Tous les articles / Nos nouvelles / Le Canada domine ses adversaires en deuxième journée de Coupe du monde de curling

Le Canada domine ses adversaires en deuxième journée de Coupe du monde de curling

Les Canadiens n’auraient pu envisager de meilleurs résultats au deuxième jour des compétitions de la Coupe du monde de curling. Les formations canadiennes masculine, féminine et double mixte ont écrasé la concurrence jeudi, cumulant 48 points collectivement, contre 5 points alloués à leurs adversaires, sur un total de cinq matchs. En vertu de cette série de gains, toutes les trois équipes sont très bien placées alors que la première moitié du double tournoi à la ronde tire vers sa fin.

Kevin Koe. (Photo, Fédération mondiale de curling/Celine Stucki)

Le duo de curling double mixte de Laura Walker (Edmonton) et Kirk Muyres (Saskatoon) a mis le ton à la ronde de matinée, remportant une victoire décisive 9-1 contre les Russes Maria Komarova et Daniil Goriachev. Le résultat final a beau suggérer une formidable attaque de la part du Canada, il s’agissait plutôt d’une approche plus modérée, où les Canadiens ont mis une pression inexorable sur leurs adversaires russes. Tout compte fait, le Canada a récolté des points multiples à seulement deux occasions, dont un doublé en première manche et un triplé en septième manche.  Walker/Muyres ont attendu jusqu’à la cinquième manche pour avoir le marteau. Les deux Canadiens ont volé deux points en première manche, suivi par des vols d’un point à chacune des deux manches suivantes. Après avoir accordé un point à leurs adversaires en quatrième manche, Walker et Muyres ont marqué un point en cinquième manche et en ont volé un en sixième manche, puis  trois en septième manche, ce après quoi les Russes ont tendu la main, pour servir à Walker et Muyres leur deuxième victoire sur autant de matchs à la Coupe du monde de curling.

Laura Walker. (Photo, Fédération mondiale de curling/Celine Stucki)

Plus tard dans la journée, les Canadiens sont rentrés sur la piste pour signer une victoire 8-2 contre la jeune équipe suédoise de Thérèse Vestman et Robin Ahlberg. Le Canada a pris le contrôle du match à la quatrième manche. Avec une avance 3-2, Walker et Muyres ont enregistré deux points en quatrième manche, un vol de deux points en cinquième manche et un vol d’un point en sixième manche, sur le chemin vers un gain qui s’est décidé en six manches.

«Nous savions en abordant ce match que la condition de la piste était un peu plus difficile que ce que nous avions vu jusqu’alors,» a remarqué Walker.

«Nous avons pris le temps nécessaire pour déchiffrer la glace, et nous avons exécuté nos lancers avec toute la précision requise, et cela a fait toute la différence. Nous aimerions aller à Pékin [aux Jeux Olympiques de 2024], et nos sommes bien conscients que nous portons la feuille d’érable sur le dos, donc nous voulons faire la fierté de notre pays. Que ce soit une victoire ou une défaite, nous voulons faire de notre mieux pour notre pays.»

Walker et Muyres ont un avantage considérable sur les autres équipes dans leur groupe : ils occupent la tête du classement, affichant 3-0, alors que les trois autres équipes affichent le même dossier 1-2. Le Canada doit encore s’affronter aux Norvégiens Kristin Moen Skaslien/Sander Olav Rølvåg et aux Russes Komarova/Goriachev. Une victoire dans chacun de ces matchs consoliderait la place du Canada à la tête du classement et lui paierait une qualification à la finale de dimanche.

