Équité en matière d’accès aux championnats

À compter de la saison de curling 2014-15, et pour la première fois dans l’histoire du championnat canadien féminin, le Tournoi des Cœurs Scotties et du championnat canadien masculin, le Brier Tim Hortons, tous les joueurs et joueuses au Canada seront admissibles à concourir dans un championnat national, en vertu de la politique d’équité en matière d’accès. Ce même système a également été instauré aux autres championnats nationaux de curling au fil des dernières années.

Il s’agit de la pierre angulaire du système d’Équité en matière d’accès aux championnats canadiens (EACC) de l’Association canadienne de curling, une décision phare prise en 2010, exécutée et répandue depuis quelques années déjà. La dernière phase d’implémentation, recouvrant les championnats nationaux masculins et féminins, a été approuvée par les 14 associations-membres de l’ACC au Congrès national de curling 2012 à Ottawa.

Donc qu’est-ce que cela veut dire au juste? Pourquoi est-ce que ce système a été adopté? Quelles en sont les conséquences pour les joueurs et joueuses? Voilà les questions que nous entendons souvent, et voici les réponses.

Q: Pourquoi est-ce que certaines équipes ne seront pas admissibles à participer au Brier Tim Hortons 2015 ou au Tournoi des Cœurs Scotties 2015?

R: En fait, TOUTES les associations-membres seront admissibles à concourir à ces événements. En vertu des résultats du Brier Tim Hortons 2014 et du Tournoi Scotties 2014, il y aura quatre équipes qui disputeront une ronde préliminaire en vue de déterminer la 12e et dernière équipe qui continuera dans le tournoi à la ronde principal de ces deux événements.

Au Tournoi Scotties 2015 à Moose Jaw, Sask., l’Ontario-Nord et le Nunavut seront admissibles pour la première fois à contester le championnat canadien féminin, et ces équipes participeront à la ronde préliminaire avec les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon, les deux équipes avec le moins de victoires au Tournoi des Cœurs Scotties au cours des trois années 2012, 2013 et 2014. 2015 marquera d’ailleurs la première fois que ces deux équipes concourront indépendamment, en tant que deux territoires séparés.

Au Brier Tim Hortons 2015 à Calgary, auquel le champion en titre, Équipe Canada, jouera pour la première fois, Nunavut participera aux préliminaires, avec le Yukon, la Nouvelle-Écosse et l’Île du Prince-Édouard, basé sur les mêmes critères que ceux employés aux Tournoi Scotties. La province d’accueil, tant pour le Tournoi Scotties que pour le Brier Tim Hortons, a une place garantie dans le tournoi à la ronde, peu importe son rang a classement de l’année précédente.

Q: Pourquoi est-ce que ce changement a été apporté? Qu’est-ce qui ne marchait pas dans l’ancien système?

R: Simplement dit, il s’agit d’équité. Sous le système existant, les résidents du Nunavut ne peuvent pas contester le tournoi à la ronde au Brier Tim Hortons ni au Tournoi des Cœurs Scotties. L’Ontario-Nord est barré du Tournoi des Cœurs Scotties. En outre, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest doivent faire équipe ensemble. L’association canadienne de curling est composée d’associations-membres, et dans le cadre de l’ancien système, tout le monde n’était pas sur pied d’égalité; certains membres disposaient de droits que les autres n’avaient pas. Cette réalité n’est pas acceptable, donc l’EACC a été mise en place en vue de garantir que toutes les associations-membres aient un accès équitable, du moins en ce qui a trait aux championnats nationaux.

Q: Comment est-ce que ça va marcher, le tournoi préliminaire?

R: Le format est toujours en cours d’élaboration, mais les quatre équipes vont disputer une place au tournoi principal, et elles vont concourir sur la même glace qui s’emploiera au championnat, probablement un ou deux jours avant le tournoi à la ronde final. À compter des tournois Scotties 2016 et le Brier Tim Hortons 2016, le tournoi préliminaire inclura les trois provinces/territoires qui ne se sont pas qualifiés l’an précédent, plus l’équipe qui a terminé en 12e place l’an précédent.

Q: Pourquoi pas élargir le tournoi à la ronde à 15 équipes (dont 14 associations-membres plus Équipe Canada)?

