Équipe Canada / Blog Paralympiques: Bonjour de Corée!

Blog Paralympiques: Bonjour de Corée!

Bonjour de Corée,

Il reste seulement un couple de jours avant les cérémonies d’ouverture des Jeux Paralympiques 2018. L’équipe de curling en fauteuil roulant (les cinq athlètes plus une équipe de soutien de six personnes) a passé les derniers jours à Incheon (en banlieue de Seoul) afin de nous habituer au décalage horaire, trouver un bon cycle de sommeil, et évidemment passer du temps à nous entraîner sur la piste de curling.

Cinq de notre nombre avons pris un vol direct en partance de Toronto; les six autres sont partis de Vancouver. Heureusement, les deux vols ont atterri dans un intervalle d’une heure, donc nous avons pu ramasser ensemble nos bagages et nos équipements et trouver notre navette.

Jamie Anseeuw delivers a rock in practice prior to the 2018 Paralympics (Photo by Brian Chick - Curling Canada).

Jamie Anseeuw delivers a rock in practice prior to the 2018 Paralympics (Photo by Brian Chick – Curling Canada).

Une chose qu’il ne faut jamais sous-estimer : quand on part en voyage pour trois semaines, les bagages deviennent lourds. Quand un tel voyage comprend une participation aux Jeux Paralympiques, et il faut prendre en compte toutes les éventualités, incluant celles qui sont propres aux athlètes en fauteuil roulant, le nombre de valises se redouble, semble-t-il. En plus, les athlètes en fauteuil roulant ont peut-être besoin d’aide à manier les bagages…donc le personnel de soutien est très apprécié!

Aux premiers jours, nous nous fixons de petits objectifs quotidiens. À la première journée, il s’agissait d’obtenir suffisamment de sommeil, boire beaucoup d’eau et devenir confortables. La deuxième journée, nous voulions bouger, lancer quelques pierres, et nous endormir et nous réveiller à la bonne heure.

La stratégie est d’aller tout doucement, et développer lentement mais sûrement un élan positif. Le contingent de curling comprend 12 équipes, donc le tournoi à la ronde comprendra 11 matchs. C’est un marathon plutôt qu’un sprint. Donc il est d’autant plus important de cocher toutes les cases en matière de préparation.

Au fil des premiers jours, nous avons fait trois séances d’entraînement à la Patinoire internationale SeonHak, une installation qui abrite deux patinoires conformes aux dimensions réglementaires pour le hockey, et une plus petite patinoire avec deux pistes de curling. La première fois où nous nous sommes rendus à cette installation, les lumières étaient éteintes et les pierres étaient rangées à côté des pistes. Je pense qu’on avait oublié que nous avions rendez-vous!

Heureusement, l’un de nos principes directeurs est de tirer le meilleur parti de la situation, être souples, et nous adapter à a volée. Au bout de quelques minutes, notre psychologue du sport Kyle Paquette avait mis toutes les pierres sur la piste et notre attaché de presse Brian Chick s’était mis à préparer la glace (la surface avait récemment été inondée et grattée, mais ce n’était aucunement perlé).

Nous avons veillé à ce que les séances d’entraînement soient agréables et utiles, et tout le monde en est sorti très confiants après ces trois jours à Incheon. Aujourd’hui, nous avons quitté Incheon, et nous avons pris le train vers Pyeongchang; nous sommes maintenant installés dans le Village des athlètes.

Il y a quelques activités auxquelles nous devons assister en équipe avant de nous lancer aux entraînements jeudi. Nous espérons bâtir encore sur l’élan positif avant notre premier affrontement samedi. On y va étape par étape!!

Wendy Morgan – chef d’équipe