English Abonnez-vous :

Le curling, nos affaires : partenariats avec l’entreprise pour générer des recettes

12/12/2013 - Posté par Scott Comfort

Les clubs de curling ignorent trop souvent les sources de revenu au-delà des frais d’adhésion. Mais les partenariats avec l’entreprise sont une excellente source de revenu secondaire, et c’est une occasion dont davantage de clubs devraient user.

La plupart des entreprises ont un budget pour les activités publicitaires et communautaires. Or, un partenariat avec un club de curling cocherait toutes les deux cases. En tant qu’agent immobilier, je considère mes liens avec le club de curling comme très fructueux: il y a non seulement l’exposition et les créneaux qui viennent de la publicité, mais aussi l’occasion pour apporter mon soutien aux communautés dans lesquelles je travaille.

La surface de glace au club de curling Wadena avant la mise en place des partenariats d’entreprise (Photo Scott Comfort)

La surface de glace au club de curling Wadena avant la mise en place des partenariats d’entreprise (Photo Scott Comfort)

Du point de vue du club, les partenariats de publicité et de commandite sont une source de revenu en dehors des adhésions, qui aide à garder le club en vie et financer ses activités. Le club de curling Wadena ignorait la valeur des partenariats avec l’entreprise, mais tout cela a changé quand ils ont mis en œuvre un programme de publicité dans la glace. En tant que responsable de préparation de la glace, je tenais à faire la transition entre les cercles peints traditionnels vers une maille en vinyle, pour réduire le fardeau de travail, mais les fonds n’étaient pas dans le budget. J’ai trouvé une solution sous forme du produit Full House Rings de Jet Ice. Les six premiers coups de fil que j’ai faits pour demander si on s’intéressait à mettre une publicité dans les cercles ont suscité une réponse unanimement enthousiaste : «Oui!», sans même me demander le coût. La priorité numéro une de ces entreprises était de donner leur appui au club, mais elles ont été super contentes de se faire connaître aux joueurs et joueuses de curling, cela va sans dire.

Comment ai-je trouvé tant de commanditaires? Peut-être que les entreprises communautaires de la Saskatchewan rurale sont plus enclines à appuyer les organismes locaux, mais si on pose cette question aux entreprises, les réponses varient. Certaines entreprises valorisent l’exposition publicitaire; certaines s’intéressent à investir dans leur communauté, mais la plupart d’entre elles apprécient avant tout la reconnaissance que le club exprime à propos de ce partenariat.

Vous avez remarqué peut-être que nous parlons autant de partenariat que de commandite ou de publicité, ceci parce qu’un partenariat va dans les deux sens; toutes les deux parties en bénéficient. Une commandite, par contre, est souvent vue comme un don. Si le club sait récompenser le commanditaire de manière concrète ou abstraite, les chances sont d’autant plus fortes que le commanditaire demeure loyal au club pour des années à venir. Utilisez par exemple des coûts accessoires pour montrer votre appréciation au partenaire, sans que cela coûte des dollars réels au club. Si vous offrez au partenaire un tarif de location réduit, voire gratuit, sur vos locaux pour une réception que cette entreprise organise, tous les deux côtés bénéficient. Vous donnez au partenaire une récompense au-delà d’un simple panneau sur le mur, et vous encouragez du coup une visite dans vos lieux. Et il est possible qu’on décide d’y passer un peu plus de temps, ou revenir, et se payer un repas ou une coupe.

Les joueurs et joueuses de curling à Wadena se sont vite accoutumés aux cercles commandités(Photo Scott Comfort)

Les joueurs et joueuses de curling à Wadena se sont vite accoutumés aux cercles commandités(Photo Scott Comfort)

Les publicités dans la glace deviennent de plus en plus communes dans les quatre coins du pays, et un jour cette maille pourrait bien remplacer les cercles bleus et rouges traditionnels dans les clubs; ça va donner aux clubs une nouvelle source de revenu tout en donnant un lifting à un sport que certaines personnes voient comme un peu vieux jeu.

Avant le début du programme des cercles publicitaires à Wadena, je me faisais des soucis que certains des «traditionalistes» n’allaient pas aimer les nouveaux cercles tape-à-l’œil, ou qu’on allait dire que les publicités faisaient perdre la concentration sur le jeu. Or, j’ai vite appris que les cercles ont été une distraction pendant un ou deux bouts parce que tout le monde s’émerveillait devant la nouveauté. Mais après qu’ils ont eu l’occasion de comparer et classer les différentes publicités, les joueurs ont recommencé à curler comme d’habitude.

Je n’ai jamais monté un programme publicitaire si réussi que celui-ci. Les commanditaires en sont ravis et il y a même de nouveaux commanditaires qui demandent de participer. Les joueurs sont heureux parce que les cercles sont bien plus uniformes qu’autrefois, quand je faisais ça de manière traditionnelle, et je souris à entendre les juniors qui voient les cercles pour la première fois et les qualifient de «cool»…et ils ne parlent pas de la température dans l’enceinte.

Tout comme on a vu dans le programme très réussi Ride to Curl à Saskatoon [link], il faut suivre son coup, mettre en pratique les bonnes idées et continuer à y travailler. Le conseil d’administration et le comité chargé du programme des publicités dans la glace à Wadena a fait exactement cela, et ils ont réalisé une belle réussite. Chose intéressante, beaucoup des entreprises qui ont participé au programme publicitaire avaient des liens avec des membres du club, donc les revenus sont venus non pas directement des membres, mais indirectement, des compagnies auxquelles ces membres travaillent.

La leçon à en tirer? Les «revenus de commandite» du club ont quintuplé, et nous avons mis en place une source de revenu secondaire, en dehors des adhésions, à la fois solide et durable.



Vidéos récentes

Publicité

Nos galleries de Flickr


Cliquez ici pour accéder à nos galeries Flickr