Curling.ca Curling.ca/tickets
Subscribe:

Le Canada, seule équipe invaincue au Mondial Ford féminin

Tuesday, 20 March 2012 - Posted by Larry Wood

C’est Oh Canada . . . Déjà!

Après cinq rondes de jeu au championnat mondial Ford de curling féminin de 2012, la formation de Heather Nedohin est déjà en tête du classement au Enmax Centre sans avoir subi la défaite.

L’équipe du Canada a remporté sa troisième victoire de suite, dimanche soir lorsque la skip de la Suisse, Mirjam Ott, a raté son dernier lancer. Le Canada a gagné 6-5.

(Photo: CCA/Michael Burns Photography)

“Ce n’est pas beau quand tu voles comme cela,” a dit Nedohin plus tard. “J’aime voir la skip réussir son dernier lancer. Je suis surprise qu’elle ait raté parce qu’elles avaient bien joué jusqu’à ce point. Et j’ai été surprise qu’elle lance une pierre aussi rapide.”

Le Canada a débuté en inscrivant deux points et menait toujours par deux à la pause, mais la Suisse a nivelé les chances au 6e bout et a volé un point au 7e. Nedohin a été obligée de marquer un point au 8e et Ott a réussi à blanchir le 9e et à conserver le marteau. Mais, elle a raté son coup.

“Ce fut un match serré, mais ce ne fut pas nécessairement un des meilleurs de la part de chaque équipe,” a dit Nedohin. “On le prend, mais ce n’était pas beau.”

La Suisse a battu le Canada au pourcentage, 85-78 et Ott a fait mieux que Nedohin, 79-71, mais la plupart des observateurs se moqueront des statistiques et diront qu’elles sont pour les perdants. Dans ce cas-ci, elles sont correctes.

Le Canada rencontre les Tchèques et les Danoises, aujourd’hui.
“J’aimerais pouvoir jouer d’une manière plus constante tout au cours d’un match,” a dit Nedohin à propos des parties à venir. “C’était notre première présence en soirée. Je crois avoir appris beaucoup de la glace.”

Pas moins de six équipes se sont glissées à un match derrière les Canadiennes avec un dossier de 2-1.

Cette liste comprend la Suisse, l’Écossaise Eve Muirhead qui a gagné 8-6 contre la Danoise Lene Nielsen (1-2) dans la ronde du soir, l’Allemande Melanie Robillard qui a subi sa première défaite, 6-4 aux mains de la Russie (1-2) ainsi que la Suède, la République tchèque et la Corée.

Muirhead a inscrit trois points contre les Danoises au premier bout. Puis ses Écossaises se sont endormies, permettant aux adversaires de prendre une avance de 6-1 au cours des sept prochains bouts avant de revenir avec quatre points au 9e et fermer les livres.

D’où provenait ce bout de quatre points?
“Oh! Dieu seul le sait,” a dit Muirhead. “C’est arrivé comme ça. Nous avons réussi de bons lancers pour placer des pierres derrière la garde centrale et c’est arrivé. Pour eux, il y avait trop de pierres en jeu. J’ai exécuté un bon lancer avec ma première pierre et c’était temps.

“Revenir de l’arrière a été bon pour nous. Ça va donner de la confiance à toute l’équipe.”

Dans un autre match, la championne de 2009, Bingyu Wang de la Chine a remporté son premier en trois départs en battant les États-Unis, 8-4.

Nedohin a infligé une défaite de 7-5 à Wang en après-midi. Ce fut un match que l’équipe de Nedohin, Laine Peters, Jessica Mair et Beth Iskiw a contrôlé presque entièrement, mais chaque fois que les Canadiennes semblaient vouloir en finir, la Chine inscrivait deux points.

En fin de compte, Nedohin avait une avance d’un point et le marteau. Elle n’a fait aucune erreur, frapper et se coller sur la pierre marqueuse.

“Il est difficile sur la glace lorsque vous êtes sur une piste pour la première fois avec un nouvel ensemble de pierres et un nouvel adversaire et vous cherchez comment vous lancez et comment ils exécutent, » dit la skip canadienne.”

La troupe d’Edmonton semblait à l’aise avec l’avantage de la glace.

“Cette pression-là, si c’est le cas, nous la prenons,” a dit Nedohin. “Je crois qu’elle augmente l’intensité pour chacune de nous. En tant que performance, nous travaillons bien en équipe. Si l’une rate, l’autre réussit.”

Ott a battu les Américaines d’Allison Pottinger, 11-7.

Ott a réussi deux tirs bons pour deux points au début du match et on l’a contrôlé par la suite.