Le Calgarois Kevin Koe a lui aussi connu une journée impressionnante dans le Suzhou Sports Centre. Son nouvel alignement de B.J. Neufeld (troisième), Colton Flasch (deuxième) et Ben Hebert (premier) trouve son rythme de croisière, ayant remporté deux victoires décisives au tournoi à la ronde. Le premier gain s’est obtenu aux dépens du médaillé de bronze du Mondial 2018, l’Écossais Bruce Mouat. Le lancer clé s’est fait à la toute première manche, après que Mouat a raté une tentative de gel. Cette erreur a été une occasion en or pour les Canadiens, qui n’ont pas hésité à en profiter. Koe a lancé une double sortie pour quatre points et a pris les commandes, ajoutant des vols aux deuxième et troisième manches pour élargir son avance à 6-0. L’Écosse a enfin marqué un point en quatrième manche, mais les Canadiens ont riposté avec un triplé en cinquième manche et ont scellé l’affaire par un vol de deux points pour un résultat final de 11-1.

«C’était le moment clé pour sûr. La piste était capricieuse, avec une courbe beaucoup plus forte dans un sens que l’autre,» a dit Koe à propos de la tentative de gel que Mouat avait ratée en première manche. «Bruce a bien lancé à son tir final, et normalement c’est un coup qu’il réussit sans problème, mais à la première manche, on ne peut toujours prévoir, et le lancer n’a pas courbé suffisamment. Je ne m’attendais aucunement à ce scénario, et évidemment c’est écrasant pour nos adversaires. C’est difficile de rattraper une avance comme ça.»

Les Canadiens ont couronné la journée par un gain 8-2 aux dépens du Japonais Masaki Iwai à la ronde du soir. À nouveau, le Canada s’est imposé dès la première manche, prenant les devants pour mettre le ton du match. Le Japonais Iwai avait le marteau mais son placement n’est pas parvenu à la maison, et le Canada en est sorti avec trois points en conséquence. Koe a volé deux points de plus pour mener 5-0. Le Japon a accordé trois points de plus aux Canadiens au cours des deux manches suivantes, dont deux en quatrième manche et un vol d’un point en cinquième manche. Les Japonais ont marqué un point en sixième manche mais ont tendu la main tout de même.

Équipe Koe occupe à elle seule la tête du classement de son groupe, avec un dossier parfait 3-0. Les Canadiens ont un match à disputer demain, contre le Suisse Peter de Cruz (1-2).

Joanne Courtney, Emma Miskew et Rachel Homan.(Photo, Fédération mondiale de curling/Celine Stucki)

Rachel Homan, d’Ottawa, et son quatuor d’Emma Miskew (troisième), Joanne Courtney (deuxième) et Lisa Weagle (première) n’ont même pas alloué un seul point à leur adversaire jeudi. Les Canadiennes se sont affrontées à la Sud-Coréenne Minji Kim et en sont sorties victorieuses 12-0 en six manches. Homan avait le marteau en première manche et a réussi un placement pour deux points à son dernier tir. Par la suite, les Canadiennes ont volé un point en deuxième manche, des doublés aux troisième et quatrième manches, un point en cinquième manche, et quatre points en sixième manche.

«Mon équipe a très bien joué. Nous avions une excellente maîtrise des pierres et de la glace,» a remarqué Homan.

«L’équipe coréenne est une formation relativement nouvelle, donc elles sont toujours en train de se connaître les unes les autres. Je suis certaine que nous verrons une meilleure prestation à notre prochain affrontement. Il est difficile de faire un grand trajet et se remettre du décalage horaire en très peu de temps. Nous sommes arrivées mardi et nous avons commencé à jouer plus ou moins immédiatement, mais nous sommes très contentes d’être ici.»

Les Canadiennes complèteront la première moitié du double tournoi à la ronde vendredi; elles ont une confrontation avec l’Américaine Nina Roth (2-0) à la séance d’après-midi, et à la ronde du soir elles s’affrontent à la Russe Anna Sidorova (0-2).

Le pointage en temps réel, le classement et les statistiques de la Coupe du monde de curling sont disponibles au https://l1live.curlingworldcup.com/

TSN et la Fédération mondiale de curling assurent une couverture en direct de la Coupe du monde de curling. Pour accéder à l’horaire de diffusion de TSN, CLIQUEZ ICI. La FMC fera une diffusion en temps réel d’une sélection de matchs sur son canal YouTube.