Tous les articles / Nos championnats / Équipe Canada débute par une victoire sur la province hôtesse au Tournoi Scotties

Équipe Canada débute par une victoire sur la province hôtesse au Tournoi Scotties

PENTICTON, C.-B. – Ça fait sept fois que Michelle Englot a enfilé le vert emblématique de sa province native, la Saskatchewan, au Tournoi des Cœurs Scotties. Mais l’an dernier, elle a arboré le jaune du Manitoba. Et samedi, elle s’est habillée pour la première fois dans le rouge et le blanc, et elle est partie du bon pied en tant qu’Équipe Canada, dirigeant son quatuor winnipégois vers une victoire 6-2 sur la Colombie-Britannique à la première ronde du Tournoi des Cœurs Scotties 2018.

Équipe Canada célèbre sa victoire contre la Colombie-Britannique samedi. (Photo, Curling Canada / Andrew Klaver)

Englot, sa troisième Kate Cameron, deuxième Leslie Wilson, première Raunora Westcott, la remplaçante Briane Meilleur et l’entraîneur Ron Westcott s’étaient inclinés devant l’Ontario à la finale du Tournoi des Cœurs Scotties 2017. Mais quand Rachel Homan et son quatuor d’Ottawa se sont qualifiés à représenter le Canada aux Jeux Olympiques d’hiver 2018, Englot et sa bande ont été invitées par Curling Canada à jouer le rôle d’Équipe Canada.

«C’est vraiment spécial. Nous tenions à enfiler fièrement ces couleurs et jouer avec tout notre cœur,» a dit Englot, tout en admettant qu’elle a toujours du mal a accepter l’identité d’Équipe Canada. «Nous sommes ici à titre symbolique.

«Ce n’est qu’un blouson, n’est-ce pas? Donc l’objectif est de bien jouer, accéder aux éliminatoires, puis remporter le titre et nous payer nos propres blousons.»

La huitième manche du match Canada-C.-B. s’est avérée décisive dans cette partie jusqu’alors très serrée. La capitaine britanno-colombienne, Kesa Van Osch, a laissé une pierre adverse dans la maison dans sa tentative de double sortie, servant à Englot un placement simple pour deux points, et une avance 4-2. En neuvième manche, Équipe Canada avait trois pierres jonchées autour du bouton, et Van Osch a su sortir seulement une d’entre elles, concédant un vol pour élargir son déficit à 6-2.

«Nous avons fait preuve de patience, et quand les occasions sont enfin survenues, nous en avons profité,» a indiqué Englot. «Nos adversaires ont très bien joué et elles ont gardé notre rythme, mais nous avons réussi des coups clés pour obtenir notre doublé à la huitième manche et cela a été énorme.

«Il faut que je déchiffre un peu mieux la glace, et nous devons être moins lentes à démarrer, mais à part cela, mes coéquipières ont très bien joué et je pense que ça s’annonce très prometteur pour notre équipe.»

Pour ce qui est de Van Osch, qui avait débuté au Scotties il y a quatre ans à Montréal, c’était très spécial pour elle et son équipe, basées à Nanaimo (troisième Marika Van Osch, deuxième Kalia Van Osch, première Amy Gibson, remplaçante Rachelle Kallechy et le coach Bill Tschirhart) de représenter la province hôtesse.

«C’est vraiment génial. Que peut-on rêver de mieux que de jouer à la maison. C’est super,» a affirmé Kesa Van Osch. «Nous nous sentions bien. Un peu anxieuses au début, puisque ça fait un bout de temps depuis notre dernière participation au Scotties, donc nous avions les nerfs un peu en boule pour commencer, mais je pense que nous nous sommes prises en main vite fait. Je pense que nous nous sommes bien débrouillées à notre première partie aujourd’hui.

La capitaine québécoise Émilia Gagné vise la victoire de son équipe contre le Nunavut samedi. (Photo, Curling Canada / Andrew Klaver)

«Nos adversaires sont une excellente équipe et elles ont eu le dessus sur nous.»

Tous les matchs de la première ronde du tournoi samedi après-midi ont impliqué des équipes du Groupe B, sous le nouveau format à 16 équipes. Les têtes du classement de ce groupe, les Albertaines, ont arraché une courte victoire 6-5 grâce à un placement signé Casey Scheidegger (Grande Prairie/Lethbridge) qui a fini par arriver de justesse sur le bouton, suffisant bon pour prévaloir sur la Torontoise Hollie Duncan.

En dépit de la concession de quatre points en troisième manche pour prendre un recul 4-1, Terre-Neuve-et-Labrador, avec Stacie Curtis à la barre, s’est rattrapée avec plein de points marqués aux dernières manches pour triompher sur la Prince-Édouardienne Robyn MacPhee par la marque de 11-6.

Le Nunavut, dont c’est la première présence au tour principal du Scotties, a essuyé une défaite 9-2 aux mains des jeunes championnes québécoises, avec Émila Gagné, d’Alma, aux commandes. Les applaudissements les plus chaleureux de cette première ronde sont survenus en quatrième manche de cette partie, lorsque la capitaine nunavoise, Amie Shackleton, d’Iqaluit, affichant un déficit 5-0 face à quatre marqueurs adverses, a réussi un placement au bouton pour arracher un point capital.

Le Tournoi des Cœurs Scotties 2018 se poursuit ce soir, avec une ronde à 19h00. Dimanche, il y aura trois rondes, à 9h00, 14h00 et 19h00 (toutes les heures sont indiquées au fuseau horaire du Pacifique).

Les résultats en temps réel, le classement et les statistiques du Tournoi des Cœurs Scotties 2018 sont disponibles au www.curling.ca/scoreboard/

TSN et RDS2 (plus une diffusion en temps réel sur ESPN3 aux États-Unis) assureront une couverture complète du Tournoi des Cœurs Scotties 2018. Visitez le www.tsn.ca/2017-18-curling-broadcast-schedule-1.593081 pour consulter l’horaire de diffusion.

Pour les ventes des billets au Tournoi des Cœurs Scotties 2018, visitez le www.curling.ca/2018scotties/tickets/