“Nous pouvons encore nous améliorer,” a avancé la skip de la Suisse, “mais, nous sommes satisfaites de notre place au classement. Nous comptons sur beaucoup d’expérience, alors j’espère que ça se verra à la fin de la semaine.”

Entre-temps, la Suède a rebondi après une défaite crève-cœur, samedi.
Cette fois, ce fut un gros 10-5 en neuf manches aux dépens des Tchèques invaincues à ce moment-là.

“Nous avons subi une dure défaite hier, absolument pas nécessaire, c’était encourageant de gagner ce match,” a dit la skip Margaretha Sigfridsson qui lance les pierres de 1re.

“Hier, au cours des cinq derniers bouts, nous n’étions pas du tout alertes, peut-être en manque d’énergie et aujourd’hui nous avons mieux agi dans ce département.”

Dans l’autre confrontation de l’après-midi, les surprenantes Coréennes ont continué d’impressionner en volant un gain de 6-5 contre les Italiennes de Diana Gaspari dans un match qui semblait s’en aller dans la direction de l’Italie.

Au contraire, la Coréenne Ji-Sun Kim a marqué avec le marteau au 9e bout pour égaler le pointage et a volé un point au 10e pour la victoire de 6-5.

L’équipe improvisée dirigée par la native du Nouveau-Brunswick, Robillard avec Imogen Lehmann lançant les dernières pierres, a remporté la victoire de 7-6 dans une manche supplémentaire contre Muirhead.

Dans un autre match, la Danoise Nielsen a défait Anna Sidorova de la Russie, 7-5.

L’Allemagne a pris l’avance 2-0 au 4e bout contre l’Écosse et a laissé aller en faveur de Muirhead. L’Écosse a inscrit des doubles trois fois pour niveler les chances, mais Lehmann a exécuté un placement dans le quatre pieds pour la victoire.

“Il n’y a aucun secret,” a dit Robillard plus tard. “Nous étions assez bien en contrôle du match. Imogen a offert de l’excellent jeu, elle contrôlait la vitesse de ses placements et pouvait nous sortir de l’impasse lorsque nécessaire.

“J’avais confiance dans son dernier lancer. Elle réussit de bons placements. C’est une personne assez calme.”

Lehmann a remplacé Robillard après le championnat mondial de 2010 avec la vétérane Andrea Schoepp comme skip. Celle-ci devait diriger l’équipe, cette semaine; elle s’est brisée une jambe lors d’un accident de ski, il y a une semaine. Robillard a été rapidement choisie en tant que remplacement, mais elle n’a jamais dirigé auparavant.

“Je suis sûre qu’elle est très fière,” a déclaré Robillard à propos de Schoepp.

“Je lui ai parlé. C’est nouveau pour moi, apprendre la façon dont les filles lâchent et lancent les pierres; alors, j’ai des entretiens avec elle régulièrement pour voir si elle peut m’aider. C’est tout nouveau pour moi.”

Robillard a déclaré qu’elle avait parlé à Lehmann deux fois avant le voyage pour Lethbridge.

“Elle est vraiment calme et cela aide, car je suis un peu plus fébrile,” a dit Robillard. “Elle me calme et ça réussit bien.”

Muirhead l’a décrit comme étant un de ces matchs qui aurait pu aller d’un côté comme de l’autre à la fin”.

“À la fin, nous avons eu nos chances dans le bout supplémentaire, mais elle a exécuté un placement dans le quatre pieds. Elle méritait la victoire.

“Nous devons l’oublier parce que plusieurs matchs nous attendent. Vous ne pouvez pas les remporter tous et je crois qu’elles (Allemandes) se débrouillent très bien sans Andrea en ce moment.”

Le Danemark a volé un point important contre les Russes au 5e bout pour prendre un avantage de 4-2 et bien aller par la suite.

“C’était important pour nous de mieux jouer que lors de notre premier match qui a été pourri,” a dit Nielsen dont l’équipe s’est inclinée, 6-3 devant l’Allemagne, samedi.

“Nous devons faire encore des changements à notre technique, mais je crois que nous nous améliorons.”

Les attentes des Danoises sont élevées basées sur leur performance de l’an denier avec une quatrième place devant une foule partisane à Esbjerg.

“Je sais, je sais,” a-t-elle dit. “Ils s’attendent à de grands exploits au pays, alors c’est une sorte de pression, mais nous sommes nouvelles sur le plateau mondial; nous allons continuer d’apprendre et de prendre de l’expérience ici.”


Nos galleries de Flickr