R: Il y a plusieurs raisons, dont la question de l’horaire de télédiffusion et les obligations contractuelles à ce titre, les ventes des billets, et les délais (c’est-à-dire, compléter l’événement en neuf jours de sorte que les joueurs et joueuses ne soient pas obligés de prendre des jours de congé supplémentaires de leur travail), le besoin de respecter la valeur historique de la structure du tournoi à la ronde, le facteur des coûts, la valeur du point de vue des commanditaires, les aspects logistiques de l’événement et une variété d’autres facteurs. Bref, le format à 12 équipes est la meilleure solution possible, et effectivement, c’est pourquoi les championnats mondiaux de curling masculin et féminin ont opté pour cette structure aussi. Un groupe d’équipes dont la participation dépend des critères de rendement de haut niveau est une pratique commune et largement acceptée; les Jeux olympiques d’hiver limitent la participation à seulement 10 équipes plutôt que 12, à cause de beaucoup des mêmes considérations que nous venons de dénombrer.

Q: Ce système n’est pas équitable pour ma province. Pourquoi est-ce que nous ne nous qualifions pas directement à l’événement?

R: Dans n’importe quel sport, les championnats sont axés sur les résultats, et il en est de même pour le curling. Ça vaut la peine de noter que sur le plan international, les nations doivent passer par un processus de qualification afin de participer au Championnat mondial du curling. En plus, il y a un événement de pré-qualification afin de concourir aux Jeux Olympiques où, comme on a noté précédemment, le nombre de participants de chaque sexe est limité à 10. À l’événement de qualification olympique de cette année, beaucoup de nations se sont vu exclues de la compétition de curling olympique, mais c’est comme ça, le sport de haut niveau. La pré-qualification, axée sur les résultats obtenus, est très commune dans les autres sports d’hiver et d’été, dont notamment les différents championnats mondiaux de hockey FIHG, les championnats universitaires canadiens de ballon-panier et de hockey, voire la Coupe du Monde du soccer. Tout cela pour dire que les équipes qui jouent suffisamment bien se paient le droit de contester l’événement majeur. Et ce sera le cas dorénavant avec le Tournoi des Cœurs Scotties et le Brier Tim Hortons, maintenant que toutes les associations-membres ont la même équité d’accès, basée sur les résultats de compétition plutôt que sur des critères aléatoires.

Q: Quels sont les avantages du nouveau système EACC?

R: Le plus grand avantage de ce système est que toutes les associations-membres de l’ACC reçoivent un traitement équitable, et ceci est un aspect incontournable des championnats nationaux. En plus, le système révisé permet de maintenir une présence toujours aussi forte du curling à la télé; ça permet de continuer à employer la tradition du tournoi à la ronde, un aspect capital du point de vue des téléspectateurs; ça permet de conserver un modèle d’affaires solide et durable du point de vue des coûts; et ça garantit que les meilleures équipes contestent le Brier Tim Hortons et le Tournoi des Cœurs Scotties, étant donné que les critères axés sur les résultats régissent la qualification; il n’est pas simplement question d’aller tout droit aux championnats.

Le concept d’Équipe Canada se prête également à une plus grande valeur marchande pour le championnat, carburant les ventes des billets et présentant le potentiel que plus d’une équipe de telle ou telle association-membre contestent le championnat canadien masculin et le championnat canadien féminin. Dans le passé, le concept d’Équipe Canada s’employait uniquement au Tournoi Scotties, et cette nouvelle modification donne un caractère plus homogène aux deux championnats nationaux, tout en permettant au Brier Tim Hortons de jouir des avantages importants occasionnés par la présence d’un champion en titre et le concept d’«Équipe Canada». Dernier point : sous un système axé sur les résultats, chaque match a de la valeur. Les équipes doivent veiller à apporter leur meilleur jeu, puisque les résultats ne signifient pas seulement une victoire isolée, mais une garantie de passer outre les rondes préliminaires. Les équipes ont donc une motivation pour jouer de leur mieux à chaque match, et il en résulte des parties passionnantes et une compétition intensive, avec chaque équipe qui tient à faire partie du groupe des 12.