaire officiel, et pour la billetterie, veuillez visiter le  http://www.curling.ca/fr/championnats/ford-mondial-de-curling/

Les résultats et le classement en direct sont disponibles au http://www.curling.ca/scoreboard/?e=12

TSN/RDS, partenaire officiel de télédiffusion de l’Association Canadienne de Curling, diffusera en direct les matchs préliminaires du Canada, ainsi que tous les éliminatoires.

Les matchs se diffuseront en langue française en direct sur les ondes de RDS2.