Tous les articles / Nos nouvelles / Sahaidak et Lott toujours en lice à la Coupe du monde de curling

Sahaidak et Lott toujours en lice à la Coupe du monde de curling

La jeune équipe canadienne de doubles mixtes de Kadriana Sahaidak et Colton Lott, de Winnipeg Beach, en Manitoba, ont encore une chance d’atteindre la finale de championnat de la troisième tranche de la Coupe du monde de curling, à Jönköping en Suède.

Kadriana Sahaidak, à gauche, et Colton Lott réfléchissent à leurs options lors de l’action vendredi à Jönköping, en Suède. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

Les finalistes du Championnat canadien de doubles mixtes 2018 ont divisé leurs matchs, vendredi, au Jönköping Curling Club, s’inclinant 9-6 contre les vétérans suisses Jenny Perret et Martin Rios, avant d’inscrire une impressionnante victoire de 10-6 contre Camilla Noreen et Per Noreen, de la Suède.

Grâce à cette victoire, Sahaidak et Lott vont aborder leur dernier match du tournoi à la ronde dans le Groupe A en deuxième place derrière les Suisses. Une victoire nette (sans avoir recours à un bris d’égalité), samedi à 10h HNE, contre Hyeri Jang et Chiwon Choi (0-5), de la Corée du Sud, combinée à une défaite des Suisses contre la Suède à la même heure, assurerait aux Canadiens une participation au match pour la médaille d’or, dimanche à 2h HNE, contre le gagnant du Groupe B.

Une victoire nette rapporte trois points, tandis qu’une victoire en bris d’égalité quand les deux équipes sont à égalité après huit manches, vaut deux points. L’équipe perdante du bris d’égalité récolte un point. Le Canada compte 10 points après cinq matchs du tournoi à la ronde, dont un point résultant de sa défaite en bris d’égalité contre la Suède, plus tôt.

De son côté, la Suisse a une fiche de 4-1 et 12 points – sa seule défaite venant aux mains de Sahaidak et Lott au début de la compétition.

Dans leur victoire contre la Suède, Sahaidak et Lott traînaient de l’arrière 6-3 après cinq manches, après que les Suédois aient marqué quatre points au quatrième bout, en plus d’en voler un dans le cinquième. Mais les Canadiens se sont repris avec deux points en sixième manche, un vol écrasant de trois points dans la septième et un autre vol de deux points dans le dernier bout pour concrétiser leur victoire.

Pendant ce temps, chez les hommes, l’équipe de Matt Dunstone, de Regina — complétée par le vice-capitaine Braeden Moskowy, le deuxième Catlin Schneider et le premier Dustin Kidby — a fini la journée de vendredi à égalité avec Ross Paterson, de l’Écosse, en tête du Groupe B après avoir divisé ses deux matchs. Les deux équipes ont une fiche identique de 3-1, leurs deux défaites survenant en bris d’égalité.

Pour le Canada, une de ces défaites a justement été encaissée contre l’Écosse, 5-4, en matinée, mais l’équipe de Dunstone a bien rebondi avec une victoire de 9-7 contre Steffen Walstad de la Norvège.

Le Canada pensait avoir pris le contrôle de la rencontre en marquant quatre points en quatrième manche pour mener 6-1, mais la Norvège a aussitôt répliqué avec quatre points à son tour dans la manche suivante pour relancer le match. En fin de compte, Dunstone n’a pas eu besoin de lancer sa dernière pierre en huitième manche pour marquer un point et sceller sa victoire.

L’équipe de Matt Dunstone à Regina a partagé ses matchs vendredi à Jönköping. (Photo, Fédération mondiale de curling / Céline Stucki)

«C’est sûr que c’était épeurant», avouait Dunstone en parlant du festival offensif des deux équipes en milieu de match. «Nous avions passé toute la manche à préparer nos quatre points. Il tentait de s’en sortir, mais j’ai réussi un lancer de dernière seconde (une sortie montée à angle pour enlever une pierre partiellement cachée de la Norvège dans le cercle de quatre pieds) pour nos quatre points. Mais là, en cinquième manche, eh monsieur ! On ne s’y attendait pas. Si j’avais bien placé ma garde (elle a juste un peu trop courbé et permis à Wallstad de viser gros), il aurait pu avoir trois au pire, mais bienvenue à la règle des cinq gardes, je suppose. Nous avons été un peu trop agressifs. Il va falloir s’asseoir et en discuter, parce que avec cinq points d’avance, on ne veut surtout pas en concéder quatre.»

Dunstone et Équipe Canada vont compléter le tournoi à la ronde, samedi, avec des rencontres contre le Chinois Xiuyue Ma, toujours sans victoire, à 2h30 HNE, suivie d’une confrontation qui va décider du gagnant dans le Groupe B, et d’une place dans la finale de dimanche, contre les Écossais à 14h HNE.

«Nous sommes à la mi-saison, de sorte que les équipes sont en bonne forme maintenant, analysait Dunstone. Je pense que plusieurs équipes en étaient à leur première compétition (pour la première manche) en Chine. Je sais que tout le monde se prépare pour quelque chose. Plusieurs championnats nationaux s’en viennent, et les joueurs veulent être prêts pour ça ; ça explique pourquoi plusieurs matchs sont si serrés.»

L’équipe féminine du Canada, menée par Darcy Robertson de Winnipeg, a été éliminée de la course au championnat, vendredi. Robertson, la vice-capitaine Karen Klein, la deuxième Vanessa Foster et la première Theresa Cannon, se sont inclinées 8-1 contre Anna Hasselborg, de la Suède. Le Canada va conclure le tournoi à la ronde, samedi, avec des matchs contre Anna Sidorova, de la Russie, et Yilun Jiang, de la Chine.

Toutes les équipes disputent un tournoi à la ronde double à l’intérieur de leur groupe, de mercredi à samedi. Les meilleures équipes de chaque groupe passent en finale, dimanche. En plus des prix en argent, les équipes gagnantes se qualifient pour la Grande finale de la Coupe du monde de curling, du 8 au 12 mai à Beijing, en Chine.

Vous pouvez consulter l’horaire complet et les équipes en compétition dans la troisième tranche à Jönköping en cliquant ICI.

Pour plus d’informations sur la Coupe du monde de curling, CLIQUEZ ICI.

Certaines parties de la troisième tranche de la Coupe du monde de curling seront diffusées sur la chaîne YouTube de la Fédération mondiale de curling.