Tous les articles / Nos championnats / Le Canada trouve la force pour demeurer invaincu au Mondial Ford de curling féminin

Le Canada trouve la force pour demeurer invaincu au Mondial Ford de curling féminin

NORTH BAY, Ont. – Il a fallu six bonnes manches pour que Jennifer Jones maîtrise enfin la pesanteur de placement, mais son adversaire coréenne EunJung Kim n’y est pas parvenue, et au cours des trois dernières manches le Canada a marqué cinq points contre zéro pour les Coréennes, pour en sortir avec un gain 8-4 et un dossier parfait encore intact, mercredi après-midi au Mondial Ford de curling féminin.

La capitaine canadienne Jennifer Jones, à droite, encourage les balayeuses Dawn McEwen, à gauche, et Kaitlyn Lawes. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

Menées 4-3 après six manches, Jones et sa bande ont enregistré un doublé à la septième manche, puis ont volé un point en huitième manche et deux de plus en neuvième manche. À chacune de ces manches finales, Jones a réussi des placements quasiment parfaits et Kim n’a pas su riposter. La jeune Sud-Coréenne, médaillée d’argent aux Jeux Olympiques le mois dernier, a mis trop de pesanteur à son dernier tir de la neuvième manche pour accorder le vol aux Canadiennes, puis les deux équipes se sont serré la main.

«Nous nous sommes débattues tôt dans le match avec la pesanteur de placement, mais nous nous sommes imposées au fur et à mesure que la partie progressait,» a dit Jones. «(La glace) avait une pesanteur d’une dizaine de livres de plus qu’auparavant. Il est difficile d’imaginer qu’il faut lancer si fort que ça, et puis nos tirs étaient constamment trop mous. À la longue, nous avons commencé à y mettre plus de force, et tout a fini par s’arranger. Nous avons réussi de bons placements, des tirs clés, et cela a changé la donne.»

Jones, sa troisième Kaitlyn Lawes, deuxième Jill Officer, première Dawn McEwen, la remplaçante Shannon Birchard et les entraîneures Wendy Morgan et Elaine Dagg-Jackson affichent maintenant un dossier 7-0, et elles sont maintenant sur une trajectoire de confrontation avec la seule autre équipe invaincue, celle de la Suédoise Anna Hasselborg (8-0). Ces deux équipes ont rendez-vous ce soir à 19h00.

Par le truchement d’un interprète, Kim, qui affiche maintenant 6-2, a dit que la glace dans l’aréna North Bay Memorial Gardens avait changé considérablement et elle n’a pas su maîtriser la pesanteur de placement comme Jones l’avait fait.

«Jennifer Jones est une championne du monde et une médaillée d’or olympique; elle faisait des tirs incroyables et elle avait tant de contrôle,» a remarqué Kim, en ajoutant qu’elle ne se faisait pas trop de soucis à la suite de cette défaite. «Le nombre de défaites n’est pas grand-chose. Nous avons apporté un bon niveau de jeu, nous y avons mis du cœur, et maintenant nous allons nous concentrer sur le prochain affrontement.»

Après que les deux équipes avaient marqué des points uniques à tour de rôle au cours des trois premières manches, le Canada a récolté le premier doublé grâce à un frapper-et-rouler délicat de la main de Jones à son dernier tir en quatrième manche.

La Corée du Sud a noué la marque 3-3 à la mi-temps lorsque Kim a exécuté un frapper-et-rester capital pour un point, faisant face à quatre marqueurs canadiens sur la piste.

La Russe Victoria Moiseeva, à droite, dirige ses balayeuses, comme l’observe Anna Kubešková, de la République tchèque. (Photo, Curling Canada / Michael Burns)

En sixième manche, le Canada semblait à nouveau bien placé pour récolter plusieurs points, mais Jones a lancé trop fort avec sa garde. Kim a profité de cette erreur avec une montée angulaire – frappé pour voler un point et prendre les devants.

Mais en septième manche, Jones a atteint le bord du bouton avec son dernier tir, un placement, enregistrant deux points pour reprendre le dessus 5-4. Un autre placement parfait de la part de Jones à la huitième manche a produit un vol d’un point pour le Canada lorsque Kim n’a pas su sortir le marqueur canadien.

À son affrontement précédent, plus tôt dans la journée, Kim, qui est appuyée par la troisième KyeongAe Kim, deuxième SeonYeong Kim, première YeongMi Kim, la remplaçante Chohi Kim et les entraîneurs MinJung Kim et KyungDoo Kim, l’avait échappé belle dans une décision 9-8 en manche supplémentaire contre les États-Unis.

Aux autres matchs de mercredi après-midi, la Russe Victoria Moiseeva (5-2) a marqué des doublés à trois reprises et un triplé en huitième manche en route vers un gain 9-5 sur Anna Kubešková, de République Tchèque (4-4); Jamie Sinclair, des États-Unis (4-4) a marqué des points uniques aux cinquième et sixième manches pour l’emporter 8-4 sur la Chinoise Yilun Jiang (3-5); et la Danoise Angelina Jensen (2-6) a volé trois points à la sixième manche dans une courte victoire 8-7 sur l’Italienne Diana Gaspari (2-6).

Alors qu’on aborde le dernier tiers du tournoi à la ronde à 20 séances, aucune équipe n’est encore mathématiquement écartée des éliminatoires à six équipes sous ce nouveau format. Même les équipes qui affichent six défaites sont encore dans la course puisque, à part les quatre premières équipes au classement, toutes les autres équipes ont subi au moins quatre défaites.

La Suède, la Japonaise Tori Koana (3-4), la Suissesse Binia Feltscher (3-5), l’Allemande Daniela Jentsch (1-6) et l’Écossaise Hannah Fleming (2-6) ont eu les exemptions de cette séance.

Le Mondial Ford 2018 de curling féminin continue mercredi avec une autre ronde à 19h00 (toutes les heures sont indiquées au fuseau horaire de l’Est du Canada).

Les résultats en temps réel, le classement et les statistiques du Mondial Ford 2018 de curling féminin sont accessibles au www.worldcurling.org/wwcc2018/livescores

TSN et RDS2 assureront une couverture complète de tous les matchs d’Équipe Canada au Mondial Ford 2018 de curling féminin. Visitez le www.tsn.ca/2017-18-curling-broadcast-schedule-1.593081 pour consulter tous les détails de l’horaire de radiodiffusion.

Les billets au Mondial Ford 2018 de curling féminin sont en vente au www.curling.ca/2018worldwomen/tickets/