Tous les articles / Nos championnats / Le camp Monde s’empare de la Coupe Continental World Financial Group

Le camp Monde s’empare de la Coupe Continental World Financial Group

Ce fut presque l’un des plus grands retours dans la course de l’histoire. Presque.

Mais le camp Monde l’a finalement rendu officiel dimanche dans la dernière ronde de la Coupe Continental World Financial Group, présentée par Boyd Gaming, en accumulant les précieux points nécessaires pour remporter le championnat.

Le titre était très proche d’être saisi par le camp Monde après la session du matin des matchs de skins : à la fermeture avec 29 points – tout près de la ligne d’arrivée de 30,5 – après avoir inscrit 11,5 des 15 points disponibles dans les trois premiers matchs de skins. Cela laissait l’issue aux trois matchs de skins de l’après-midi pour conclure l’affaire, seulement 1,5 point était nécessaire.

Une promenade dans le parc, voyons donc!

Pas si vite. Le camp Amérique du Nord refusa de céder. Ça s’est rendu jusqu’au pointage final quand la skip écossaise, Eve Muirhead a délogé une pierre nord-américaine au 8e bout et a compté deux points contre la skip d’Ottawa Rachel Homan avant que le camp Monde puisse célébrer.

« Je savais que ce n’était pas fini jusqu’à ce que le tableau de pointage le confirme. Mon cœur bat encore. C’est vraiment excitant », a déclaré Muirhead. « Ils sont venus si près en s’accrochant coup après coup. Exécuter le dernier lancer a été vraiment captivant. Vous ne jouez pas seulement pour votre équipe (sur la glace), vous jouez pour le camp entier ».

Ça importait peu que le camp Amérique du Nord ait remporté les trois derniers matchs de skins, 10 à 5 ; le camp Monde avait gagné la guerre, 34-26 et la célébration était de mise.

« C’était malheureux l’an dernier de perdre parce que nous étions vraiment proches, » a dit Niklas Edin du camp Monde (Suède) qui a perdu le match de skins mixte, 4-1 face à Brad Gushue du camp Amérique du Nord. « Nous étions vraiment résolus à bien jouer et tout le groupe l’a fait de la belle façon. Nous avons une équipe très jeune et si cela se produit encore quelques fois, ils vont être en difficulté. »

C’était la première victoire du camp Monde depuis 2012 et en plus de revendiquer les droits de se vanter, les joueurs, les entraîneurs et les capitaines ont été récompensés avec 85 000 $CAN. Le camp Amérique du Nord a empoché 45 000 $.

Mais l’argent était secondaire. C’est le titre qui était important.

Le camp Amérique du Nord a balayé presque tous les trois matchs de skins, dimanche après-midi. Homan a égalé Muirhead 2,5-2,5 chez les femmes et Kevin Koe de Calgary a battu le skip écossais Bruce Mouat 3,5 à 1,5 chez les hommes.

L’entraîneur du camp Amérique du Nord, Jeff Stoughton était fier de ses joueurs de s’être accrochés, refusant de céder.

« Évidemment, nous étions dans une situation difficile. Mais nous nous sommes rendus à la fin du quatrième, puis du sixième, puis jusqu’au fil d’arrivée. Ils ont livré un grand combat », a-t-il dit.