Tous les articles / Nos championnats / Équipe Monde se rapproche du titre à la Coupe continentale World Financial Group

Équipe Monde se rapproche du titre à la Coupe continentale World Financial Group

Équipe Monde a pu s’adapter sans trop de mal à toutes les disciplines qui composent la Coupe continentale World Financial Group 2019, présentée par Boyd Gaming.

Pas étonnant, donc, que les joueurs d’Équipe Monde aient été aussi bons à la compétition des équipes mélangées chez les femmes, un nouvel élément ajouté au programme de cette année au Orleans Arena de Las Vegas.

Après avoir dominé les deux premières journées de la compétition, Équipe Monde a continué à bousculer ses adversaires, accaparant 2,5 des 3 points à l’enjeu dans les compétitions d’équipes mélangées chez les femmes, samedi matin, et portant son avance au classement à 16-5. Il faudra accumuler un minimum de 30,5 points pour remporter la Coupe à la fin des compétitions, dimanche.

Les équipes mélangées et les matchs en équipes mélangées mixtes mettent l’accent sur la façon dont les curleurs peuvent se débrouiller aux côtés de joueurs qu’ils ont l’habitude d’affronter. Dans la compétition des équipes mélangées, de nouvelles formations masculines et féminines seront formées; toutefois, le premier et le deuxième d’une même équipe ne peuvent s’aligner aux côtés du vice-capitaine et du capitaine de leur équipe habituelle.

Sofia Mabergs, Silvana Tirinzoni et Esther Neuenschwander. (Photo, Curling Canada/Michael Burns)

«Mon Dieu, c’était tellement amusant !», souriait Anna Hasselborg, d’Équipe Monde, qui a mené sa «nouvelle» formation composée de la troisième Jennifer Dodds, de la deuxième Agnes Knochenhauer et de la première Lauren Gray à une victoire de 6-5 contre Rachel Homan (Ottawa) d’Équipe Amérique du Nord.

Championne olympique aux Jeux de 2018, Hasselborg, de Stockholm, a admis que son équipe était un peu nerveuse à l’idée de communiquer en anglais sur la glace avec Dodds et Gray, deux Écossaises, mais tout s’est bien déroulé.

«C’était spécial parce que nous sommes de bonnes amies à l’extérieur de la glace, aussi, ajoutait-elle. On n’a pas souvent la chance de jouer avec des amies proches à ce niveau-là.»

La Suissesse Silvana Tirinzoni, d’Équipe Monde, a également apprécié d’évoluer avec des joueuses qu’elle affronte normalement.

«C’était vraiment amusant», assurait Tirinzoni, dont l’équipe complétée par la troisième Sara McManus, la deuxième Esther Neuenschwander et la première Sofia Mabergs a eu raison de l’Américaine Jamie Sinclair et sa formation d’Équipe Amérique du Nord, 8-3.

Tirinzoni a raconté qu’elle n’avait jamais joué aux côtés de McManus et Mabergs, deux Suédoises qui jouent avec Hasselborg d’habitude.

«Sur la glace, c’est comme si on avait joué ensemble auparavant, ajoutait-elle. Nous nous sommes entendus très rapidement ; la communication n’a pas été un problème.»

Équipe Amérique du Nord n’a pu récolter qu’un demi-point, et ça n’a pas été facile. La capitaine Jennifer Jones, de Shanty Bay, Ontario, médaillée d’or olympique en 2014, a raté quelques lancers importants pour tirer de l’arrière 4-1, tôt dans le match, mais s’est reprise pour arracher une nulle de 6-6 contre la capitaine écossaise Eve Muirhead, d’Équipe Monde, dont l’équipe était complétée par la troisième Alina Pätz, la deuxième Vicki Chalmers et la première Melanie Barbezat.

Jones, appuyée par la troisième Sarah Anderson, Jocelyn Peterman (Calgary) et Monica Walker, a eu besoin de trois points dans la dernière manche pour arracher un demi-point.

La domination d’Équipe Monde dans les équipes mélangées chez les femmes avait des allures de déjà-vu, cette semaine ; à chaque occasion, ils ont pris la mesure des Nord-Américains. Équipe Monde a remporté huit des 12 doubles mixtes, et empoché 5,5 points sur six dans les compétitions par équipe. On peut vraiment parler de domination !

Une domination qui rapproche de plus en plus Équipe Monde de la ligne d’arrivée. Deux autres bonnes performances, d’abord cet après-midi dans les équipes mélangées chez les hommes, puis, en soirée, dans la compétition par équipes mélangées mixtes et Équipe Monde pourra commencer à penser au banquet des vainqueurs, dimanche soir. Il reste encore neuf points à l’enjeu dans les deux sessions qui restent aujourd’hui (les matchs d’équipes mixtes de ce soir valent deux points par victoire), mais Équipe Amérique du Nord devra presque tous les gagner pour rester dans la lutte, et espérer un revirement, dimanche, dans les rencontres Skins.

«Trop de zéros au classement pour nous, avouait le capitaine d’Équipe Amérique du Nord, Jeff Stoughton. Un demi-lancer raté par ci, un tir raté par là. Chapeau à Équipe Monde, ils ont capitalisé sur nos erreurs.»

«Notre équipe est déçue, bien sûr, mais ce n’est pas encore terminé. Nous ne devons pas abandonner encore.»

L’action reprend cet après-midi à 13h30 (heure du Pacifique) avec les rencontres d’équipes mélangées chez les hommes, puis en soirée à 18h30 avec les équipes mélangées mixtes.

TSN/TSN2 et RDS2 vont diffuser une couverture complète de la Coupe continentale World Financial Group. CLIQUEZ ICI pour l’horaire complet. Aux États-Unis, ESPN3 diffuse l’événement en direct.

La Coupe continentale World Financial Group oppose Équipe Amérique du Nord et Équipe Monde dans des compétitions par équipe, en double mixte, en équipes mélangées, en équipes mélangées mixtes et dans des Skins Games.

Pour des informations sur les billets, les alignements des équipes et l’horaire de la Coupe continentale World Financial Group 2019, visitez le site https://www.curling.ca/2019continentalcup/.