Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canda accède aux éliminatoires des Jeux Paralympiques

Le Canda accède aux éliminatoires des Jeux Paralympiques

L’équipe canadienne de curling en fauteuil roulant savait que ce ne serait pas facile de défendre pour une troisième fois la médaille d’or paralympique dans cette discipline, et que ce serait un long chemin.

L’équipe qualifie souvent de «marathon» le tournoi à la ronde à 11 matchs, et elle tenait à aborder cet effort étape par étape.

Avec leur plus récent gain 6-2 sur l’Allemagne, les athlètes canadiens devraient se féliciter d’avoir marqué un jalon important, du fait de s’être officiellement qualifiés aux éliminatoires.

PyeongChang 14/3/2018 - Hugs for the win as Canada takes on Slovakia in wheelchair curling at the Gangneung Curling Centre during the 2018 Winter Paralympic Games in Pyeongchang, Korea. Photo: Dave Holland/Canadian Paralympic Committee

Photo: Dave Holland/Canadian Paralympic Committee

«Nous sommes super heureux,» a affirmé le skip Mark Ideson (London, Ont.). «C’était une longue semaine. Tout le monde est épuisé. Nous n’avons pas eu beaucoup de temps entre nos deux plus récents matchs, pas longtemps pour dormir. Donc je suis très fier de la performance de mes coéquipiers aujourd’hui.»

Pour la première fois depuis plusieurs matchs, le Canada a contrôlé le jeu du début jusqu’à la fin; pas d’histoire de retour en force spectaculaire; cette fois, le Canada n’a jamais eu à se soucier.

«C’est le type de match que je préfère,» a rigolé Ideson. «Nous nous sommes imposés sans délais aux deux derniers matchs. Nous sommes partis du bon pied à ces deux matchs-là. Nous en discutons beaucoup, et nous essayons de cerner les moyens pour favoriser ce genre de scénario. Et ça semble marcher.»

Cet effort a effectivement été assez différent des matchs précédents, où le Canada a dû surmonter un déficit considérable à trois affrontements différents. Du point de vue d’Ideson, cependant, le match d’aujourd’hui devrait servir de référence.

«Je pense que nous préfèrerions être reconnus pour notre performance dominante plutôt que pour notre aptitude à revenir de l’arrière,» a-t-il remarqué.

Le Canada a amélioré sa fiche à 8-2, une note qui le qualifie aux demi-finales. Reste à voir qui sera son adversaire. Les Canadiens pourraient raisonnablement terminer du premier jusqu’au troisième rang, dépendamment du résultat de leur dernier affrontement, et le résultat du match entre la Chine et la Corée.

Pour mettre la main sur première place, le Canada doit vaincre la Finlande à son dernier affrontement du tournoi à la ronde.

«Nous allons rester fidèles à notre stratégie de jeu,» a dit Ideson. «Nous tenons à apporter un bon élan aux éliminatoires. Pas question de mettre la charrue avant les bœufs. Il faut nous assurer de nous concentrer sur le prochain match, suivre le plan, et essayer de gagner.»