Tous les articles / Nos nouvelles / Les équipes canadiennes espèrent poursuivre sur leur lancée dans la deuxième manche de Coupe du monde de curling

Les équipes canadiennes espèrent poursuivre sur leur lancée dans la deuxième manche de Coupe du monde de curling

Les yeux seront tournés vers les équipes canadiennes masculine, féminine et de double mixte, alors que s’amorce, mercredi, la deuxième manche de la Coupe du monde de curling à Omaha, dans le Nebraska. La feuille d’érable sur l’avant de la veste des Canadiens ne risque pas de monopoliser l’attention de leurs adversaires, qui préféreront sans doute leur voir une cible dans le dos après que les équipes canadiennes aient remporté les trois médailles d’or dans la première manche de la Coupe du monde de curling.

Des équipes de Winnipeg menées par Tracy Fleury et Jason Gunnlaugson représenteront le pays dans la compétition masculine et féminine. Quant à eux, Kalyan Park, de Calgary, et John Morris, de Canmore en Alberta, formeront l’équipe de double mixte.

Tracy Fleury, John Morris/Kalynn Park et Jason Gunnlaugson. (Photos, Curling Canada/Micheal Burns)

Ni l’un, ni l’autre ne joue avec son partenaire régulier de double mixte. Morris et Kaitlyn Lawes ont remporté l’or en double mixte aux Jeux olympiques d’hiver 2018, mais Lawes assumera plutôt ses fonctions de vice-capitaine avec Team Jennifer Jones, qui participera à la Coupe Canada Hardware 2018 en même temps à Estevan, en Saskatchewan.

Park, qui se joindra à Morris, possède déjà beaucoup d’expérience en double mixte. Elle a, en effet, participé à tous les championnats nationaux de double mixte depuis 2014 (la première édition a eu lieu en 2013), remportant l’or en 2015. Son équipe s’est inclinée dans le match pour la médaille de bronze au Championnat du monde 2015, mais a rebondi par la suite en remportant l’or en double mixte aux Jeux d’hiver de la Nouvelle-Zélande, cette année-là.

La joueuse de 30 ans évoluait alors avec Charley Thomas ; ils se sont séparés depuis, de sorte que Park joue maintenant avec Braeden Moskowy, vice-capitaine pour Matt Dunstone.

En double mixte, la compétition regroupe les olympiens qui ont dominé le podium en 2018. En plus de Morris, médaillé d’or, les médaillés d’argent de la Suisse, Jenny Perret et Martin Rios, de même que les médaillés de bronze, les Norvégiens Kristin Skaslien et Magnus Nedregotten, sont aussi de la partie.

Le Canada et la Suisse vont évoluer dans le même groupe, en compagnie de la Suède (Malin Wendel/Fabian Wingfors) et de la Corée du Sud (Hyeri Jang/Chiwon Choi). L’autre groupe est composé de la Norvège, de la Chine (Wang Riu/Dexin Ba), de la Russie (Anastasia Moskaleva/Alexander Eremin) et des États-Unis (Tabitha Peterson/Joe Polo).

Dès la première journée, Park va remplacer Lawes dans un match qui ressemblera à une reprise de la rencontre pour la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2018, puisque le Canada amorce la Coupe du monde de curling en affrontant le redoutable duo de la Suisse, Perret et Rios, mercredi à 18h30 (heures du Centre). Ces derniers ont remporté le Championnat du monde de double mixte ensemble en 2017, alors que Rios a aussi un deuxième titre à son actif, remporté en 2012.

Kristin MacCuish, Liz Fyfe et Selena Njegovan. (Photo, Curling Canada/Andrew Klaver)

Du côté féminin, cette Coupe du monde de curling sera la plus importante compétition jusqu’à maintenant pour Tracy Fleury et sa nouvelle équipe composée de la vice-capitaine Selena Njegovan, la deuxième Liz Fyfe et la première Kristin MacCuish. Fleury, qui a participé trois fois au Tournoi des Cœurs Scotties, s’est jointe à sa nouvelle équipe, cette saison. Ses coéquipières ont toutes participé au championnat national féminin à deux reprises, d’abord avec l’équipe de Kerri Einarson en 2016, puis en tant qu’équipe Wild Card en 2018, alors qu’elles ont gagné l’argent. L’équipe de Fleury fait de grands progrès au Système de classement des équipes canadiennes, et vient de participer au Tier 1 Tour Challenge du Grand Slam de curling.

