Tous les articles / Nos championnats / La ronde des médailles se dessine au championnat interuniversitaire

La ronde des médailles se dessine au championnat interuniversitaire

Mardi soir, sept des huit qualifications aux demi-finales de mercredi avaient été établies; la seule place qui restait à décider relevait du tournoi féminin.

Cette qualification se disputait entre les Dalhousie Tigers (5-2) et les Brandon Bobcats : pour chaque équipe, une victoire était obligatoire pour accéder aux éliminatoires. Par les aléas du destin, ces deux équipes se sont affrontées en compétition directe à la dernière ronde du tournoi préliminaire. Kristin Clarke, de Dalhousie, a montré qu’elle n’est pas à sous-estimer comme championne du monde junior, menant son équipe vers une victoire importante 6-4, et mettant la main sur la dernière qualification aux demi-finales.

Les Guelph Gryphons (5-2) sont entrées dans l’histoire en tant que première équipe de cette université à se qualifier à la ronde des médailles du Championnat national interuniversitaire SIV / Curling Canada, en vertu d’une victoire 10-9 en bout supplémentaire sur les UNB Varsity Reds (0-7), un retour en force remarquable.

Guelph skip Jestyn Murphy (photo by Ken Reid)

Guelph skip Jestyn Murphy
(photo par Ken Reid)

«Il a fallu examiner ce que nous savions à propos de la glace, à propos de la pesanteur de placement, puisqu’il faut établir des marqueurs dans les cercles,» a remarqué la capitaine des Gryphons, Jestyn Murphy. «Il est très dur de se ressaisir après un début de match si fragile que ça, mais il faut continuer à regarder vers l’avant.»

Ce qu’elles ont fait. Avec un déficit énorme 8-1 après quatre bouts, les Gryphons se sont remuées pour faire ce qu’il fallait faire aux quatre bouts suivants, et réduire l’écart à un seul point. Grâce à deux points marqués au dixième bout, les deux équipes ont continué en bout supplémentaire, où Guelph en est sorti victorieuse, ayant monté un retour en force incroyable. En plus, non seulement les Gryphons accèdent-elles aux éliminatoires, elles le font au premier rang!

Les Brock Badgers (3-4) ont bouclé la boucle sur leur campagne 2016 sur une note positive, avec une victoire 9-7 sur les Wilfrid Laurier Golden Hawks (2-5) grâce en partie à un vol d’un point au dernier bout.

Les Pandas de l’Université de l’Alberta (5-2) avaient la possibilité de mettre la main sur le premier rang aux éliminatoires, mais Thompson Rivers University (5-2) a mis fin à cet espoir, triomphant 10-4 après neuf bouts.

«Nous savions au tout début du tournoi que ce serait un tournoi chaudement disputé,» a dit la capitaine des Pandas, Kelsey Rocque. «Nous savons qu’il faut apporter notre meilleur jeu pour accéder aux éliminatoires, et nous espérons prolonger ce même élan pour les matchs qui restent.»

Chaudement disputé, c’est le moins qu’on puisse dire. Toutes les quatre équipes féminines aux éliminatoires affichent un dossier 5-2, donc plusieurs bris d’égalité se sont imposés pour déterminer les rangs. Le dossier des victoires et défaites au sein du groupe de quatre équipes est le facteur le plus important, et Thompson Rivers et Guelph ont le même dossier 2-1 parmi les quatre équipes. Quand ces deux équipes ont contesté leur match au tournoi à la ronde, Guelph a vaincu Thompson Rivers, donc Guelph aura le 1er rang et Thomson Rivers, le deuxième. Pareillement, parmi ces quatre équipes, l’Université de l’Alberta et Dalhousie ont un dossier 1-2, mais Dalhousie en est sortie victorieuse en compétition directe, donc celle-ci détient le troisième rang et celle-là, le quatrième. Les affrontements des éliminatoires sont #1 versus #4 et #2 versus #3, donc Guelph va s’affronter à l’Université de l’Alberta et Thompson Rivers jouera contre Dalhousie en compétition féminine mercredi.

Chez les hommes, toutes les quatre équipes qui contesteront les éliminatoires se sont qualifiées; la seule question qui restait était le classement de ces quatre équipes pour les éliminatoires. Les Golden Bears de l’Université de l’Alberta (7-0) ont complété le tournoi à la ronde sans subir une seule défaite; ils ont remporté leur dernier match 7-6 sur les University of Victoria Vikes (4-3), ceci en dépit d’avoir concédé quatre points aux Vikes au quatrième bout et laisser ouvrir une avance temporaire 4-2.

« [Ce match] était une occasion pour exécuter des coups de précision, mais si nous rations un coup, il n’y a pas eu d’effet majeur sur le résultat,» a indiqué le capitaine des Vikes, Corey Chester. «Nous avons abordé ce match prêts à livrer une bataille.»

L’équipe hôtesse UBC Okanagan Heat (2-5) a subi une défaite 8-5 en neuf bouts dans son dernier affrontement, contre les Dalhousie Tigers (2-5), alors que les Wilfrid Laurier Golden Hawks (6-1) ont consolidé leur deuxième rang au classement avec une victoire 9-4 sur les Waterloo Warriors (2-5).
Les Brock Badgers (4-3) ont vaincu les Saint Mary’s Huskies (1-6) 7-4, et ce faisant, cette université accède aux éliminatoires pour la première fois. «C’est vraiment génial,» a indiqué le capitaine des Badgers, Eric Bradey. «Notre objectif au début de la semaine était de nous qualifier aux éliminatoires, et nous avons achevé cette mission.»

Bradey est un athlète accompli, se surpassant dans plusieurs sports; il est défenseur sur l’équipe de soccer des Badgers. Cette semaine, cependant, c’est le curling et rien d’autre.

«Il importait d’apporter un bon jeu et d’apporter cet élan aux éliminatoires. «Nous avons gagné tous les deux matchs aujourd’hui, et nous sommes vraiment ravis d’accéder aux éliminatoires.»

Les Golden Bears de l’Université de l’Alberta occupent le premier rang à la ronde des médailles, et en conséquence ils auront pour adversaire l’équipe au quatrième rang, les Brock Badgers, alors que les Wilfrid Laurier Golden Hawks, au deuxième rang, vont s’affronter à l’équipe au troisième rang, les University of Victoria Vikes.

Les résultats complets, le tableau de classement et les alignements des équipes sont accessibles au :
Dames : https://www.curling.ca/scoreboard/#!/competitions/2061
Hommes : https://www.curling.ca/scoreboard/#!/competitions/2062

(par Jesse Matthews)