Tous les articles / Nos championnats / La victoire à la portée d’Équipe Monde à la Coupe continentale World Financial Group

La victoire à la portée d’Équipe Monde à la Coupe continentale World Financial Group

Équipe Monde, dont l’avance confortable avait été sérieusement réduite à la Coupe continentale World Financial Group 2019, présentée par Boyd Gaming, samedi, a rétabli sa domination de façon spectaculaire, dimanche à Las Vegas.

Les joueurs d’Équipe Monde, qui ont dominé ceux d’Équipe Amérique du Nord sous tous les aspects dans cette compétition annuelle, pour se forger une avance à 16-5 à mi-chemin, ont vu leurs adversaires revenir à cinq points d’écart grâce à une superbe performance, samedi soir.

Mais dimanche matin, Équipe Monde a dit : «Assez, c’est assez», en récoltant 11,5 des 15 points à l’enjeu dans les trois parties Skins pour reprendre la mainmise sur la compétition au Orleans Arena. Ces points supplémentaires procurent, en effet, une avance de 26-16 à Équipe Monde avant la dernière session de trois rencontres Skins en après-midi, dans lesquelles les 15 derniers points sont à l’enjeu.

Équipe Monde n’a désormais plus besoin que d’un petit 1,5 point, cet après-midi, pour mettre fin à sa vilaine disette de six ans dans cet événement, et empocher la jolie somme de 85 000 $ CAN pour ses efforts dans cette compétition de quatre jours.

La fin approche et tout le monde le sait. Néanmoins, certains joueurs d’Équipe Monde faisaient preuve de beaucoup de diplomatie après la session de la matinée.

«On ne sait jamais, c’est seulement trois matchs Skins», notait le Suédois Oskar Eriksson, d’Équipe Monde; ce dernier a obtenu 4,5 points sur une possibilité de cinq contre Mark Nichols (St. John’s, Terre-Neuve), d’Équipe Amérique du Nord. «J’espère juste que les 12 joueurs d’Équipe Monde vont faire le travail pour nous (cet après-midi).»

Eriksson avouait que les joueurs d’Équipe Monde étaient toujours confiants après avoir été balayés, samedi soir.

«Nous avions encore cinq points d’avance avant de commencer la dernière journée, et nous pensions être toujours les favoris, ajoutait-il. Nous avons six très bonnes équipes, et de bons joueurs à chaque position. Et un bon esprit d’équipe en plus. Je pense que nous avons eu plus de plaisir qu’Équipe Amérique du Nord.»

Quant à lui, Nichols était dépité après sa défaite.

Jennifer Jones. (Photo, Curling Canada/Michael Burns)

«Après hier soir, nous sentions beaucoup d’énergie; nous pensions que nous pouvions remonter», racontait Nichols, qui a été secondé par la troisième Jamie Sinclair (Manitock, Ontario, représentant les États-Unis), le deuxième Brett Gallant (St. John’s) et la première Taylor Anderson (Minneapolis). «De toute évidence, nous n’avions pas besoin d’un résultat comme celui de ce matin. J’en ai arraché aujourd’hui ; j’ai manqué plusieurs lancers qui auraient pu beaucoup changer la partie.»

«Les équipes (nord-américaines) qui vont sauter sur la glace, cet après-midi, vont faire leur possible, mais ça va être assez difficile de rattraper Équipe Monde. Nous leur avons creusé un trou pas mal profond. J’espère qu’ils vont pouvoir s’amuser dans la dernière partie.»

Le seul point positif pour Équipe Amérique du Nord a été la performance de Jennifer Jones et de son équipe de Winnipeg. Jones a défait la Suissesse Silvana Tirinzoni, d’Équipe Monde, 3-2 dans la partie Skins chez les dames. Ça aurait pu être mieux, mais Jones a perdu le dernier point, un placement pour être le plus près du bouton.

«Nous sommes évidemment déçues de la fin de la partie, avouait Jones. Mais nous sommes toujours en vie, avec encore un souffle d’espoir. Ça ne va pas être facile pour les équipes, cet après-midi, mais allons aller dans les estrades et les encourager.»

Le capitaine suisse Peter de Cruz et sa formation d’Équipe Monde ont blanchi John Shuster, d’Équipe Amérique du Nord, remportant les cinq points de la rencontre Skins chez les hommes.

La dernière session de rencontres Skins débutera à 16h (heure du Pacifique).

TSN/TSN2 et RDS2 vont diffuser une couverture complète de la Coupe continentale World Financial Group. CLIQUEZ ICI pour l’horaire complet. Aux États-Unis, ESPN3 diffuse l’événement en direct.

La Coupe continentale World Financial Group oppose Équipe Amérique du Nord et Équipe Monde dans des compétitions par équipe, en double mixte, en équipes mélangées, en équipes mélangées mixtes et dans des Skins Games. Les équipes récoltent des points en remportant des victoires, la première formation obtenant 30,5 points remportera la Coupe continentale World Financial Group.

Pour des informations sur les billets, les alignements des équipes et l’horaire de la Coupe continentale World Financial Group 2019, visitez le site https://www.curling.ca/2019continentalcup/.