L’équipe féminine du Canada est jumelée avec la Russie (Alina Kovaleva), la Corée du Sud (Minji Kim) et les États-Unis (Jamie Sinclair). L’équipe d’Anna Hasselborg, de la Suède, sera à surveiller dans l’autre groupe. En plus d’avoir remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques en 2018, Hasselborg a le vent dans les voiles puisqu’elle vient de mener son équipe à la victoire au Championnat européen de curling 2018, le week-end dernier. Ce groupe est complété par la médaillée d’argent aux Olympiques de 2018, la Japonaise Satsuki Fujisawa, la championne du monde de 2013, Eve Muirhead de l’Écosse et la Chinoise Yang Ying.

Les Canadiennes affronteront la Russie dans leur premier match, mercredi à 15h.

Une autre équipe de Winnipeg sera aux côtés de Fleury à la Coupe du monde de curling. En effet, Jason Gunnlaugson représentera le Canada avec presque la même équipe que pour le match Wild Card au Brier Tim Hortons en 2018, avec le retour du vice-capitaine Alex Forrest et du premier Connor Njegovan (sa femme, Selena, joue avec Fleury). Et bien qu’ils aient perdu ce match Wild Card contre Mike McEwen, ils ont maintenant recruté un de ses anciens coéquipiers, Denni Neufled, qui joue comme deuxième.

Gunnlaugson vient de connaître une de ses meilleures performances de la saison à la Ashley Homestore Curling Classic, une étape du World Curling Tour à Penticton, en Colombie-Britannique, où il a perdu en demi-finale contre Ross Paterson, de l’Écosse.

Gunnlaugson aura de nouveau affaire aux Écossais dans son match d’ouverture à la Coupe du monde de curling, puisque le Canada affrontera Bruce Mouat, qui vient de remporter le Championnat européen de curling 2018, à la fin novembre. Les équipes sauteront sur la glace à 9h, mercredi. Le Chinois Zou Qiang et le médaillé d’or olympique John Shuster, des États-Unis, sont dans le même groupe que le Canada.

Le talent ne manquera pas dans l’autre groupe, non plus, avec le triple champion du monde suédois (en 2013, 2015 et 2018) Niklas Edin, le champion du monde 2014, Thomas Ulsrud de la Norvège, ainsi que Yannick Schwaller (Suisse) et Yuta Matsumura (Japon).

Toutes les équipes disputent un tournoi à la ronde double dans leur groupe respectif, du 5 au 8 décembre. Les meilleures équipes accéderont à la finale, le 9 décembre. En plus des bourses en argent, les équipes gagnantes obtiendront une place en vue de la grande finale de la Coupe du monde de curling, à Beijing du 8 au 12 mai 2019.

La première manche de la Coupe du monde de curling a été présentée à Suzhou, en Chine, en septembre. Les Canadiens Laura Crocker et Kirk Muyres, de même que les équipes de Rachel Homan et Kevin Koe, y ont remporté la médaille d’or, respectivement en double mixte, chez les femmes et chez les hommes. Les trois équipes sont assurées d’une place pour la grande finale.

La troisième manche de la Coupe du monde sera disputée du 30 au 3 février à Jonkoping, en Suède.

L’horaire complet et les équipes en compétition pour la manche d’Omaha sont disponibles en cliquant ICI.

Pour plus d’information sur la Coupe du monde de curling, CLIQUEZ ICI.

TSN va diffuser certaines parties sur TSN.ca et sur l’application TSN. Pour consulter l’horaire de diffusion, CLIQUEZ ICI.