Tous les articles / Nos nouvelles / Dévoilement des lauréats des bourses d’études du programme Pour l’amour du curling en 2019

Dévoilement des lauréats des bourses d’études du programme Pour l’amour du curling en 2019

Quelques athlètes canadiens prometteurs vont recevoir un coup de pouce financier grâce aux bourses d’études du programme Pour l’amour du curling de Curling Canada, a-t-on annoncé aujourd’hui.

En haut, de gauche à droite, Émile Asselin, Chantelle Broderson, Bella Croisier, Émilia Gagné, Skylar Ackerman. En bas, de gauche à droite: Laurene Lenentine, Paige Papley, Wil Robertson, Desmond Young et Emily Zacharias.

Au total, 62 demandes de partout au Canada ont été soumises pour ces bourses d’études, qui sont un des volets importants du programme de philanthropie de Curling Canada.

Un comité de sélection a ensuite eu la tâche difficile d’examiner ces candidatures méritoires pour retenir les noms des dix lauréats dévoilés aujourd’hui.

«Je suis très fière d’avoir fait partie de ce processus; bien qu’il ait été difficile de se limiter à 10 lauréats, c’est encourageant d’en apprendre davantage sur ce groupe exceptionnel de jeunes athlètes», assure Maureen Miller, chef de la direction du Conseil des gouverneurs de Curling Canada et membre du comité de sélection. «Je peux vous assurer que l’avenir de notre sport est entre bonnes mains. Nous avons de jeunes curleurs très talentueux, qui sont aussi des citoyens exemplaires dans leur communauté, ce qui est tout aussi important.»

Les lauréats des bourses d’études pour 2019-20 sont :

▪    Skylar Ackerman, Chamberlain, Sask. (Science/Kinésiologie, Université de la Saskatchewan)
▪    Émile Asselin, L’Île Bizard, Qué. (Maîtrise en physiothérapie, Université de Montréal)
▪    Chantele Broderson, Lacombe, Alta. (Éducation, Université de l’Alberta)
▪    Bella Croisier, Sudbury, Ont. (Science médico-légale, Université Laurentienne)
▪    Émilia Gagné, Alma, Qué. (Doctorat en pharmacie, Université Laval)
▪    Lauren Lenentine, New Dominion, I.P.E. (Science, Université du Manitoba)
▪    Paige Papley, Edmonton (Sciences environnementales, Université de l’Alberta)
▪    Wil Robertson, Moncton (Science politique/Littérature, Université St. Thomas)
▪    Desmond Young, Banff, Alta. (Science/Kinésiologie, Université de l’Alberta)
▪    Emily Zacharias, Altona, Man. (Science/Kinésiologie, Université du Manitoba)

Le programme de bourses d’études constitue un investissement dans la communauté du curling au Canada ; les demandes sont évaluées en se basant sur la réussite académique et les aspirations des candidats, sur leur parcours au curling et, enfin, sur leur implication bénévole dans leur communauté. Les lauréats vont utiliser cette récompense afin de défrayer une partie de leurs frais scolaires et de curling durant l’année scolaire 2019-2020.

Pour être éligibles, les candidats doivent fréquenter une université ou un collège canadiens à temps plein pour au moins deux semestres, en plus d’être inscrits pour amasser des points dans le Système canadien de classement des équipes pour la saison de curling 2019-20.

Le comité de sélection était composé de Miller, de Katherine Henderson, directrice générale de Curling Canada, des entraîneurs de longue date Jeff Hoffart et Adam Kingsbury, et de Kaitlyn Jones, Kristen Streifel et Karsten Sturmay, tous d’anciens lauréats du programme de bourses Pour l’amour du curling.

D’ailleurs, Streifel a remis 1200 $ au programme philanthropique de Curling Canada en participant au calendrier 2019 de Women of Curling.

Le programme philanthropique de Curling Canada a été inauguré durant la saison 2013-14 afin de venir en aide au curling junior et de supporter les clubs de curling au Canada. La saison dernière, les donateurs ont injecté une somme de 494 755 $ dans le sport du curling afin d’appuyer les programmes pour les jeunes partout au Canada. Le programme Egg Farmers Rocks & Rings présenté par Curling Canada, Curling 101 – Essayez le curling, Tic, Tap & Toc présenté par Tim Hortons, et les bourses d’études Pour l’amour du curling sont uniquement rendus possibles grâce au soutien généreux de la communauté du curling au Canada.